Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Maeda Manson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maeda Monson
Père Fouras de Ryuuketsu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 25
Date d'inscription : 26/04/2008

Fiche de perso
Classe: Furyô
PV:
70/70  (70/70)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Maeda Manson   Jeu 8 Mai - 13:02

Prénom: Monson
Nom: Maeda
Age: 16
Classe: Furyô
Métier ou année scolaire: 2éme année/ Baito à l'angel Kiss
Orientation sexuelle: hétéro-sexuelle

Particularité: Un accent d'Osaka à couper au couteau.

But/Rèves: Le jeune homme économise pour ouvrir sa propre salle de combat où viendrait l'on viendrait de loin pour s'entrainer.

Phrase type:Commeuh disait papa, Boudha est grand, mais la branlée que tu vas prendreuh le sera encoreuh plus.

Description physique : De grande taille pour un japonais, sachant qu'il mesure dans les 1 métre 75. A premiére vue, rien ou presque ne distingue Monson d'un adolescent normal, presque...En effet, ses cheveux comme beaucoup de japonais sont d'un noir profond, coiffé façon rockabillie d'une vague banane qui suit le jeune homme depuis quelques années déja, lui ayant posé également pas mal de probléme au court de sa tumultueuse scolarité, cette coupe étant un peu trop voyante pour tout lycée qui se respecte ou du moins qui préfére taper dans le classique. Quelques méche ,rebelle à toutes forme de gel, descendent sur un visage taillé au couteau à l'air dur ne laissant...que rarement pas filtrer une expression. En effet, le gamin étant un fan du décédé mais non moins célébre Sid Vicious, il s'est entrainé à effectuer de lui même des mimiques toutes plus extravagantes les unes que les autres, tant et si bien que certaine apparaisse sur son faciés sans qu'il le désire vraiment, voir même lorsque la situation ne convient pas du tout à ce genre de...frasque. Malgré ces mouvements faciaux souvent comique au vu du peu de maitrise dudit phénoméne, rien ne peut masquer aux yeux du monde les yeux de ce cher Monson. D'un noir plus profond encore que la meilleures encre de chine, il est possible d'y lire une lueur pleine d'espoir, de gniack, d'une volonté de vivre implacable et aussi une certaine connerie avec un chouilla de mystére, bref ce regard est un véritable livre ouvert sur le coeur du jeune homme. En observant d'autre particularité du jeunôt, on dénote tres facilement une musculature travaillé par des heures d'un dur labeur physique et pas dans un but purement décoratif croyez-moi. En effet, lorsque l'on en vient à toucher le corps du fils Maeda, on dénote plusieurs irrégularité sur les côtes, signe que ces os ont été de trop nombreuse fois brisé, des tibias bosselé ajoute encore au portrait de latteur...ou du latté? impossible de vraiment savoir. Bref un corps sain qui ferait envie à n'importe quel geek grassouillet.

Au niveau vestimentaire, on rentre tres vite dans le simple, l'uniforme de son ancien lycée étant ce qu'il porte le plus souvent, ce qui lui permet de faire ses conneries en ville sans que l'on sache vraiment à quel établissement il appartient, encore que le lieu en question est tres vite trouvé. Son Yoran est donc noir, à bouton doré reprenant le sigle de son ancien bahut, un pin's de même origine portant le même sigle se trouve dans le col de la chemise, cette derniére ayant été taillé trop grande, ce qui la fait plus ressembler à une veste lui arrivant aux genoux, à manche légérement trop large. Un tee-shirt blanc tout ce qu'il y a de plus banale faisant office de sous couche compléte la panoplie vestimentaire, sauf si l'on ommet les bandages qu'il porte au main, ressemblant à s'y méprendre à ceux que l'on met en entrainement, servant à deux chose. Soit à ne pas s'abimer les mains dans une baston, soit, plus souvent, à planquer un Mp3 en dessous pour espérer tricher, c'est pour cela que le Furyô les porte sans forcément en avoir l'utilité afin d'habituer les prof' à cette "lubies". Il est rare de le voir avec d'autre atours, bien qu'il est arrivé qu'on l'aperçoive en tenue "civile", mais même là on reste dans le sobre, pantalon de costume et chemise de couleurs variant entre le blanc et le noir en passant par le rouge -la baston ça tâche, et les gens n'ont pas le sang vert X)- des chaussure noire en cuir ou du moins ressemblant à cette matiére, compléte le portrait. Il existe cependant une tunique que presque personne sur cette terre ne l'a vu porter, et il y a peu de chance que cela s'améliore dans l'avenir. Effectivement car ledit vêtement n'est autre qu'une magnifique tunique de bonze, donné par son pére auquelle il a promis de la garder toujours avec lui, et bien que le fringue soit encore neuf, on avouera que le tissu n'est pas prés de s'user. Des geita simple remplace les chaussure de ville si, par un grand hasard, il la porte. ce qui arriverait plus pour passer inaperçus apres une connerie en ville, qu'autre chose. On l'a cependant vu porter des geitas sans sa tenue, car apres tout, c'est bien pratique ces trucs là.

Description psychique : Loin d'être con comme un manche mais bien éloigné de ce que certains appellent "une lumiére", le jeune homme est quelques peu simple dans sa maniére de penser comme de faire, ne s'ennuyant pas avec des détails que certains jugent important. Refusant toute forme d'autorité lorsqu'il n'y voit aucun interêt, l'adolescent s'est lui même créé de nombreux problémes au cour de sa scolarité, tres tôt dans cette derniére, reniant tout les principes scolaire a vitesse grand V. Heureux dans les bastons, le jeunôt s'entraina d'abord pour des raison pratique, puis pour de pure envies castagnienne. Ces duels et tout ce qui se rapporte à un affrontement physique pure et dur plongent le tricheur en herbe dans un état d'euphorie proche de ce qu'on ressent lors d'un bon vieux pétard tournant en aquarium dans la voiture de ses vieux en semaine, bref le pied quoi, autant dire que si jamais ça tourne au vinaigre, que ce soit avec lui ou pas, le furyô sautera dans le tas, que ce soit à son avantage ou pas. Non pas pour juste détruire ou pour frapper, ni même pour dominer -même si avouons que la victoire reste son but- mais plutôt pour le plaisir de sentir la décharge d'adrénaline parcourir tout son être jusqu'a finalement cesser quand il ne serait en état de suivre le mouvement. Autant que le combat est plus une sorte de drogue qu'une envie de domination ou autre chose.

A part cela, Monson boit, de tout les alcools, mais ils supportent tres mal ces derniers, attrapant tres rapidement ce que l'on nomme courement le vin triste, ce phénoméne le plongeant en un état de nerf à fleur de peau l'emmenant à pleurer plus qu'une madelaine pour un oui ou pour un nom. Le jeu en vaudrait la chandelle et certains pourrait le faire boire pour "voir", et il est vrai que ce serait tres drole mais là où le bas blesse, c'est que cette état de forte sensibilité par un autre virus qui s'attrape par l'alcool, l'alcool mauvais. Quelques centilitre apres le vin triste, la maladie rend l'héritier Maeda tres violent et cherchant des noises à qui que ce soit, ce qui l'a plusieurs amené à se retrouver à dormir dans une poubelle, attendant qu'on vienne le sauver, alors qu'il avait tenté ce soir là, d'agresser la section de lutte d'une fac toutes proche fêtant le départ de leur poulain pour un championnat national. Oui je précises, l'alcool ne fabrique pas de neurone. Je préciserai également que l'étudiant est un fumeur, mais bon comme on peut pas tout lui mettre sur la gueule, la nicotine ne produit rien sur lui mis à part le manque tout ce qu'il y a de plus courant au bout d'un moment. Bien que possédant des attributs dégoutant bon nombre de lycée, le Furyô est d'une droiture peu commune, ayant cultivé de lui même certains principes qu'il juge essentiel et l'amenant souvent à povoquer des catastrophes bien plus grave que ce qu'elles auraient dû être, comme la fois où il envoya à l'hopital un innocent barman qui avait tenté d'arnaquer de quelques centimes une vieille femme un peu miraude, comme quoi la droiture n'est pas un facteur d'intelligence marqué. Un trait marquant du jeune homme sera également le fait qu'il ne recule devant rien pour atteindre son objectif, quelqu'il soit, quitte à mettre en péril son avenir ou à défenestrer la cause de ses tracas. Oui il est comme ça, l'éléve ne tolére pas qu'on le gêne outre mesure et posséde un cercle de relation tres restraint, ne tolérant guére la présence de ce qu'il considére comme de la gêne. Beaucoup de monde porte ce titre dans l'esprit du Maeda, les profs, les éléves, les passants, les insectes...et de toute maniére, vous le découvrirez de bien désagréable maniére.

En parlant de nuisance et pour sortir du sujet, il faut évoquer non pas le peu de communicativité du Furyô mais bien sa difficulté à faire comprendre sa pensée. En effet, bien que ne rechignant pas à parler ou à communiquer un minimum, l'étudiant n'étant pas un orateur accomplis éprouve une gêne à faire des circonvultion dans ses phrase permettant d'amortir un choc annoncé ou même à faire savoir ce qu'il pense. Ce même défault nous améne au fait que le gamin est un type ayant un mal fou avec la gente féminine, n'étant pas à même d'exprimer ses sentiment. Il masque d'ailleurs une forte timidité vis-à-vis de ces dames, qu'il masque sous une des airs dur, une rutaudité à toutes épreuves d'ailleurs naturelle et bonne part d'un faux je m'en foutiste prononcé qu'on pourrait penser naturel.

J'aborderai enfin le point le plus marquant de la personnalité de Monson, ce qui le rend aussi heureux qu'une bonne baston, j'ai nommé...le JEU. En effet, comme tout bon voyou qui se respecte un minimum, Maeda connait bon nombre de jeu pour passer les longues heures de glandouilles que ce soit du Go, du Xing qi, du Mah-jong, des dé ou autre joyeuseté, et malgré qu'il ne soit pas encore un pro, le joueur en maitrise les bonnes bases ainsi que quelques ficelles bien pratique. A force de jouer, à la base pour le plaisir, le bastonneur s'est finalement possédé par le démon du jeu, encore petit par rapport à da'utre mais là, et bien là. Si bien qu'il ne faut généralement pas le pousser pour entamer une partie de quoi que ce soit. Jouant plus que de raison, mettant en mise des sommes ou des objets qu'il ne possédait pas toujours, l'adolescent s'est vite aperçut que la chance ne sourit pas toujours aux audacieux et c'est ainsi qu'il en est venut à invoquer des puisance plus terrible encore que Tokio Hotel, plus diabolique que BB brune et cent fois plus corrosif que Laurie...la triche. En effet, l'étudiant voyant son capital fondre au soleil comme une glace sur une poitrine, il dû se résoudre de maniére tres volontaire, à apprendre et créer des méthode de triche ayant aujourd'hui fait leurs preuves, avouons que son niveau n'est pas des plus proffessionel mais il pourra berner pas mal de monde, ce qu'il a d'ailleurs déja fait, et puis apres tout, on s'améliore avec l'expérience. Voila, si vous êtes arrivé jusqu'ici sans en mourrir, c'est que vous savez à peu prés qui est Monson Maeda....Pour les autres, les obséques sont prévuent à 17h01, pour faire chier.

Histoire: Ci-dessous. ( oui désolé, mais vraiment ça me faisait trop de peine de cutter mes description ;___; je referrais une fiche si ça passe pas.)

Attributs: (45 pts, minimum 3 et maximum 8.)

Force:6
Vigueur:7
Combat:6
Intelligence:5
Volonté:6
Perception:5
Charisme:5
Chance:5

Points de vie: 7*10=70
70Pv

Compétences de classe :

-Art Martiaux: Systema: **
-Cuisine:*
-Provocation:*
-Sang froid:*
-Jeu***
-Triche**


Dernière édition par Monson Maeda le Jeu 8 Mai - 15:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeda Monson
Père Fouras de Ryuuketsu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 25
Date d'inscription : 26/04/2008

Fiche de perso
Classe: Furyô
PV:
70/70  (70/70)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Maeda Manson   Jeu 8 Mai - 13:02

Histoire: Né un beau jour ensoleillé d'Avril, le 9 pour être exact, de l'année 1997. Fils d'un bonze, il fut éduqué dans l'optique d'un jour reprendre le Temple bouddhique dont son pére était responsable, l'épouse de ce dernier vivant avec lui dans le lieu saint, tout en ayant tres mal supporté l'accouchement. Tres tôt, le jeune homme se détacha de la religion, d'une part car il ne retenait et ne retient encore aujourd'hui, aucun précepte ou priére pourtant connut de tout le Japon, bien qu'il essai aujourd'hui d'en retenir au moins une, histoire de ne pas être maudit par tout ses ancêtres et d'autre part car il avait d'autre probléme plus urgent. En effet, dés son entrée à l'école, les probléme fusérent. Non pas que Monson fut un mauvais éléves ou d'une quelconque déficiance mentale, non, mais il était malméné car justement, il réussissait facilement tout exercice demandé. Considéré comme une "tête faiblasse", les autres enfant en vinrent à l'embêter de maniére de plus en plus marqué pour en finir à en arriver aux mains, autant dire que le jeune garçon était devenus un beau souffre douleur, malgré une bonne condition physique que lui avait offert dame nature. C'est un soir comme les autres, alors que l'héritier Maeda rentrait chez lui, au temple, qu'un groupe de sale moutard de sa classe, apres l'avoir suivit sur la majorité du chemin, tombérent sur le fils de bonze à bras raccourcis. La lutte fut bréve et déja joué tant le garçonnet ne se défendait pas ni même ne savait comment faire. Alors qu'il se faisait achever dans les régles de l'art -à grand coup de pompe dans la geule donc- une sorte de masse noire et hirsute souleva les tortionnaires de terre avant de les balancer dans une poubelles non loin, le sauveur n'était autre...qu'un loup garou. Non je déconnes en fait. Mais ce fut la premiére impression qu'eut le souffre douleur en voyant son sauveur tant sa peau était noire et qu'il était masqué sous une épaisse tignasse, la panoplie d'animal étant complété par une barbe généreusement fournit, bref un clochard pas encore rond mais déja dehors depuis longtemps. L'homme se présenta comme étant un russe loin de chez lui et demanda à son protégé s'il ne connaissait pas un bon coin en ville pour y loger pas cher, le tout dans un Japonais fortement émaillé d'un bel accent russkof que Monson eu du mal à comprendre. Toujours est-il que reconnaissant, le gamin ramena l'homme chez lui, au moins pour la nuit craignant un peu de la réaction de son bonze de pére, ce dernier risquant de voir d'un mauvais oeil le venue d'un clodo à la maison. Mais loin d'appeler les flics, le vieux se démarqua comme étant l'obligé du sauveur providentiel de son gosse, décidant de garder le soviet' pour un petit temps en signe de reconnaissance. Ce dernier fut ravit de cette réaction et se lia d'une forte amitié avec le russkof. L'ex-clochard devint rapidement un proche de la famille Maeda presque un intime, ne rechignant jamais à une tâche quelqu'elle fut, aidant qui en avait besoin et sachant oublier ses tracas pour redonner la joie à ceux qui semblait en avoir besoin, tout cela malgré le poid de l'âge qui semblait se faire ressentir de bien malheureuse maniére. On apprit que l'homme s'appelait Alexei Ryabko, il était un ancien officier de l'armée rouge, veuf et à l'origine en voyage au Japon. Mais son amour du jeu l'avait amené à tout perdre sur une partie de Mah-Jong, rendant impossible son retour dans un pays où il ne possédait plus rien. Le paternel ne pouvant héberger trop longtemps un "non-moine" mais ne voulant pas non plus rejetter à la rue un homme dans le besoin, il fallut trouver une solution au probléme, ce qui se fit dans l'action qu'eut Alexei de se faire moine, résolution radicale mais semblant satisfaire tout les parties, surtout le plus jeune de ces derniers. En effet, non-content d'avoir trouvé un ami dans l'aventure, le gamin venait d'aquérir sans trop le savoir un prf pour lui apprendre certaine ficelle bien pratique, notement le combat entre autre. En effet, le russe ne pouvait être partout pour défendre le moutard, il lui apprit donc les bases du Systema, art de combat militaire s'étend tres légérement répandus depuis la fin de L'URSS mais restant tout de même peu connut, au même titre que le Sambo dont il est issus.

On eut pu croire que les entrainements rigoureux et intensifs aurait dégoutté le gosse de la pratique. Que les renforcements musculaire l'auraient épuisé ou encore qu'il ne saurait pas maitriser certaine donné plus complexe et quelques peu abstraite pour un gosse de 7 ans...mais en fait...ce fut le cas. Absolument empoté dans cet art martial, le garçonnet n'avait aucune prédisposition naturelle pour le combat si ce n'est un physique naturellement endurant, et c'est sans doute ce qui sauva la situation. En effet, l'héritier Maeda se mit à travailler deux fois plus pour compenser son non-don, n'hésitant pas à se relever à des heures lui étant interdite ,auquelles les jeunes marmot sont sensé pioncer, pour revoir un mouvement pourtant simple et accessible à n'importe qui d'autre. Les exercices de respiration lui causérent énormément de probléme, l'écolier étant sur-exité naturellement depuis le commencement de sa pratique. Depuis qu'il avait débuté, on avait pu voir un grand changement dans la vie du futur Furyô. Avant travailleurs et apprécié des professeur, cela en étant maltraité, la situation s'était vu soudainement retourné. Le gamin était devenus baggareur au possible, restant encore faible au niveau du combat par rapport à ses adversaires, mais il rendait maintenant coup pour coup ce qui le motiva sans doute pour continuer à travailler cet art comme un forçat, d'une motivation que seule les jeunes enfants semble posséder. Cependant les notes de Monson chutérent de maniére vertigineuse pour se coincer non loin de la moyenne, parfois au dessus, parfois en dessous, les entrainements nocturne n'étant certainement pas étrangé à ce léger probléme. Les parents du garçonet sévirent, lui interdisant sorties et mets, pourtant lui laissérent le droit de pratiquer le Systema avec Alexei tant on pouvait lire une joie de vivre profonde et une détermination sans faille...malgré un niiveau encore tres discutable apres de tres nombreuses heures de pratique.

Le temps passa, les gens vieillirent et le jeune Maeda devint adolescent. Sa situation avait maintenant beaucoup évolué puisqu'il allait atteindre des combatants à la sortie des Dojo de sa ville, défiant à tout va, pour prouver sa force, acquise difficilement mais habilement par un travail hardus et rigoureux. Le niveau scolaire avait étrangement suivit cette "remonté". Pas plus de boulot qu'avant, mais disons que le jeune homme avait appris par ses camarades,pas toujours de maniére pacifique, de bonne méthode de triche qu'il employait tres réguliérement, se faisant chopper parfois mais réussissant souvent à berner, bref pas un pro' mais un jour peut-être. Ces méthode de travail peu avouable, il les mit également en pratique dans ce qu'il avait apprit par son pére qui, avant d'être bonze, semblait avoir eu une jeunesse quelques peu houleuse, j'ai nommé: le Jeu. En effet, son vieu lui apprit les nombreux jeu qu'il avait en mémoire tel que le Mah-Jong, le Xiang qi, le Go ou d'autre plsu occidental comme le 421, les cartes, etc...

Bref la vie semblait bien tranquille pour le Furyô qui commençait à imaginer une salle où chaque combattant viendrait s'entrainer, une salle dont il serait le gérant, ce qui lui permettrait en quelques sorte de vivre de sa passion. Mais comme le bonheur n'existe pas, une tâche bien noire vint s'écraser sur le beau tableau. Dans ce beau probléme, l'héritier Maeda apprit qu'on ne se bat pas gratuitement toute sa vie. En effet, dans l'un des nombreux défis lancé, il se trouva que son adversaire n'était autre que le petit frére d'un Yakuza assez influent dans la ville. Bref alors qu'il quittait un salon de jeu où il venait de faire usage de ses nouvelles connaissances, tant ludique que tricheuse, que cinq gars bien mastoc' lui tombérent dessus à bras raccourcis. Qu'on soit fort ou pas, quand on peut pas, on peut pas...résultat, cinq côtes cassés, une épaule démise, trace de lacération dans le dos, machoire en compote, bref la totale, le tout avec la promesse de revenir, la merde noire en somme, mais un sacré coup de chance d'avoir survécut à ça. Apres quelques temps d'hosto' et une sortie qui tint plus de l'évasion que d'une autorisation par le toubib', le jeune homme rentra chez lui dans un piteux état. il lui fallait quitter la ville, c'était l'avis de toute la famille. Une lettre cependant arriva le lendemain de cette décision, elle venait d'un lycée privé sur une île un peu paumé. Qu'importe la raison pour laquelle on le réclamait là-bas, mais c'était sa chance, personne ne l'empécherait de vider les lieux, mais il semblerait que ce soit....ses résultats scolaire?! obtenues au dernier examen nationnal?! sans doute une erreur informatique, car bien qu'ayant sauvé la mise par tricherie, la cotation de l'adolescent était loin d'égaler les meilleurs, mais bon, l'occasion était trop belle.

C'est ainsi que le jeune Maeda intégra Ryuuketsu.

Tres tôt cependant le pensionnat lui parut louche, voire tres louche. Pour des raisons qu'il ne savait expliquer, tout ici semblait étrange. Ses escapes nocturne pour en découvrir plus sur ce coin louche était infructueuse, il se faisait choper à chaque fois, comme un bleu. Le côté flippant du lieu le poussa également à intensifier encore son entrainement Il se dégotta également un job à l'Angel Kiss, comme vendeur de bouffe, pour financer son rêve, ce qui l'obligea à prendre contact avec le club de cuisine pour espérer garder sa place. Bref une nouvelle année commence pour le jeune homme et il a bien l'intention de la finir entier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ookami Masago
Admin et Garoute en chaleur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 326
Age : 34
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: La Bouffonne
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Maeda Manson   Jeu 8 Mai - 15:30

Salut jeune homme! =)

Alors alors, j'aime énormément ton personnage, en bonne fan de Furyô. Tes descriptions sont étoffées (c'est le moins qu'on puisse dire XD), et on découvre un perso haut en couleurs qui me rappelle les Yankee des Anime de quand j'étais gosses. Young GTO Powa. Very Happy

Quant à ton BG, il est simple et efficace, j'ai beaucoup aimé le lire. Aucun incohérence, le coup du clodo loup-garou était bien trouvé, sale gosse! Donc aucun soucis de ce côté là. Pour le Baito chez Kotaro c'est bon, puisque vous en avez causer. Fais quand même gaffe à ton derrière. XD

Par contre, je vais discuter tes caractéristiques. Dans tes descriptions et ton BG, tu parle de ta vigueur exceptionnelle. Monson est endurant, résiste bien au coup, et sait être déterminé et travailleur. En plus vu comment ton avatar est cartonné, pour moi, un 6 est insuffisant, c'est tout juste un mec assez sportif, alors que toi, on peut dire que tu es une vraie armoire à glace, baraque à frites. ô_ô Je te propose donc de transférer un point de ton combat (vu ton jeune âge) vers la Vigueur.

Ensuite, ton Systema à 3. Certes ton perso à l'air passionné de baston, mais il possède d'autres passion (le jeu surtout) et ne l'applique pas de manière sportive (championnat et autres), donc il n'a pas un niveau "professoral", mais juste "pratiquant expérimenté". Donc je te propose de faire un ** avec ton *** en Systema, et de transbahuter ton point ou tu veux.

Dernier point, "Monson" (Marilyn? XD) c'est ton prénom? Tu as alors inversé, mais je n'en suis pas sûre. Juste besoin de la confirmation et je te modifie ça.

Dernière question : Maeda est un ancien de Ryuu j'ai cru comprendre? Il est là depuis combien de temps, un an?

Sinon stoo, mon petit *le couve en bonne Mama Lupa* Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeda Monson
Père Fouras de Ryuuketsu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 25
Date d'inscription : 26/04/2008

Fiche de perso
Classe: Furyô
PV:
70/70  (70/70)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Maeda Manson   Jeu 8 Mai - 16:02

Wé Mama Lupa ^0^ content que ça te plaise X)

Alors j'ai modifié les stats. Monson étant en effet une belle armoire à glace, j'ai baissé le combat et augmenté la vigueur. Pour le Systema, j'ai passé l'étoile en jeu, ayant longuement hésité entre triche et jeu en passant par Sang froid mais je me suis décidé pour Jeu. En effet j'ai considéré qu'avant de pouvoir tricher, il faut bien connaitre son sujet ( du moins niveau jeu).

Monson est effectivement le prénom ( "son" ayant attrait à "seigneur", mais il faudrait que je me renseignes X]) mais en générale les non-intimes l'appele Maeda. J'ai donc dû inverser à l'inscription. Gomen X)

Et sinon, ouais, c'est bien un ancien, il a un an d'activité à Ryuuketsu ( Damn' j'ai oublié de le mettre >.<), le fait qu'on est l'impression qu'il soit trop jeune pour une classe étant dû à sa date de naissance proche de la rentrée. A propos d'anciènneté, dois-je poster ce que je penses des autres anciens? ou non, je ne sais pas trop.

Enfin voila, en résumé, j'ai changé ce qui a été demandé et encore merci pour la critique ouiiin

*Poutoune Mama Lupa.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ookami Masago
Admin et Garoute en chaleur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 326
Age : 34
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: La Bouffonne
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Maeda Manson   Jeu 8 Mai - 16:14

Citation :
A propos d'anciènneté, dois-je poster ce que je penses des autres anciens? ou non, je ne sais pas trop.
On fera un topic pour ça mon petit loup. Tu as écris un peu de que tu as fait, que tu trouve ça louches toussa, que tu as choppé un Baito. Pour l'idée sur les anciens, on avait un topic sur la V1, on va le refaire je pense, je m'en charge ce soir.

Fiche validéee! Bienvenue mon petit Furyô à banane! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuno Sakiko
Vermillion "Band2bouZ" Admin
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: Aristo
PV:
40/40  (40/40)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Maeda Manson   Jeu 8 Mai - 16:55

Juste pour la précision, comme tu partages ta chambre avec Geesse je demande de faire attention à ne pas trop vous taper à coup de lapins et oursons en peluche ! lapin4

Bienvenue Maeda !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maeda Manson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maeda Manson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shizuka Maeda alias Shiuu. ( en cours ... )
» Présentation de Neiko Maeda
» Luna, un ange ou un démon ?
» [Quête] Retrouver la fillette kidnappée ! [pv : Maeda - Kaya]
» Bonjour le monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Hors Jeu :: Fiches de personnages :: Fiches validées :: Lycéens validés-
Sauter vers: