Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Choio Kumiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Choio Kumiko
Dépressive chronique adorée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
Age : 26
Date d'inscription : 24/04/2008

Fiche de perso
Classe: L'Artiste
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Choio Kumiko   Ven 25 Avr - 21:20

Prénom : Kumiko
Nom : Choio
Age : 17 ans
Classe : Artiste

Métier ou année scolaire:
3ème année
Orientation sexuelle : Hétéro ^_^

Particularité: Des cicatrices aux poignets. Il lui arrive de passer dans un profond mutisme en quelques minutes.
Phrase typique: "L'on ne peut juger sans savoir".

But/Rèves: Trouver quelqu'un qui pourra l'aider à surmonter les épreuves des plus difficiles de la vie.

Description physique : Kumiko est quand même assez grande, environ un mètre soixante huit pour cinquante kilos vers là. Elle a des longs cheveux noirs qui lui arrivent au milieu du dos et qu'elle laisse encore pousser pour le moment. Seul les mèches qui lui tombent sur son visage sont plus courtes pour encadrer son jolie minois. Elle a des beaux yeux bleus foncés qui semblent plutôt noirs dans la nuit. Elle n'est pas très coquette, préférant se maquiller peu - elle se limite à du crayon noir et du mascara-. Ses lèvres sont joliement dessinées. Ses poignets sont marqués par des fines cicatrices qui ne sont malheureusement pas dû à un accident mais bien a sa volonté. Elle porte généralement des couleurs sombres, en dehors de l'uniforme. Du coté des accesoires, elle se limite à des bracelets pour cacher au mieux les marques.

Description psychique : Kumiko est quand même assez instable du fait de sa sensibilité plus forte que chez la plupart des individus, ce qui lui vaut d'être dépressive chronique. Hormis lors de ses périodes de dépression, la jeune fille a un comportement tout à fait normal: elle sourit, bavarde, se lie d'amitier avec de nouvelles personnes. Du jour au lendemain son comportement peut changer. Elle devient alors presque muette, ne veut plus rien avaler et arrête de parler. Il lui arrive même de s'isoler et de pleurer. En général, elle essaye quand même de dissimuler au mieux son mal-être. Bef, c'est quelqu'un d'assez réfléchie mais pas calculatrice.

Histoire :
La famille Choio est plutôt une famille aisée qui a décidé il y a déjà plusieurs année, avant la naissance de Kumiko de s'installer en campagne. C'est dans une grande bâtisse campagnarde qui comportait aussi une écurie que Kumiko grandit. Elle est née il y a dix huit ans de celà, quatre ans avant une seconde fille prénommée Yumihiko. Les parents s'occupait fort bien de leurs filles même s'ils avaient souhaiter avec des garçons. Il n'y aura pourtant pas d'autres enfants. Le père trouva un travail qui l'occupait énormément quelques temps après la naissance de Yumihiko. Heureusement la mère était toujours là. Passionnée par les chevaux, elle apprit très jeune aux filles de monter à cheval. Des chutes il y en a eut, des fractures aussi, mais il n'y avait jamais eu d'accident aussi grave que celui qui toucha les deux filles un bel après-midi de printemps.

Un temps idéal pour se balader en campagne à dos de cheval. Un temps clair que nul nuage ne venait gâcher. C'était vers le milieu de l'après-midi. Voilà des années déjà qu'elles faisaient ce chemin. Les deux filles étaient âgées de 15 et 11 ans. Toutes deux riaient de bon coeur, parlant chacune de choses et d'autres sur le chemin de terre qui entrait dans un petit bois. L'ombres des arbres les rafraichirent subitement, l'air était plus humide. Le chemin traversait le bois et coupait par la suite une route à la sortie. C'est à cet endroit que l'accident eut lieu.

Par habitude, elle ne se méfièrent pas de voir si il n'y avait personne sur la route. Combien de fois leur mère leur avait dit de toujours rester attentive! Pas assez apparement. Elles sortirent du bois, sur le dos de leur chevaux au trot. Elles n'avaient vu le véhicule qui venait à toute vitesse sur elles. C'est juste dans les dernières secondes que Kumiko entendit le moteur de la voiture. Elle tourna la tête en direction du bruit et là c'est une confusion des plus totales pendant quelques instants. La fille de 15 ans se réveille puis se relève en fixant le sang sur les mains. Et quand elle lève son regard sur la scène, du sang chaud coule sur la route, s'écoulant du cheval de sa soeur et de la petit Yumi qui semble pourtant dormir paisiblement à terre. Kumiko se précipite sur sa soeur pour la réveiller mais la petite s'obstine à dormir. Chercher de l'aide, c'est ce qu'il faut faire. Pourtant Kumiko ne veut pas quitter sa soeur étendue là. Elle regarde autour et le véhicule est déjà repartit. Il faut qu'elle cherche de l'aide. Son cheval est encore là mais blesser. Elle attrape les rènes et monte sur son dos. Des images lui reviennent: un bruit de freinage déchirant, les chevaux qui paniquent, Kumiko tire avec violence sur les rènes pour faire reculer sa monture. Des larmes perlent sur ses joues et elle se rend chez l'habitant le plus proche.

A l'hôpital avec ses parents, elle attend avec une anxiété non cachée. Les minutes semblent si longues! Le médecin arrive, avec un air profondément désolé.

"Votre fille a succomber à ses blessures. Nous avons fait tout notre possible."

A partir de ce moment, Kumiko sombra dans un profond désespoir, allant jusqu'à se détester, haïr son corps, son être, rongée par la culpabilité. Des psychologue, elle en a vus. Des cliniques, elle en a visité, mais rien ne pouvait l'aider. Seul elle même pouvait se battre pour aller mieux. Elle faillit mourir suite à une tentative de suicide mais sa mère la trouva à temps pour qu'elle s'en sorte. Ne pouvant rien faire à l'hôpital, son père lui amena du matériel de dessin. Alors, Kumiko se mit à dessiner afin d'exprimer ce qu'elle ne pouvait dire avec les mots. A travers le dessin, elle se soulageait en extériorisant sa peine. Après le sortie de l'hôpital, elle continua et s'améliora rapidement.

La lettre de Ryuuketsu qui parvint aux parents de Kumiko était comme le signe d'un nouveau départ pour leur fille bien aimée. C'est ainsi qu'elle fut scolarisé à Ryuuketsu pour l'année 2013.

Attributs:

Force : 4
Vigueur : 5
Combat : 3
Intelligence : 6
Volonté : 7
Perception : 7
Charisme : 6
Chance : 5

Points de vie : 50/50

Compétences de classe :
-Equitation **
-Dessin **
-6ème sens **
-Discrétion *
-Simulation *
-Psychologie **


Dernière édition par Choio Kumiko le Mer 30 Avr - 19:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ookami Masago
Admin et Garoute en chaleur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 326
Age : 34
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: La Bouffonne
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Choio Kumiko   Mer 30 Avr - 18:52

Zayllow Cumycau! Very Happy

Pas grand chose à dire sur ta fiche, on t'avais validée pour la V1, pas de raison qu'on te refuse à la V2. x)
Toujours aussi sympa à lire ta fiche, sacré perso quand même, elle en a chié. Sur le BG et les descriptions je n'ai rien à redire, cela dit j'adore ton nouvel avatar, qui colle selon moi bien plus que celui de la V1.

Les choses à changer :

- 8 en perception me parait beaucoup pour un personnage qui peut facilement déprimer, se refermer au monde environnant. Je serais plus pour un 7, même si ça ne change que peu de chose. 8 est quand même le maximum humain.

- Si tu as 17 ans tu es en 4eme année (grade, classe, équivalent de la Terminale en France) en fait, mais c'est ta première année (durée) à Ryuu. Enfin si j'ai bien compris, ton personnage vient à peine d'arriver non?

Ces deux détails changé, tu auras sans peine mon aval. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choio Kumiko
Dépressive chronique adorée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 103
Age : 26
Date d'inscription : 24/04/2008

Fiche de perso
Classe: L'Artiste
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Choio Kumiko   Mer 30 Avr - 18:56

Ayé, c'est édité =)

J'ai précisé qu'elle venait d'arriver Wink

Tu comprends bien la garoute *w*

*poutoune Masa*

Merci pour la vava =DD

Pour l'année à 18 ans c'est la dernière année Oô (vu sur le lien donné sur la bobox ^_^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ookami Masago
Admin et Garoute en chaleur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 326
Age : 34
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: La Bouffonne
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Choio Kumiko   Mer 30 Avr - 19:00

En même temps c'est mon second personnage préféré de Maria Sama Ga Miteru, une de mes séries préférées. ^^

Oui au lycée Japonais, avoir 18 ans signifie être en dernière année, soit la Terminale en France. Si tu veux changer ton âge pas de soucis, à toi de voir. N'ayant plus à ajouter, je laisse le verdict final à Sakiko, mais je te donne mon aval, merci d'avoir éditer si rapidement. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuno Sakiko
Vermillion "Band2bouZ" Admin
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: Aristo
PV:
40/40  (40/40)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Choio Kumiko   Mer 30 Avr - 19:47

Masa étant passée avant moi, ayant soulignée les points à revoir, je ne trouve rien à redire, tout étant très bien défini, donc : Rebienvenue par nous Kumiko !

okay

Sans plus tarder, ne désirant pas te faire patienter plus longtemps, je valide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Choio Kumiko   

Revenir en haut Aller en bas
 
Choio Kumiko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kumiko
» Kumiko Yakushi [ Finit ]
» [Ruelles] Où dois-je aller ? [PV: Ayae Yûna Nakamura & Emi Kumiko]
» [PV Matsuo Kumiko] Direction Argenta
» Les sirènes de Sceptelinôst [Kumiko]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Hors Jeu :: Fiches de personnages :: Fiches validées :: Lycéens validés-
Sauter vers: