Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Ookami Masago

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ookami Masago
Admin et Garoute en chaleur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 326
Age : 34
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: La Bouffonne
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Ookami Masago   Jeu 17 Avr - 2:10

Ceci est un personnage-non-joueur. Pour une raison de suspens, son historique n'est pas complet, et ses caractéristiques ne sont que partiellement données. Ne le sollicitez pas trop non plus, il est là pour animer le RP.

Prénom : Masago. (signifie "Sable".)
Nom : Ookami. (Signifie "Loup".)
Age : 34 ans.
Classe : La Bouffonne et fière de l'être.
Métier ou année scolaire : Professeur de Biologie.
Orientation sexuelle : Masago aime Ken et Barbie, tout simplement et sans distinction. Elle est libre de corps et d'esprit sans jamais se chercher la moindre justification, mais est par contre assez volage.

Particularité : Masago est originaire de Kyoto, dans la région du Kansai, et parle donc le Kansai-Ben. Principalement d'ordre parlé, ce dialecte se caractérise par plusieurs modifications notables du japonais dit académique, mais il y a aussi tout un vocabulaire particulier. Ookami-Sensei n'a jamais arrêté de parler le Kansai-Ben au détriment du japonais classique, et il n'est pas rare qu'un étudiant ou même un autre professeur aie parfois du mal à comprendre certaines de ses expressions typiques. En exemple, "ōkini" signifiant "merci" au lieu de "arigatō" est sans doute l'expression typique que l'on entend le plus lorsque l'on visite la région du Kansai. "Baka" ("Idiot"), devient "dabo" en Kansai-Ben, tout comme "Chigau", ("Non" plutôt véhément) devient "chau" ou encore "soreja" signifiant "à bientôt" devient "honja" ou "hona" . Le suffixe "-San" devient "-Han" en Kansai-Ben. On trouve aussi tout un tas d'exclamations comme "Ara" qui ne sont pas traduisibles, signifiant un état d'esprit. Dans le Rp seront écrit en japonais sans traduction les noms en Kansai-Ben, et ils ne seront traduit que si l'interlocuteur de Masago connait ce dialecte ou si elle traduit en Japonais classique, et les termes en Kansai-Ben seront mit en italique dans le texte. Masago est aussi sujette à d'étranges pertes de mémoire immédiate, et est très fortement hydrophobe.

Phrase typique : "Oya, tu sais quoi? Je viens de baiser une très belle femme... ... ... Je lui ai filé un rencard, et j'y suis pas allée! Mouhahaha! Ara ara, tu croyais quoi, donkusai!" ("Lourdaud")

But/Rèves : Vivre sa vie au jour le jour, tout simplement, et surtout à fond.

Description physique : On peut dire que Mère nature à été plus que généreuse avec Ookami-Sensei. Très grande pour une japonaise, elle mesure un mètre soixante-quinze pour environ soixante cinq kilos, et a un physique plutôt pulpeux, qui donne souvent l'impression qu'elle est métisse, et on lui prête souvent des origines Nord-Américaines, bien qu'elle soit totalement japonaise. Elle est plus que bien faite, avec une poitrine opulente et suivant sa morphologie, les jambes de la jeune femme sont fermes, assez musclées, mais surtout comme interminables, lui donnant un air de poulain. Ses mains sont plutôt fines, aux très longs doigts presque maigres, se terminant par des ongles longs et très durs. La plupart du temps la jeune femme se vêt de manière pratique, ou alors avec ce qui lui passe sous la main, portant souvent des chemises non repassées, entrouverte, des pulls à col danseuse laissant les épaules nus, portant toujours des jeans serrés ou des corsaires. Sa peau est plutôt mate, trahissant des origines du Kansai, dont elle d'ailleurs très fortement l'accent. Ses cheveux ont cela de particulier qu'ils sont d'une étrange couleur cendrée, naturellement, et Masago les coiffe le plus souvent sans coquetterie, en chignon plus ou moins élaboré.

Autrement, leur longueur, lui chatouillant les épaules, a tendance à l'agacer sans qu'elle puisse se résoudre à les couper pour autant. La jeune femme a de grands yeux jaunes assez particulier, frangés de longs cils naturellement très sombres lui donnant un regard assez fascinant, quand elle veut bien être sérieuse et une bouche peut-être un peu trop grande aux lèvres fines qui ne semble faite que pour les sourires ou les baisers, en dessous d'un petit nez rond un peu retroussé. Il apparait que Masago est une très belle femme au physique plus qu'avantageux, mais elle n'a pas de réel charisme, en dehors de son physique, car sa manière d'être est celle sans manière d'une femme de la campagne qui ne se prend pas la tête et ne se met pas plus en valeur que cela, restant très "nature". Cependant, il émane d'elle un étrange magnétisme animal naturel, qui fait que souvent les gens la trouve attirante sans trop savoir pourquoi. C'est du à sa nature surnaturelle, car en effet Masago dégage plus de phéromones qu'une femme humaine. Naturellement, les hommes y sont plus sensibles que les femmes.


Description psychique : Masago est une personne à la vivacité étonnante (voir fatigante pour les autres et pour elle en fin de journée), aussi bien physique qu'intellectuelle. Toujours pétillante, pleine d'énergie, la jeune femme à le rire bruyant et facile, sans retenue, extrêmement curieuse de tout. Cependant, si aux premiers abords elle semble sympathique en diable, son comportement est très lunatique, et bien qu'elle ne s'emporte jamais, elle pourra vite vous apparaitre agaçante ou sans retenue. Car en effet la prof de biologie de Ryuuketsu est un sacrée drôle d'oiseau. Profondément sans gène, elle parle avec une franchise pas toujours très diplomate, et est capable de blesser les gens sans même s'en rendre compte, un tantinet naïve. Elle est un peu rude dans ses rapports avec les autres (comprenez rustique, ne faisant que peu de manières), se montrant rapidement familière, voir un peu envahissante si vous vous mettez à l'apprécier, ce qui est pourtant très facile vu son extrême sociabilité, car bien extrêmement amical, la jeune femme excelle dans l'art d'être involontairement indélicate ou agaçante. Masago se lie facilement d'amitié, et tombe rapidement amoureuse... aussi vite qu'elle oublie ses amours, en vrai bon cœur d'artichaut qu'elle est. En fait, on peut dire qu'elle ne reste fixe sur rien, incapable de se poser. Légère et sans soucis, Ookami-Sensei semble croquer la vie à pleine dent, avec un féroce sens de l'humour qui lui sauve souvent la mise, même si elle passe la plupart du temps pour une imbécile heureuse. La dérision est son meilleur moyen d'attaque, et l'autodérision de défense.

Cependant Masago reste quelqu'un de profondément gentil et naïf, prenant la plupart des choses au premier degrés, sans chercher plus loin. Energique et drôle, souvent à ses dépend, elle adore faire le pitre et épater la galerie avec des âneries. C'est également sa meilleure arme de séduction. Car Ookami-Sensei est une grande séductrice, bien que son mode de drague soit peu conventionnel. En effet, elle séduit les gens en se montrant naze, distillant les pires blagues Carambar qu'elle connait, poussant le bouchon aussi loin qu'elle le peu sans avoir aucune peu du ridicule. Une vraie foldingue sans soucis en somme, particulièrement attachante. C'est une bonne vivante, qui n'aime rien de plus que de rire, s'amuser et faire la fête, et a tendance à tout prendre du bon côté, terriblement optimiste. Pour elle rien n'est grave du moment que ça n'entraine ni un handicap ni la mort, et on doit apprendre de ce qui nous fait souffrir. On l'a souvent appelée "Westerner" en raison de son comportement si éloignée de la norme japonaise et plus proche du stéréotype américain décomplexé que se font les japonais. Car en effet, Masago est totalement décomplexée, et la pudeur par exemple est une chose dont elle ne s'embarrasse guère, encore une fois car "entre amis, on s'en fiche". Elle est bavarde et indiscrète, parlant très vite de sujet comme le sexe ou autre, mais n'est pas commère, sachant tenir un secret. Par contre, elle est si insouciante qu'elle peut parfait apparaitre insensible au climat extérieur, ou encore mettre des vents aux gens sans même se rendre compte que c'est impoli. Masago est aussi quelqu'un de très tactile qui adore toucher les gens, et souvent on dit que l'on remarque aisément ses origines de la campagne.


Histoire : Masago est née dans un petit village non loin de la ville de Kyoto, dans la région du Kansai. Ses parents reprirent un Onsen familial quand elle eut quatre ans, et la famille déménagea pour cette raison vers la capitale, pour reprendre l'hôtel familial. Le grand père de Masago, Goro, se faisait trop vieux pour le tenir et ce fut son fils qui reprit l'affaire. Toute la petite famille allait pour le mieux, si ce n'était que les parents de la petite fille travaillaient beaucoup, ainsi elle fut plus élevée par son grand-père que ses parents. Elle ne comprit jamais réellement pour quelle raison, mais son grand-père ne lui montra jamais aucune marque d'affection, la traitant durement. Masago fut ainsi élevée à la dure, sans concessions, mais elle ne se plaignait pas, petite fille sage et accommodante malgré une joie de vivre un peu trop développée au goût du vieil homme, et un comportement extraverti incurable. Cependant de cette période Ookami-san n'a que très peu de souvenirs, et pas que des bons... Elle a développée une peur panique de l'eau suite à un souvenir choquant qu'elle n'arrive plus à remettre correctement en place : quelqu'un a essayé très sérieusement de la noyer quand elle était enfant, dans une source chaude. Cependant, Masago n'arrive plus à se souvenir de qui a tenté de la tuer, comme de la raison de cet acte... mais ce n'est pas si important, après tout elle a survécu. Le passé c'est le passé. La jeune Masago passait tout ses étés chez son oncle Kiyohide, entourée de ses deux cousins, Kiyoshi et Takeshi, qu'elle adorait et qui étaient pour elle ses seuls amis. Son oncle étant agriculteur, la campagne japonaise était son terrain de jeu estival, jouant dans la forêt et les champs avec ses cousins, aidant parfois avec plaisir au travaux de la ferme, ou allant observer les animaux. Le rêve de tout gamin qui aime être en extérieur. Masago aimait la nature, les animaux, et l'éloignement par rapport à la ville, qu'elle n'aimait pas. Tout les étés, elle revint chez l'oncle Kiyohide, voir ses cousins adorés.

Cependant, la jeune fille passa à l'adolescence, et bien vite se construisit entre elle et ses deux cousins un étrange triangle amoureux incestueux complètement platonique, comme il peut y en avoir chez les cousins très proche l'enfance passées. Kiyoshi aimait Masago, qui l'aimait, et qui aimait également Takeshi qui l'aimait en retour, sans que rien ne se concrétise jamais autrement qu'en fantasmes. Masago ne put jamais choisir entre ses deux prétendants, et bien vite la rivalité s'installa entre les deux frères, pour gagner l'affection romantique de leur cousine. Cela commença par de petites piques, puis des disputes... Masago tentait de les calmer, mais rien n'y fit, et un soir, les deux jeunes hommes décidèrent d'en venir aux mains, alors que leur père était absent. La jeune fille les suivi, affolée, apeurée, pour tenter de les séparer... lorsqu'elle les trouva, ils se martelait déjà de coups de poings, le sang recouvrant leurs visages... et ensuite, le trou noir. Elle se réveilla à l'hôpital, un jour plus tard. Kiyoshi était dans le coma, et Takeshi hospitalisé... Masago n'avait pourtant aucun souvenir de ce qui s'étaut passé, mais Kiyoshi souffrait d'une grave commotion cérébrale, sa tête ayant été fracassé contre un arbre. Takeshi quant à lui s'en tira avec le muscle d'une cuisse fendu, et un boitement à vie, mais également des séquelles psychologiques. Il assurait qu'ils avaient été attaquée par un énorme loup, et ne parvint jamais à restituer la totalité de la scène tant il était effrayé. Quant à Masago, sa mémoire ne lui revint pas. Elle avait déjà eut d'autres soucis de mémoire lacunaire à cause de faits choquants, et on lui diagnostiqua le Syndrome de Gaizen, un trouble de la mémoire qui élude des souvenirs trop choquants par réflexe de défense. Ookami-san était donc condamnée à ne jamais se souvenir de ce qui s'était réllement passé cette nuit là... Les étés de Masago ne furent plus jamais pareils.

Takeshi quitta la maison familiale pour mener des études de médecine à Kyoto, ne supportant plus son cadre de vie, choqué à vie. Kiyoshi sortit de son coma un an après l'incident, n'ayant lui non plus plus aucun souvenir de cette nuit étrange, tout comme Masago. Il se montra beaucoup plus froid avec elle à partir de son réveil, et la jeune fille se fit une raison : quelque chose avait changé, définitivement... elle continua ses études pour devenir professeur de Biologie, passant les concours et entrant à l'université pour finalement décrocher son diplôme assez facilement. Cela dit, un détail l'handicapait durant ses recherche d'emploi : son Syndrome de Gaizen. En effet, la plupart des établissements refusèrent d'embaucher un professeur à la mémoire douteuse, quelque soit sa maladie. Masago fit des pieds et des mains pour trouver un emploi, mais rien n'y fit, bien qu'elle était très compétente en enseignement, et que ses "oublis" étaient extrêmement rares, puisque provoqués uniquement par des traumatismes. Mais rien n'y fit, elle était toujours au chômage à trente ans, vivant comme elle le pouvait, un coup chez ses parents, un coup aux crochets de ses conquêtes, mais sans se décourager de trouver une place d'enseignante.

Après deux ans d'enseignement dans un lycée de Kyoto, Masago fut licenciée pour avoir eut une relation avec un autre professeur, se retrouvant à nouveau au chômage. mais cette fois ci, la chance était avec elle, sous la forme d'une lettre étrange la conviant à devenir professeur dans un établissement prestigieux : Ryuuketsu, sur l'île de Gisei, près du littoral Est du Japon, non loin de Kyoto. Avide de nouvelles expériences et à la recherche d'une place la jeune femme vit ses valises pour embarquer dans le seul Ferry qui déservait l'île de Gisei. Baucoup de choses restaient inexpliquées dans sa vie, mais elle n'en avait cure. Peu importait le pourquoi du comment, elle allait avoir du travail...

Ce que Masago ignore, c'est qu'elle n'est pas née humaine. Sensible à la pleine lune, pourvue d'un étonnant magnétisme animal, elle perd connaissance quand elle se change en une bête mi-humaine, mi-louve, et ignore complètement quel sont ses actes sous cette forme. C'est en effet elle qui a attaquée ses deux cousins, rendu nerveuse par leur violence et son sentiment d'impuissance. Quand ses émotions sont trop puissante, ou qu'elle cède à la panique, la prof de Biologie se change en loup-garou, et n'a plus le contrôle ni le souvenir de ses actes, souvent violents et bestiaux, se changeant en une bête sauvage et inarrêtable... Mais cela, elle n'en a absolument pas conscience.


Attributs:
Force : 7
Vigueur : 6
Combat : 5
Intelligence : 5
Volonté : 5
Perception : 8
Charisme : 5
Chance : 4


Points de vie : 60.

Compétences de classe :
- Premiers soins. **
- Conduite. *
- Bagarre. **
- Athlétisme. ***
- Drague. **
- Biologie. ***


Dernière édition par Ookami Masago le Mer 14 Mai - 14:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuno Sakiko
Vermillion "Band2bouZ" Admin
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: Aristo
PV:
40/40  (40/40)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ookami Masago   Jeu 24 Avr - 3:17

Roooooooh, revoilà notre bouffonne en chef, bonnes tranches de rigolades garanties albino

Toujours aussi appréciable Masago, un perso toujours très burlesque aux réactions enchanteresses de par leur.... ânerie xd Un perso très attachant qui arrive toujours à me faire sourire ! Je sens que le rp va encore être des plus délirant, pas que le rp accessoirement ^^ J'ai hésité à accepter autant de délire dans ce lieu étrange mais j'ai eu une révélation divine qui tient à ce que ta fiche soit acceptée ! le dieu des comiques a parlé !!! Remercies le ^^



De plus une fiche qui arrive à faire perdre la tête à ton idole "aware" ne peut qu'etre validée ! Fiche validée ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ookami Masago
Admin et Garoute en chaleur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 326
Age : 34
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: La Bouffonne
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ookami Masago   Jeu 24 Avr - 3:21

*Larmes d'émotion*

Mon Chuck (et non pas mon Dieu) je suis émue, merci pour cette splendide validation tout en émotion, Sakichan. Bouh, je vais devenir Norriste! Et je suis touchée que JeanKlôd en reste baba. Merci Saki, aller j'arrête de Flooder on a encore du travail. ^^

Toujours aussi amusant Ryuu, vous aurez bien besoin d'une bonne bouffonne dans ce lieu lugubre et opressant. o/


*Se tire*

WARF WARF. *Buta Inside* pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ookami Masago   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ookami Masago
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ~ Seiko Ookami ~
» Entraînement d'Ookami avec Doufi.
» Okami-san to Shichinin no Nakama-tachi
» Les enfants loups, Ame et Yuki.
» Promenade matinale [Ookami et Zaak]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Hors Jeu :: Fiches de personnages :: Fiches validées :: Membres du personnel validés-
Sauter vers: