Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Machida Shirohime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Machida Shirohime
Charmant médecin scolaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 08/05/2008

Fiche de perso
Classe: La Tombeuse
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Machida Shirohime   Ven 9 Mai - 3:34

Ceci est un personnage-non-joueur. Pour une raison de suspens, son historique n'est pas complet, et ses caractéristiques ne sont que partiellement données. Ne le sollicitez pas trop non plus, il est là pour animer le RP.

Prénom : Shirohime ou "Princesse Blanche", nom qui lui fut donné à l'orphelinat, en raison de son albinisme.
Nom : Machida, nom d'adoption, sinon née sous X.
Age : 29 ans, mais elle parait assez juvénile et sans âge.
Classe : La Tombeuse.
Métier ou année scolaire: Médecin généraliste à Ichiba et médecin scolaire du pensionnat.
Orientation sexuelle : Sans préférence particulière.

Particularité: Shirohime est atteinte d'albinisme, une maladie génétique se caractérisant par une absence de pigmentation de la peau, des poils, des cheveux, des yeux, due à l'absence de mélanine. Les albinos ont une vision déficiente et sont sujets à des cancers de la peau s'ils ne sont pas protégés du soleil. Aussi porte-elle des lunettes de vue, des lunettes de soleil quand elle sort même par faible luminosité, et se met de la crème solaire assez souvent.

Phrase typique: "Nous sommes tous quelque part de vieux adolescents qui attendent encore de montrer le meilleur de nous-même, vous ne croyez pas? Encore un peu de thé monsieur? Vous avez une très belle cravate."

But/Rèves: Aucun en particulier, Shirohime est une femme simple qui vit une vie simple et aspire juste à la tranquilité.

Description physique : Shirohime porte bien son nom, car d'une princesse, elle a la grâce et la beauté, bien qu'éloignée des standards de beauté superficielle. En effet il se dégage de la jeune femme un charme puissant. Un vraie poupée à l'allure androgyne et diaphane dont le sourire est aussi doux qu'un rêve et la peau aussi pâle que la lune. Mesurant un bon mètre soixante pour une cinquantaine de kilos, la jeune femme est fine et plutôt menue, avec un bassin très étroit, et peu de poitrine, lui donnant une allure quelque peu androgyne et fragile. Son visage est plutôt rond, juvénile pour une jeune femme de son âge, avec des yeux fins et très en amandes, lui donnant un air mutin. Une lueur de malice étrange brille constamment dans ses yeux d'un rouge sang saisissant, surplombant un petit nez rond et une bouche toute aussi petite, aux lèvres pleines. Elle porte ses cheveux totalement blancs coupés courts sur la nuque, bien effilés sur le visage pour se conférer un style moderne et quelque peu garçonne, qu'elle complète en aimant porter chemise et cravate, sur des pantalons de cuir ou des jeans slims mettant en valeur un fessier à vous damner un saint. Vous la trouverez certainement charmante mais pas tapageuse, parce qu'elle est en fait plus charismatique que réellement bombe, son charme puissant tout en subtilité passant par des attitudes, sourires et tons de voix particuliers. Son charme si étrange lui vient également en partie du fait qu'elle est albinos, et que son apparence n'a rien de commun. Ses cheveux blancs, sa peau livide et ses yeux rouges la font souvent sortir du lot dans une foule, mais elle ne doit pas son atout de séduction uniquement à cela, ni même à sa grande affinité avec le concept de classe. Elle porte quelques bijoux, uniquement en argent, plus particulièrement de grosses bagues à tout les doigts, quand elle ne travaille pas. Raffinée mais avec goût et simplicité, Shirohime semble être bien apprêtée en toute circonstance : même au saut du lit, elle vous paraîtra d'une grande élégance.

Description psychique : Diligente, tranquille, Shirohime est une femme à la patience d'ange. Calme et rarement expansive, elle est pourtant particulièrement espiègle et joueuse, ayant une grande séduction naturelle, intellectuelle, profonde et tendant à l'introspection. Charmante, efficace et spirituelle, la jeune femme n'oublie jamais la courtoisie dans ses dialogues avec autrui, et se montre en général d'une très grande douceur, ayant toujours un sourire doux, poli mais neutre, laissant d'elle un petit quelque chose de mystérieux et d'insaisissable. Même si elle semble d'humeur égale, souvent joyeuse sans trop le montrer, Shirohime est une personne conciliante et compréhensive, souple d'esprit et disponible. Cependant, tout en étant assez altruiste et intéressée par autrui, elle n'est pas indifférente au domaine matériel et se montre sensible aux signes extérieurs de richesse, car elle est assez coquette, tout en sachant rester simple et très classe. Elle aime soigner son apparence par de beaux bijoux (uniquement de l'argent) ou des vêtements de prix, mais sans trop d'exubérance dans les tons. L'albinos aime plaire, être dans les grâces d'autrui, communiquer et échanger dans un groupe amical qu'elle anime avec chaleur, charme et esprit critique. Elle a un sens profond de l'amitié et adore rendre service. Elle est d'ailleurs adaptable, astucieuse, voire opportuniste quand il le faut, et est une redoutable oratrice, capable de la plus grande éloquence. Elle est en général d'une grande douceur avec les gens et agit souvent de manière chatte avec eux, vite séductrice mais jamais de manière vulgaire, car elle retire beaucoup de plaisir à être le centre de l'attention, étant particulièrement narcissique et peut-être un peu trop sûre d'elle. Pour autant, Shirohime n'est pas une femme des plus expansives, n'élevant jamais la voix, assez lymphatique dans l'ensemble, affichant une assurance tranquille et une charmante nonchalance qui semble faire tout son charme. Jamais elle ne se fâche, ni ne se montre indélicate ou insistante, et quant bien même sa nature est celle d'une séductrice, elle ne court que rarement, pour ne pas dire jamais, après les gens. La séduction est pour elle une simple envie de plaire, sa manière d'être au quotidien, et non pas une envie d'avoir des aventures. Ce n'est pas une coureuse, c'est une personne qui a du charme naturel, et du charisme et qui aime à l'utiliser.

Histoire : Shirohime naquit sans jamais savoir qui furent ses parents, sans même avoir réellement un nom. En effet, sa mère accoucha sous X, et le bébé fut donc prit en charge par l'Etat, élevée en orphelinat. Son nom, "Shirohime", lui fut donné par l'administration en raison de son albinisme, et parce qu'on avait jugé que c'était un beau bébé, en bonne santé, et souriant, éveillé. Elle grandit cependant assez solitaire, car vous vous doutez bien que les autres enfants la regardaient de travers, elle qui n'était pas comme les autres, différente, effrayante. Certains gamins disaient d'elle qu'elle était un monstre qui ne pouvait pas voir le jour, qui suçait le sang des autres enfants, qui se développerait anormalement. Bien sûr qu'elle savait que tout cela était faux, mais pour autant, ces ragots de gosses cruels la firent souffrir. C'est peut-être pour cette raison qu'elle devint une adulte si calme, mais si à l'écoute des autres, et plus particulièrement de ceux qui souffrent. Elle attendait, comme un petite fille de son âge, le moment où une famille voudrait bien d'elle en son sein... mais ce jour n'arriva jamais. En effet, et bien que vous puissez trouver cela cruel ou injuste, les familles d'accueil ont souvent tendances à prendre les enfants jugés "sains" ou "dans la normes, délaissant les handicapées qui avaient autant besoin d'amour. Shirohime, la petite albinos discrète et solitaire de l'orphelinat ne fut jamais adoptée. Cependant l'enfant était courageuse, ou plutôt assez détachée. Si elle ne pourrait avoir une famille, elle voudrait au moins un tuteur, afin de pouvoir étudier décemment et avoir un avenir convenable. Sa vocation lui vint d'une infirmière de l'orphelinat, que la plupart des gamins adoraient. Soigner les gens réduisait la distance entre les gens, permettait de soulager, d'être à l'écoute. Ce fut médecin qu'elle choisit donc, mais les études étaient coûteuses. La jeune pupille de l'Etat choisit donc de se mettre en avant face aux autres enfants, pour essayer d'être soit la première des classes improvisées de l'orphelinat, soit la plus mignonne, la plus gentille des gamines.

Cette attitude de lèche-botte lui valu bientôt des brimades des autres gamins. Les enfants n'aiment pas ceux qui jouent aux chouchous. Pourtant c'était le seul moyen pour Shirohime de se faire remarquer. Elle était toujours là, prête à aider ses camarades, à renseigner les visiteurs, à aider aux tâches ménagères et autres, souriante mais neutre, juste là, disant "laissez moi une chance". Son appel fut entendu par le directeur, qui décida non pas de l'adopter, mais de devenir son tueur pour un temps. Elle eut donc enfin accès à la véritable école, ce à quoi elle aspirait. Elle étudia avec soin, bien que n'étant pas la plus brillante des têtes. Cependant elle avait le goût aux études, et s'en tira bien, allant jusqu'à décrocher une bourse pour ses études supérieures. Au lycée, ce qui fut son anticipa commença à fasciner ses pairs plus qu'à les repousser, et ce fut sans difficultés, vu son caractère sociable, conciliant mais séducteur, qu'elle remplit son carnet d'adresse, indifféremment de numéro de garçons et de filles, étant bien trop contente de prendre une espèce de "revanche sur l'enfance". Shirohime comprit qu'elle était belle,e t même plus que cela, qu'elle pouvait provoquer de la fascination chez les autres. cette idée lui plu, autant que celle d'apporter du bien-être aux autres, et en recevoir. Elle alla jusqu'à utiliser un peu de l'argent de sa bourse pour suivre une formation de "séduction & confiance en soi", adolescente, car le sujet la fascinait, et elle voulait développer ce talent latent.

Ses études achevées, Shirohime devint médecin généraliste dans la ville d'Ichiba, celle où elle était née, et passa le cap de la majorité sans avoir jamais eut de famille. Quand bien même la jeune femme disait que cela ne lui faisait plus rien, dans son cœur restait une douleur qui ne guérissait pas, née de la solitude : l'envie de fonder une famille. Mais pour autant, la vie de couple l'ennuyait, et elle se donnait peut-être trop dans son travail. Avec le temps, elle se fit sa petite clientelle, jusqu'au jour où elle diagnostiqua une fibromyalgie à un vieil homme du nom de Machida Takeshi. Le vieux décida de se laisser mourir, se croyant trop âgé, et que son heure était venue. Mais Shirohime se battu comme une lionne pour le sauver, allant même jusqu'à faire venir d'autres pays des médicaments non encore disponible au Japon. Après deux ans de combat, Takeshi était sain et sauf. Il fut si heureux et surpris qu'il décida de prendre sa sauveuse sous son aile, lui offrant le nom de Machida en l'adoptant. Shirohime allait enfin avoir une famille, chose dont elle avait toujours rêvé, et ses effort et son altruisme allaient finir par payer. Et la famille Machida lui offrit ce qu'elle désirait, même si ce n'était pas la meilleure famille du monde, avec ses dissensions, ses malheurs, ses prises de becs. Ils étaient une famille, avec ses joies et ses peines. Ce fut c raisonnement qu'appliqua Shirohime en venant à aide à Machida Yuko, une adolescente d'à peine quinze ans, qui était également sa nièce. La gosse avait fugué, vivant dans la rue, filant un mauvais coton. Il fallait l'aider.

Shirohime, parallèlement au fait qu'elle travaillait également au pensionnat Ryuuketsu, un établissement nouvellement réouvert, dont un de ses clients était le directeur, Murazaki Akio-san, essayait d'aider sa nièce du mieux qu'elle pouvait, en l'hébergeant quand elle passait, en lui donnant à manger ou en essayant de parfois couvrir ses cafouillages. Shirohime se montra très douce et compréhensive avec elle, ne voulant pas la brusquer. Car Yuko était une petite dure que la vie avait faite souffrir, et elle méritait le respect et de l'aide mais pas de pitié dégoulinante. De totue façon Yuko, en bonne Yankee, n'en voudrait pas. Shirohime avait fini par la connaître, l'adolescente devenant vite et peut-être même sans s'en rendre compte la personne la plus proche de l'étrange médecin albinos. Et quand elle reçu chez elle une lettre cachetée du sceau des Murazaki adressée à Yuko, puis qu'elle lui remit, la jeune femme comprit que sa nièce serait en sécurité, dans un établissement décent. Shirohime en fut soulagée...


Attributs:
Force : 4
Vigueur : 5
Combat : 5
Intelligence : 7
Volonté : 7
Perception : 4
Charisme : 8
Chance : 5


Points de vie : 50.

Compétences de classe :
> Médecine. ***
> Séduction. ***
> Premiers soins. **
> Empathie. ***
> Conduite. *
> Bagarre. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuno Sakiko
Vermillion "Band2bouZ" Admin
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: Aristo
PV:
40/40  (40/40)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Machida Shirohime   Sam 10 Mai - 17:08

Cuicui Shirohime,

Le personnage a été remanié depuis la v1, à moins que ma mémoire ne me joue de vilains tours. Personnellement je ne vois trop rien à redire, j'ai hésité sur l'empathie au niveau 3 qui pourrait se montrer trop gênante au terme d'une utilisation trop fréquente. Enfin je te fais confiance sur ce point.

Voyant que tu souffres du plus grand dans maux possible sur Ryuuketsu (partager le même nom de famille que Yuko, heureusement que ce n'est que le nom, soulagement pour toi....). Je compatis et ceci me donne une raison supplémentaire de te valider ! Ce que je fais dans l'immédiat.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Machida Shirohime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (m) Machida Baiju - ft. Kim Jong Dae / chen (exo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Hors Jeu :: Fiches de personnages :: Fiches validées :: Indépendants validés-
Sauter vers: