Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Murazaki Nao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Murazaki Nao
Fille du Directeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 17/04/2008

Fiche de perso
Classe: L'Intello
PV:
40/40  (40/40)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Murazaki Nao   Jeu 17 Avr - 5:07

Ceci est un personnage-non-joueur. Pour une raison de suspens, son historique n'est pas complet, et ses caractéristiques ne sont que partiellement données. Ne le sollicitez pas trop non plus, il est là pour animer le RP.

Prénom : Nao Emu.
Nom : Murazaki.
Age : 13 ans. (Age exceptionnel cause PNJ)
Classe : L'Intello.
Métier ou année scolaire: Première année. Elle a sauté deux classes.

Orientation sexuelle : Nao ne se soucie pas de ce genre de détails qu'elle considère comme n'étant pas encore de son âge. Cela dit sa timidité est amplifiée face à de belles filles, mais elle ne saurait vous dire si c'est de l'attirance, de l'admiration ou de la jalousie. La gent masculine l'effraye quelque peu.

Particularité: Nao souffre d'une maladie du muscle cardiaque appelée Cardiomyopathie hypertrophique. Dans cette pathologie, la structure normale du tissu musculaire cardiaque est perturbée et va pouvoir également, outre les perturbations liées à l'hypertrophie myocardique, entraîner des perturbations des fonctions électriques du cœur. Les signes fonctionnels incluent dyspnée d'effort (essoufflement), douleurs thoraciques, palpitations, asthénie, lipothymies, syncopes et mort subite. Nao est sous bêta-bloquants, Vérapamil (un inhibiteur calcique), diurétiques et antiarythmiques, ainsi qu'un traitement anticoagulant en cas d'arythmie cardiaque. Sa santé est aussi dramatiquement fragile que son intelligence est phénoménale, et l'on peut facilement la classer dans la catégorie surdouée au quotient intellectuel proche de celui d'Einstein.

Phrase typique: "On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent. Tenez par exemple le "Quotient Intellectuel", c'est une ânerie qui permet aux gens de se faire passer pour plus intelligents que les autres. De toute façon il n’y a nul besoin de mesurer une personne par des tests l’intelligence puisque selon la définition qu’on donne, cette intelligence est très précisément indiquée par son revenu. Le QI mesure plus l'ego des gens que leurs capacités déductives et cognitives, au final. Et je trouve ça navrant."

But/Rèves: Vivre assez longtemps pour reprendre le pensionnat, se rapprocher de son frère et que son père l'aime et soit fier d'elle, essayer de se faire quelques amis et ne pas mourir trop vite, rien que ça.

Description physique : Nao Murazaki est une pré-adolescente dont le corps fluet est plus proche de l'enfance que de l'adolescence. Petite et mince, voir maigre, elle mesure environ un mètre trente pour un poids léger, la rendant fragile au point que l'on pourrait croire que la brise pourrait la soulever. Le visage rond et très mignon, très typé asiatiforme avec de grands yeux en amandes et un nez rond surplombant une petite bouche aux lèvres formant un cœur, la jeune fille inspire la douceur et la fragilité, portant les cheveux courts sur la nuque, coupe qui renforce cette idée de fragilité, encore accentuée par un style vestimentaire curieux venu d'un autre âge, la faisant ressembler à une poupée ou une petite fille modèle du siècle dernier. En effet Nao porte la plupart du temps des robes d'inspiration belle époque, ou des tenues très sages à volants, dentelles et frou-frous, mais très sobres, sans jamais de couleur, uniquement en noir et blanc avec parfois quelques valeurs de gris sans coquetterie. C'est une gamine plutôt mignonne, qui donnera sans doute une très belle adulte à la beauté tendre, gardant à jamais quelques traits de l'enfance. sa peau est pâle, presque livide, trahissant selon la coutume japonaise des origines aristocratiques, et malgré sa timidité, Nao sait se montrer noble et digne, capable de style et élégance. Pourtant, ce n'est pas trop son genre, d'un naturel discret. Ses grands yeux frangés de longs cils noirs sont d'une étrange couleur d'or toujours un peu chamarrés d'humidité, mettant souvent les gens qui la regardent de manière trop appuyée un peu mal à l'aise. Il se dégage de son regard une vive intelligence, mais une totale innocence n même temps, ce qui est relativement troublant. Avec son teint de porcelaine et ses joues couleur pêche, Nao ressemble étrangement à une de ces poupées occidentales anciennes aux robes alambiquées et aux grands yeux inexpressifs mais magnifiques. La jeune fille adore tout ce qui est technologique, et aime à écouter de la musique pour se détendre, aussi ne quitte-elle jamais son MP3 et ses gros écouteurs, vissés sur sa petite tête aux cheveux mauves fins et soyeux, démontrant d'un grand entretien.

Description psychique : Nao est quelqu'un à part. Esprit plus que brillant mais dont les moindres soupirs se métaphysiquent, c'est une pré-adolescente un peu étrange, au caractère doux et peu affirmé, mais pourtant curieux de tout, ce qui est sa plus grande force. Calme et pondérée, plutôt réfléchi et spirituelle, Nao Murazaki est un vrai petit génie dont les connaissances semblent infinies. En effet, elle est capable de vous citer sans se tromper ni hésiter la liste complète des éléments composant la table de Mendeleïev, ou tableau périodique représentant tous les éléments chimiques, groupés par leur numéro atomique, comme de vous expliquer le principe de fission nucléaire, avant d'embrayer sur les historiens célèbres, le principe de l'héterochromie, les maladies du myocarde ou encore la classification phylogénétique des Serpentes, communément appelés les serpents, pour finir sur les grands axes de la mythologie romaines, les relations avec les cultes minoéens adorant la maternité et bien d'autres choses, en bon puits de connaissance qu'elle est. Ses connaissances, surtout pour son jeune âge, sont proprement ahurissantes. Cependant, Nao comme beaucoup de surdoués studieux vit dans un monde à part. Elle se révèle souvent trop pondérée et cérébrale, incapable de spontanéité, et souvent ses discussions deviennent ennuyeuses à en mourir, car elle ne sait pas comment agir avec autrui. En effet, Nao est timide et peu à l'aise en société, surtout avec les gens de son âge, bien qu'elle fasse un maximum d'efforts pour tenter de s'insérer dans la communauté des élèves. Profondément aimable mais maladroite socialement parlant, elle perd rapidement ses moyens face aux gens, cherchant ses mots, et à tendance à réfléchir sur tout et n'importe quoi, même la chose sans importance qui sera d'un infime intérêt pour les autres. Mais Nao est avide de savoir, de comprendre, d'étudier, décortiquer toute chose. Le domaine des sentiments n'est pas son fort, demandant trop de naturel à cette enfant pragmatique et terriblement cérébrale, incapable d'agir sous le coup d'une impulsion.

Son apparence innocente trompent pas mal de monde, qui ont tendance à l'infantiliser de prime abord à cause de son âge et de son air mignon. Mais Nao est bel et bien une personne d'une intelligence supérieure à la moyenne, et de très loin. Infiniment aimable, elle ne s'offusque presque jamais, philosophe et détachée, capable de beaucoup de sang-froid, et malgré son immense intellect et son savoir impressionnant, elle reste une fille de treize ans parfois étourdie et ingénue, réservée, qui s'éveille doucement à la vie, cherchant de la compagnie, serviable et généreuse. En effet, de par son statut de surdouée, de fille du directeur, et de future directrice de Ryuuketsu également, Nao a souvent été mise à part, obligée de s'adapter à la solitude qu'elle n'aime pourtant pas vraiment et qui fini par lui peser. La jeune héritière a d'ailleurs tenté de pallier à ce manque de plus en plus présent en s'attachant les services de Tsuujiru Esteban, une autre surdouée du pensionnat, afin d'étudier à ses côtés. Mais ce n'est pas vraiment une amitié qu'elle partage avec la jeune fille, car à la fois trop timide, et peu intéressée par une compétition intellectuelle ou les services d'Esteban. Nao se sent seule, mais fait de grands efforts pour se faire des amis, tout en n'arrivant pas à s'extérioriser ou se comporter comme une enfant de son âge. Souvent lorsqu'on la découvre on la prend pour une fille sans caractère incapable de colère, ce qui est étrangement faux. En effet Nao est une personne relativement rancunière, pessimiste voir fataliste. On la croit trouillarde, se cachant souvent derrière les autres par faiblesse de caractère, pourtant c'est totalement faux. Elle fait au contraire preuve d'un grand courage dans la vie de tout les jours, vivant avec une terrible maladie, qui la rend quelques peu... désespérée dans certains de ses actes. Mais la fille du directeur reste quelqu'un de très secret...


Histoire : Nao est née durant une période sombre. Sa mère décéda de complications à l'accouchement, et l'enfant manqua de mourir plusieurs fois durant la grossesse. Visiblement sa naissance étonna tout le monde, n'ayant pas été prévu par Akio et sa femme, cette dernière ayant été en déplacement, et il semblerait que seul son mari fut au courant de sa grossesse. Kakon, alors âgé de 5 ans, en fut le premier surpris. Il avait une petite sœur. Et cette petite sœur n'allait pas bien du tout. Dans les jours qui suivirent sa naissance et son "rapatriement" au manoir familial, le lycée Ryuuketsu fut victime d'un terrible incendie, et fut contraint à la fermeture. Que de malheurs en cette période qui était pourtant celle qui avait vu sa naissance. Peut-être que cela galvanisa son futur, si vous êtes superstitieux. En tout cas Nao grandit sans mère, se raccrochant à une enfant de huit ans nommée Kagami Makkura comme toute présence maternelle. Très vite, et sans vraiment d'explication son père décida qu'elle serait l'héritière de la famille et la future directrice du lycée, prenant la place qui était à l'origine due à Kakon, son frère de 5 ans son aîné. Son destin était tout tracé.

Nao en grandissant se révéla être une enfant curieuse de tout très en avance pour son âge, au niveau de l'éveil, des capacités motrices, de la réflexion, visiblement avec de grandes prédispositions. En, effet, elle possédait des aptitudes supérieures qui dépassent nettement la moyenne des capacités des enfants de son âge. Suite au test de Wechsler, on lui découvrit un QI dépassant facilement 130, qui était la moyenne d'un adulte, et elle fut diagnostiquée d’enfant intellectuellement précoce (EIP), de par sa créativité, son ouverture d'esprit ou encore sa capacité à dépasser un problème pour le placer dans une perspective plus générale. Par exemple, Nao obtint bien plus rapidement que les autres enfant la notion du temps qui passe. Un test simple consiste à mettre un enfant face à deux assiettes, l'une avec un carreau de chocolat, l'autre avec une tablette, en lui disant qu'il peut prendre le carreau tout de suite ou la tablette dans 10 mn. Là où 90% de son âge (4 ans) prenaient la carreau car ne pouvant mesurer 10 mn, Nao attendit patiemment jusqu'à ce qu'on lui dise que le temps était écoulé. Ses capacités ne cessèrent d'accroitre avec le termps, et elle devint rapidement un de ces surdoués studieux n'ayant aucune difficultés scolaires.

La petite fille étudiait à la maison, avec un précepteur, à son rythme. Aussi, elle avait un certain décalage avec le système scolaire. Sur ses frêles épaules reposaient les espoirs de son père, et ce ne fut pas facile tout les jours. Parallèlement à cela, Nao vivait dans la solitude, mise à l'écart des enfant de son âge, et ayant du mal à nouer des liens avec Kakon, son propre frère, qu'elle chéri plus que tout mais bien maladroitement, se sentant coupable de la place qu'elle lui aurait "involontairement usurpé", en temps qu'héritier Murazaki. Son père lui avait simplement expliqué que Kakon ne semblait pas être fait pour l'administration, et qu'elle-même était trop faible pour partir d'ici, aussi avait-il choisi de manière pragmatique. Grâce à ce choix étrange, Kakon serait libre de sa vie, et Nao ferait un travail qui ne lui demanderait pas trop d'effort. L'enfant n'en demanda pas plus, sachant que leur père œuvrait pour leur bien. Et pourtant tout sembla se précipiter aux seize ans de son frère, durant une fête donné en son honneur. En effet, la petite amie de Kakon poignarda leur père, le couteau s'enfonçant dans son ventre jusqu'à la garde. Nao, aux côtés d'Akio, fut témoin de toute la scène, et fut si choquée que son cœur s'emballa et qu'elle s'évanouit.

Par chance Akio survit au coup. Le temps du dernier frisson, bien que Nao l'avait presque ressenti, n'était pas encore arrivé. mais quelque chose changea. Son grand frère devint de plus en plus sombre et distant, plus introverti, marqué par la trahison de Kogin, et il fut encore plus dur pour Nao de communiquer avec lui. Makkura avait également été blessée dans l'incident, ayant du sacrifier un de ses yeux. L'ambiance devint plus froide, plus lourde, et Nao décida de se réfugier dans ses études pour oublier son chagrin de se sentir rejetée par sa famille, même si ce n'était pas le cas. Cette distance lui était insupportable, elle qui avait besoin de tant de tendresse. Peut-être était-il temps qu'elle commence à s'émanciper et qu'elle se cherche des amis... Après un longue discussion avec son père, il l'autorisa à étudier au lycée Ryuuketsu, puisqu'après tout, elle serait un jour directrice de cet établissement. Son niveau scolaire avait cela de surprenant qu'il dépassait le lycée, étant tout bonnement académique, cela dit, Akio exprima le désir que sa fille ne saute pas trop d'étape, et l'inscrivit en première année d'études. maintenant c'était à la jeune Murazaki de jouer, et d'essayer de commencer à tisser des liens avec les autres. pas évident quand on a vécu toute sa vie enfermé dans un cocon... sa première initiative fut de rechercher les intellectuels comme elle, pour avoir des sujets de discussion. Elle rencontra Tsuujiru Esteban, une jeun fille de dernière année qui accepta d'étudier en dehors des cours à ses côtés et lui donnait quelques cours, bien que Nao n'en avait nul besoin. C'était juste une manœuvre pour tenter de tisser les liens sociaux... Aujourd'hui Nao doit aller de l'avant, mais elle reste tout de même très renfermée sur elle-même, accrochée à sa famille comme un petit oiseau fragile incapable de voler...

Mais les oiseaux élevés en cage savent-ils seulement voler?


Attributs:
Force : 3
Vigueur : 4
Combat : 3
Intelligence : 9
Volonté : 8
Perception : 6
Charisme : 6
Chance : 6


Points de vie : 40

Compétences de classe :
- Perspicacité. **
- Informatique. *
- Psychologie. **
- Furtivité. *
- Savoir. ***
- Empathie. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuno Sakiko
Vermillion "Band2bouZ" Admin
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: Aristo
PV:
40/40  (40/40)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Murazaki Nao   Sam 26 Avr - 4:42

Murazaki Nao a écrit:
But/Rèves: Vivre assez longtemps pour reprendre le pensionnat, se rapprocher de son frère et que son père l'aime et soit fier d'elle, essayer de se faire quelques amis et ne pas mourir trop vite, rien que ça.

Refusée !!!


Une honte ! Le frère, le père, tous y sont évoqués mais nul mention de votre cousine Sakiko ? è__é Ce seul fait rend cette fiche pour le moins étrange, vouloir me ressembler devant être votre seul but ! (okay je sors --->)

Allez, plus sérieusement (quoique...), tout est très bien attribué, ma chère cousine est toujours aussi attachante de par son histoire, qui est très bien écrite au passage, sa citation étant à l'image du personnage, aucun doute. Je valide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Murazaki Nao
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Hors Jeu :: Fiches de personnages :: Fiches validées :: Lycéens validés-
Sauter vers: