Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Tsukushi Hime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsukushi Hime
Minipouss sur deux roues, admiratrice de Sakiko
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Tsukushi Hime   Mer 30 Avr - 22:44

Prénom : Hime
Nom : Tsukushi
Age : 18 ans
Classe : Yankee !
Métier ou année scolaire: 4ème année
Orientation sexuelle : Hétéro !

Particularité: A priori rien.
Phrase typique: Bande de loosers ! Tu me veux quoi ? T'as un problème ? Tu veux ma photo ? Je vais te botter le cul ! ... ... ...
But/Rèves: Devenir professionnel dans les courses de moto.

Description physique :

Hime n'est pas très grande, à priori elle n'a pas mangé assez de soupe quand elle était petite. Normal déjà à 4 ans elle n'écoutait plus ses parents. Elle mesure donc dans les 1m53 pour ... Un poids qui va avec sa taille. Cependant son corps athlétique démontre quel doit soit faire attention à son alimentation ou bien alors qu'elle fait beaucoup de sport. Ses cheveux sont mi-longs, raides dans les tons bleutés. Elle n'a pas de frange car elle met ses cheveux de chaque côté de son visage pour ne pas être gêné. Son visage est ovale, avec une petite bouche, un petit nez retroussé, des sourcils fins et bien dessinés et des yeux verts qui ont tendance à vous fixer. Ses tenues préférées seront surtout des tenues de motardes dans les tons noirs, bordeaux, grises et sa tenue de lycéenne bien malgré elle ...

Description psychique :

Si il y a bien une chose qui énerve Hime c’est qu’on la prenne de haut tous ça parce qu’elle est petite. Cependant son sourire à tendance à s’élargir lentement, promesse d’un futur que ne voudrez pas découvrir sa victime et c’est telle une furie qu’elle se jette dessus pour la rouer de coup de pied, coup de poing, morsure, griffe et j’en passe. E plus étant une fille, elle ne se prive pas de choper les parties intimes de ces messieurs. Ils ont une grande gueule ? Elle se donne un malin plaisir à leur rappeler que c’est elle la boss ! De toute façon plus elle se reçoit de coup plus elle jubile. Avoir peur de se recevoir des coups c’est déjà admettre sa défaite.

En plus d’être courte sur patte, d’être comme un bouledogue prête à mordre, il y a une autre chose qui l’énerve. Que l’on ose toucher à son bijou, son précieux : Sa moto. C’est une grande histoire d’amour entre elle et sa bécane. A tel point qu’elle a apprit à s’en occuper, à mettre ses mains dans le cambouis et à la doper pour qu’elle aille bien plus vite. Elle s’est donc tournée naturellement vers les courses de moto illégales le soir et vers les paris où elle se fait un max de tunes généralement.

Malgré tout sa rogne et sa rage apparente, un moment donné son caractère semble changer du tout au tout. Quand elle sort son flingue, elle devient calme, silencieuse. Elle ne tremble plus, ne bouge plus. Elle est fixée que sur une seule chose, le flingue qu’elle braque sur une personne pour lui faire mal et bien viser car même si elle aime cogner ou voir le sang couler d’une balle dans le corps, elle a toujours fait attention à ce qu’il n’y ait pas de mort.

Histoire :

Un premier cri féminin, puissant, étourdissant, suivit de près par un second cri masculin, fort et présent. Voilà comment sont arrivés Hime et Kiyoshi. La sœur aînée et le petit frère. Sujet de discorde un moment donné, sujet de plaisanterie maintenant car on ne sait jamais qui est le premier et qui est le second chez des jumeaux.

La vie commença simplement, avec des parents omniprésents à faire de leur enfant des enfants rois. Mais pourquoi voulaient ils toujours habillés Hime comme une vraie petite princesse ? Des noeuds dans les cheveux, des rubans dans ses robes, des socquettes et chaussures impeccables. Et son frère, pal copie de sa sœur, sauf que normalement il n’est pas sensé être aussi efféminé. D’ailleurs par moment sa mère lui mettait un peu de noir aux yeux pour accentuer son regard … Une vrai chiffe molle celui là …

Leurs parents allaient même jusqu’à les habiller dans les même couleur. Une vraie plaie qu’avait de plus en plus de mal à supporter Hime. Elle piquait des crises de nerf dans les magasins, se rouler par terre mais rien n’y faisait, sa mère tenait tête la dessus, elle avait des jumeaux alors il fallait qu’ils se ressemblent trait pour trait. D’ailleurs plus tard elle se demandera si ils n’avaient pas envisagé de faire changer de sexe son frère.

C’est à ce moment là qu’elle prit ses distances avec son frère. Mais ce con dans leur septième année décida de déglinguer un gars. Qu’est ce qu’il avait bien pu lui sortir comme connerie ? Toujours est il qu’Hime assista a un vrai carnage et la Maîtresse arriva bien tard. Elle resta dans le groupe des filles et elle du y rester un long moment pour se faire oublier des profs ou de ses parents. Elle détesta son frère pour cela, encore plus quand ses parents l’envoyèrent prendre des cours de Tae kwon do !!! Elle avait toujours eu envie de faire un sport masculin, un sport de combat et maintenant, si elle réclamait aussi d’y aller, elle se retrouverait encore une fois avec son frère … Elle ne pu que passer sa rage sur ses poupées. Elle les démembra, leur coupa les cheveux et autres mutilations à grand renfort de cutter.

Dans sa neuvième année son frère s’assagit enfin en cours et c’est à ce moment là que Hime prit la relève. Marre que l’on entende parler que de son frère, elle aussi elle avait des choses à dire ! C’est à partir de ce moment là qu’elle passa ses nerfs sur les filles. Au début ce fut une gifle, puis un coup de poing, une poignée de cheveux arraché et finalement le lynchage au sol. Ces filles, ces filles à qui sa mère voulait tant qu’elle ressemble ! Toutes ses filles qu’elles haïssaient, elle qui en était une ! Son frère faisait semblant de prendre soin d’elle pour finalement mieux la laisser seule une fois que les parents avaient le dos tourné. C’est à ce moment là que ce fut le plus dur pour Hime. Elle s’était mise à dos toutes les filles, les garçons ne voulaient pas traîner avec une fille et son frère la haïssait tout comme elle le haïssait. Elle était seule … Si seule … C’est cette année là qu’elle rencontra Rip. Il avait dans la vingtaine et sans qu’elle comprenne vraiment comment il s’intéressa à elle. Enfin ce fut plutôt l’inverse d’abord. Elle passait souvent devant un garage et elle voyait un mec super canon, le prince charmant, « l’home » adulte qui la sortirait de cette merde. Elle restait donc jusqu’au début de la nuit à le regarder travailler sur les motos, sale, en sueur et au combien agréable à l’œil. Un jour il s’assit à côté d’elle pour boire sa canette de soda. Il lui en proposa et c’est ainsi qu’ils firent connaissance. Puis lentement il lui demanda si ça l’intéressait d’en connaître plus sur les bécanes. A neuf ans, Hime avait déjà les mains dans les cambouis et elle adorait ça !

Pour les parents cela devenait l’horreur et une complicité commençait à s’installer entre la frère et la sœur. C’était une simple pulsation pour le moment, mais un petit sourire complice, heureux de faire tourner en bourrique leur parent. Finalement ils pourraient peut être, être utile l’un pour l’autre. Mais le temps viendrait, pour le moment, ils leurs fallaient encore prendre leur marque. Rip devenait le petit ami idéal pour Hime mais celui-ci ne semblait pas attiré par elle, pour son grand malheur. Il l’emmena un jour sur un terrain de course, elle avait douze ans et elle connaissait maintenant parfaitement toute la mécanique d’une moto. Il lui prêta une moto et ce fut ce jour là qu’elle appris au combien c’était grisant d’avoir une grosse cylindrée entre ses cuisses. C’était jouissif, une pure folie, un début d’orgasme. Hime était dans tous ses états et ce jour là, elle ne laissa pas le choix à Rip, elle fit de lui son premier amant le soir même pour le remercier de ce magnifique cadeau.

Elle passa ensuite plus son temps entre le garage et les courses sur un circuit. Mais cela revenait cher. Rip n’était pas le gentil garçon qu’il paraissait être et bien vite il emmena sa princesse dans ses vols. C’est ainsi qu’Hime appris à crocheter les serrures, les coffres. C’est avec cet argent qu’elle pu apprendre à conduire parfaitement SA bécane et oui car elle pu se payer sa moto et les améliorations qui allaient avec. Cependant la soif et l’appétit d’Hime étaient féroces. Rip commençait à ne plus l’intéresser physiquement et moralement, elle s’encroûter et elle avait besoin d’adrénaline. Elle se servit une dernière fois de lui pour qu’il la mette en contact avec les gangs des rues pour les courses illégales en pleine ville. Mais il lui donna un dernier conseil, sentant que bientôt elle ne serait plus sienne. Si elle voulait survivre il faudrait qu’elle sache se défendre.

Elle suivit donc son conseil docilement en mémoire de ce qu’il avait été son premier amour, son premier amant. Elle s’inscrivit pour prendre des cours de tir et elle débarqua comme une grande sur les quais pour se frotter au meilleur. Bien évidement il y eu pas mal de chauffe, pas mal de protestation, surtout vis-à-vis des filles, mais Hime n’avait pas son pareil pour provoquer par moment. Et puis quand elle mettait son corps en jeu, il était rare que l’on résiste. Surtout quand on est adolescent. Elle jubilait car elle voyait le regard jaloux des filles et le regard envieux des mecs. Il y eu des parties gagnées et des parties perdues mais c’était tellement bon cette vitesse.

C’est ainsi qu’elle eut sa propre bande, elle sortait bien sûr avec le chef et avec d’autres gars quand elle voulait ou bien encore tous en même temps. Comment savoir quand la soirée était bien arrosée. Il y avait une chose auquel elle n’avait pas encore touché et elle tripait grave dessus : la drogue. Son frère s’était rapproché d’elle et il lui apprit les rudiments des bagarres de rue. Elle le laissa faire sans amusant, car cela récréait leur lien perdu, leur lien qui avait faillit être cassé à cause de leurs parents. Il apprit bien vite ses fréquentations, sa moto et son flingue. Il ne savait pas forcément pour les vols du début mais peut être l’apprendrait il un jour.

La vie continuait et finalement cela commençait à devenir bien sympa pour Hime qui commençait à se faire un nom sur les quais mais il n’y avait plus beaucoup de personne qui était capable de lui tenir tête. Mais à croire que leurs parents aimaient leur rendre la vie difficile, ils leurs mirent une lettre sous e nez en leur disant qu’il partait sur le lendemain matin. Hime rentra dans une colère noire, tout comme son frère d’ailleurs. Elle ne sait toujours pas comment elle a fait pour ne pas casser toute la baraque, mais elle cassa sa chambre juste pour son plaisir, juste pour faire souffrir ses parents. Car finalement pour elle c’était une occasion de repartir à zéro et de peut être trouver de nouveaux concurrents et aussi des mecs canons pour son pieux. En gros que du bonheur ! Les sacs sur le côté, son frère derrière elle c’est ainsi qu’ils débarquèrent au pensionnat pour son plus grand malheur …Quelques semaines ont passées depuis leur installation, ils connaissent les lieux, les profs et les surveillants. Ils ont été très sage, trop sage … Le calme avant la tempête ? Il est temps de rentrer en scène maintenant !




Bon en fait c'était un peu trop facile. Dans le style je me la pète elle fit fort dès le premier soir ! Elle se fit deux ennemis dans les soeurs jumelles. Laissez tomber, elle ne parlera jamais de cet épisode. Il n'y a que son frère qui soupçonne quelques choses et encore, dès qu'il commence à lui reposer des questions, elle se défend comme une enfant, en lui disant qu'il s'amusait bien avec sa pet****. C'est bien la première fois qu'elle a un caractère si enfantin avec lui ou qui que ce soit d'ailleurs.

Elle a aussi une aventure avec Kakon. Enfin, "aventure" est un bien grand mot, disons qu'en un an ils se sont peut être vu 3/4 fois pour faire mumuse. Elle ne connaît rien de lui, et elle s'en fiche. Ce n'est pas ce qui l'interesse et cela semble être la même chose pour lui. Donc, en gros, si ils se croisent et qu'ils ont pas grand chose à faire ... Bah ils passent le temps ensemble.

Pour sa première année en ces lieux, elle semble "un peu traumatisé". Il y a quelque chose dans son attitude, si on pose les bonnes questions, qui semblent remonter en elle. Un certain passage dans un grenier ... Mais c'est la seule chose "d'un peu bizarre" qu'elle est pu voir dans ce manoir. Kakon l'a met de temps en temps en garde, mais rien de bien réel. Et puis, il faut dire aussi que maintenant elle a l'impression d'entendre un peu des voix partout. Folle ? Pas plus qu'avant ... Quelque part ...

Elle ne sait pas vraiment lié d'amitié avec les autres. Il faut dire qu'elle n'aime pas qu'on la fasse chier, donc du coup elle se laisse pas approcher. Tous le monde la fait chier, prof, élève et j'en passe. Seul sa bécane lui procure un bien être qu'elle ne retrouve nul par ailleurs ...

Attributs:

Force : 6
Vigueur : 6
Combat : 6
Intelligence : 5
Volonté : 3
Perception : 6
Charisme : 8
Chance : 5

Points de vie : 60

Compétences de classe :

Conduite ***
Mécanique **
Armes à feu *
Bagarre **
Crochetage *
Dissimulation d'objet *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.recueildunivers.fr
Mizuno Sakiko
Vermillion "Band2bouZ" Admin
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: Aristo
PV:
40/40  (40/40)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tsukushi Hime   Mer 30 Avr - 23:37

Je le savais ! Ta phrase type le montre, tu es une grande fan de Chuck, mais attention, ton idole est plus que douée dans le domaine du bottage de cul !

Citation :
"Chuck norris ne meurt pas il va au ciel pour botter le cul de Dieu"

"Dans la version originale du "Seigneur des Anneaux" de J.R.R Tolkien, Chuck Norris est le héros et non Frodon Saquet..Cette version ne faisait que cinq pages et Chuck botte le cul de Sauron environ au milieu du premier chapitre..."

Comme tu le vois tu as encore du chemin à faire jeune padawan !

Très contente de te revoir sur Ryuu, de retrouver la fiche de cette nouvelle espèce à Ryuuketsu, la minipouss ! La fiche est toujours aussi travaillée et les ajouts quand à ses actes sur ses débuts à Ryuuketsu sont plus qu'appréciables, un très joli bonus !

Allez, en bonne fan de Chuck Norris tu es intouchable. Je valide et me permets même de poster une image de ton idole, toi qui aime voir des hommes torses nus ! *se planque super loin là*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tsukushi Hime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]"Gyoukuji Tsukyo" Hime Kazuki.
» So-Ra-No-Wo-To
» japon mythologie avant Shogun 2
» Ouji-sama and Hime-sama [PV Phileas]
» Le Lutin et la rousse [PV : Hime Akane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Hors Jeu :: Fiches de personnages :: Fiches validées :: Lycéens validés-
Sauter vers: