Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Machida Yuko
Fumeuse à temps partiel, chieuse à temps plein
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Age : 29
Date d'inscription : 18/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Mer 21 Mai - 22:51

Il a bien une tête à claque celui là, vivement sa réponse que les filles puissent s'amuser un peu avec lui. Misa fit une remarque forte importante aux yeux de Yuko. En effet le petit gosse drôlement bien habillé tout ça, petit chapeau, instrument et j'en passe. Faut pas avoir un bac +8 pour deviner qu'il vient d'une famille à thune pour une Yankee. Roh, la chance, petit mister a soit de l'humour, soit une grande naïveté. Quoiqu'il en soit, Yuko le prend à la seconde pour un con, y a pas de meilleur terme pour qualifier ces bêtes là chez elle. Le pire dans tout ça c'est qu'il semblait vraiment sérieux aux yeux de la demoiselle aux mèches rouges.

"Mais il est con lui! Mec, le bâtard ici, c'est toi."

Lui dit-elle froidement alors que ses yeux noirs plongèrent un instant dans ceux du jeune homme. Le genre de regard du style "me cherche pas è_é". Alors que sa pote yankee lui tendit un des sacs, ce fut au jeune idiot de le ramasser, Yuko eut le temps d'entendre le bruit sacré, le son qui la fait tant baver, la mélodie magique qu'était l'entrechoque entre plusieurs bouteilles d'alcool. Alors là, il va trop loin! Et si il faisait tomber le sac qu'adviendrait-il des bouteilles? Conséquence dont la fumeuse était consciente.

" Espèce de salaud ! Donne moi ce sac!"

Cria t-elle en lui agrippant le col de sa chemise juste avant de l'attirer vers elle de façon brutale. Pour l'instant elle se contentait juste de l'intimider tant que les bouteilles étaient en sa possession, il avait un otage ! Par conséquent, pas plus de violence en son égard pour le moment. N'empêche que le pauvre avait bien cinq seconde devant lui pour poser délicatement le sac à terre, sinon la miss lèverait son arme et son poing irait très vite rejoindre sa mâchoire.

*Tain les bouteilles c'est sacré! Il tente quoi là.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://totalairgear.free.fr/
Amane Misa
Impassible déblayeuse de blays
avatar

Féminin
Nombre de messages : 110
Age : 27
Date d'inscription : 24/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Ven 23 Mai - 1:35

Misa ne put s'empêcher de relever un sourcil face à la réponse de Shiro. Un chien, un vrai truc tout en poil? Soit il n’avait pas comprit, soit sa vanne était vraiment pourrie. Le bras tendu avec le sac au bout, elle regardait Yuko mais ce ne fut guère la bonne personne qui s'empara du sac. Réflexe, elle lâcha le sac puis fixa le jeune homme d'un air un peu interloqué. Non mais de quoi il se mêlait celui là? Toujours le pet en bouche, elle tourna rapidement la tête vers Yuko qui visiblement avait le chaud bien plus brulant qu'elle. Sa réaction ne s'était pas du tout fait attendre, c'était vraiment au quart de tour qu'elle réagissait la miss Machida, et encore c'était bien peu dire. Le bruit des bouteilles, une sacrée sonnette d'alarme.

*Ola... Pas bon signe*

Ba ouais, c'était peut-être pas le bon plan qu'elles se fassent remarquer même pas encore entrée dans le bâtiment. Il fallait au moins déposer les valises, mettre le tout en sécurité, parce que si un membre du personnel s'amenait dans le coin et trouvait cela scandaleux puis prenait tout sans la moindre hésitation possible, ça ne serait pas le must. Elles pourraient toujours se reprocurer, mais quand? Et si tous les gens de ce pensionnat était comme Shiro, ce n'était pas ici qu'elles allaient pouvoir voler un quelconque alcool ou toute autre connerie dans le genre. Elle posa une main sur l'épaule de Yuko avant de déblatérer quelques paroles d'une voix rapide, quittant quelques instants le musicien de son regard.

"Hey hey calme... Attendons d'avoir tout mit en sécurité avant de chercher la merde."

Sécurité avant tout. Bon encore il suffirait de s'immiscer chez celui qui aurait tout récupéré pour reprendre leurs biens, mais ce serait des embrouilles pour rien, et surtout du temps perdu. Elle tira de nouveau une latte, puis attrapa la clope customisée entre l'index et le majeur de sa main gauche, puis approcha un peu sa tête de celle de Shiro avant de lui recracher tout la fumée en pleine gueule. "Allez p'tit gars. Lâche tout." Ses yeux vairons ne le quitteraient plus jusqu'à ce qu'il laisse ce sac en paix. Pas envie de chercher maintenant, au moins savoir où crécher avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukushi Kiyoshi
Le Tabasco sur la joue ça piKaNoeil
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 03/05/2008

Fiche de perso
Classe: Combattant
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Ven 23 Mai - 4:50

[Hrp : Je passe dans ce sujet avec Hime par soucis de logique de parcours, on ne fait que passer, après à vous de voir si vous incorporez nos persos aux post ou non.]

------> Vient du hall

Temps de décoller de hall de merde, à défaut de trouver quelque chose de très intéressant, Kiyoshi avait trouvé une vraie tête à claques en la personne de Eishi. Ce dernier ayant comme chance que le combattant n'aimait pas perdre son temps avec ce qu'il considérait juste comme une vraie gonzesse. Enfin à peine lui avait'il jeté un regard tout en s'exprimant plus tôt, il n'en avait rien à foutre de sa gueule et avait très vite reporté son attention ailleurs, il y avait plus intéressant à faire. Pour l'instant le mieux c'était se barrer, ils allaient pas faire comme les petits vieux qui se mettent dans un coin, bougent plus et se mettent à mater tout ce qui passe. La frangine le suivait apparemment, il avait choisi de rejoindre l'extérieur, peut être se balader au dojo, au moins à défaut d'avoir croisé que des cons, cette fois il tomberait peut être sur Ira, le défi qu'elle représentait n'était pas encore terminé.

Sans ménagement Kiyoshi repoussa la porte, quelqu'un derrière ? Tant pis pour sa gueule, il n'aurait qu'à mieux choisir où glander... enfin le combattant ne fit pas attention à si ce fut le cas ou non, jetant juste un regard en arrière pour voir si Hime suivait toujours. De la pluie, temps de chiotte... bah pas grave, ça le rafraîchirait, il était en t-shirt mais rien à taper. Après tout derrière la frangine se baladait bien en short, marcel et pied nus, sur qu'elle était pas du genre à faire sa mijorée, tant mieux il n'allait pas s'attendre trois heures que madame se change. Enfin la vision des jumeaux, plus particulièrement d'Hime, se baladant comme ça, dans une tenue inapproprié, devait paraître un minimum étrange, lui n'y faisait même pas gaffe et la pensée qu'Hime pouvait s'en plaindre ne l'effleurait même pas un instant, elle en avait plus dans le futal que la plupart des mecs, ca il le savait, bien plus que la chochotte qu'ils venaient de croiser.

Puis il capta le petit groupe non loin alors qu'il se mit à bailler, manière de dire qu'il s'en foutait, de nouvelles gueules sans doute, mais bon au vu de ce qu'il avait put croiser précédemment dans le hall il n'espérait rien de ces derniers. Il ouvrit la porte une fois le tintamarre causé par les bouteilles dans le sac des yankees fini, ne le remarquant pas... il n'entendit pas une des deux meufs menacer le mekton, enfin ça n'aurait rien changé sur son opinion sur ce gars. Un seul regard inquisiteur alors qu'il avançait, un mec comme tant d'autres, une allure ringarde selon lui, Kiyoshi souffla de dépit, d'exaspération... vraiment que des lopettes cette année. Pas de temps à perdre, il n'était pas d'humeur de toute façon, là il voulait se défouler, Hime lui avait foutu les nerfs et même s'il avait put se relaxer un peu en voyant la nenette du hall agir comme il le faisait, il restait assez irritable, ça se voyait facilement sur sa tronche, rien de sympathique... Ses pas dépassèrent quelque peu les premières marches du manoir, le dirigeant vers le dojo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukushi Hime
Minipouss sur deux roues, admiratrice de Sakiko
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Ven 23 Mai - 21:10

-> Suit son frère comme un chien ...


Galère. C'était la grosse galère. D'abord on l'avait changé de chambre, ça l'avait gavé. Ensuite elle s'était rendue compte que non seulement elle était avec une gouine dans sa chambre mais qu'en plus il n'y avait qu'un seul lit et que c'était l'infirme, la nana du canard enchainé made in Japan. Un vieux torchon a potins. Ensuite elle s'était fait la main sur deux abrutis dans le hall et maintenant elle suivait son frère sans se soucier de rien. Elle n'était dans ses pensées, des pensées noires, qui ne lui ressemblaient pas. Mais là elle avait envie de chercher personne ... Bizarre.

Elle comprenait toujours pas pourquoi l'infirmière ne portait pas un gant de fauconnerie en permanence sur elle pour recevoir son animal. C'était une tarée de première et Hime n'irait jamais la voir, même si elle devait crever à ses pieds, elle ne voudrait pas que cette nana la touche. Les folles dingues, elle en avait son compte, qu'il soit homme ou femme !

La porte se referma derrière eux et Hime donna un grand coup de pied pour la fermer. Non pour éviter que la pluie rentre dedans, mais plutôt pour ne pas écouter les deux bouseux à l'intérieur. Elle n'avait aucune envie de les entendre piaffer, sinon ... Bah de toute façon la porte était fermée. Elle mis ses mains dans ses poches, renforçant son côté bougon, fait pas chier. Elle leva les yeux aux ciels. Ses pieds allaient être dans un état déplorable ce soir. Mais elle s'en foutait, y avait pas de plan cul de prévu, alors où était le problème ?

Elle emboita donc le pas à son frère en espérant qu'il les emmène dans un endroit au sec, sinon elle lui dirait sa façon de penser. Elle ne regarda pas qui il y avait dehors ou non, elle s'en foutait, alors à quoi bon regarder des gens dont elle se foutait de leur gueule ! Il était temps de bouger de toute façon.

(Navré pour la longueur pas grand chose à dire pour l'instant ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.recueildunivers.fr
Gambino Shiro

avatar

Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2008

Fiche de perso
Classe: Perso Basique
PV:
43/50  (43/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Sam 24 Mai - 1:05

[HRP : Mon perso tenait la porte depuis le début. Hime la fermant violemment je pars du principe qu'elle n'avait pas fait gaffe qu'elle était retenue et donc a emporter shiro avec la porte.]

Et voilà que Shiro s'était attiré des ennuis....Il ne pouvait pas y avoir que de sympathiques camarades ici. Le fils du capo di tutti capi allait devoir encore négocier avec des brutes épaisses, enfin pas si épaisses que ça en l'occurrence. Lui qui est loin d'être un homme d'action sait tout de même reconnaitre quand il est un peu dans la merde. La meilleure façon de procéder avec des personnes de ce style c'est de rester calme, ne pas s'énerver mais ne pas se laisser marcher sur les pieds non plus. S'excuser si préjudice il y a eu et essayer de détourner leur intention sur un autre point.
Donc voilà notre Shiro retenu par le col de sa chemise face à une jeune femme loin d'être commode. Les insultes commencèrent. Bâtard ? apparemment oui, il venait bien de se faire insulter de bâtard. En même temps elle n'a pas tort, si on prend une définitions rapide de ce mot ça correspond bien à Shiro, produit de l'alliance des 2 personnes de nationnalité différente.


"Hé surveilles tes paroles tout de même ! Pas que ça me gène mais faut montrer l'exemple aux plus jeunes !"


Shiro se mit à regarder autour de lui, cherchant un appui dans son argumentation, mais aucun plus jeune qu'eux n'était présent....Grand moment de solitude.

"Wé enfin excuse moi mais c'était pas la peine d'être grossier si tu voulais juste récupérer ton sac suffisait de le demander, je voulais juste t'aider moi, désolé"


Apparemment Shiro n'avait pas bien agit en essayant d'aider les demoiselles pas réellement en détresse. Et ça ce fut les petites pointes rouges qui le lui dirent. Bref le sac qu'il venait d'intercepter devait contenir des choses plus importantes aux yeux des jeunes femmes que de simple fringue. Alors qu'il s'apprêtait à rendre le sac à une des filles, il fut entrainé par la violence avec laquelle la porte qu'il maintenait ouverte fut fermée. Il se fit donc jeter violemment en avant bousculant par la sorte l'une des 2 "racketteuses", pas eu le temps de voir de qui il s'agissait.

L'incident n'avait pas fait de victimes, du moins pas de pertes humaines car au sol étaient étendus 3 cadavres atrocement mutilée, vidés de toute leur essence. L'odeur de leur mort enivrait l'espace et un lourd silence suivit le bruit de verre brisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machida Yuko
Fumeuse à temps partiel, chieuse à temps plein
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Age : 29
Date d'inscription : 18/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Sam 24 Mai - 1:22

Rah mais elle va lui coller son poing sur la tronche si il se dépêche pas celui là. Il ne se rendait pas compte de la gravité de ce qu'il avait dans la main, on parlait là de leurs bouteilles de survie. De plus, fêter comme il se doit cette arrivée et baptiser les toilettes le premier soir, c'est magique pour ces deux yankees. Elle était bien mignonne Misa à tenter de la calmer, mais là, la motarde était bien partie pour l'étrangler si il ne se grouillait pas un peu, puis fallait l'écouter aussi, qu'est-ce qu'il était barbant à leur répondre... Respirant profondément tout en écoutant de nouveau les paroles du col blanc, elle commença à relâcher les pressions qu'elle exerçait sur son col.
D'un coup le petit mec fut amené en avant violemment vers elle, la bousculant au passage, rah ça tombe que sur elle ce genre de boulet! Oh tient, le sac qu'il tenait commence à chuter, bah voila, il est pas terre et le bruit de bouteilles cassées sonnèrent dans l'esprit de Yuko comme une mélodie aussi déplaisante qu'un glissement d'ongle sur un tableau. Yata! O_O C'est quoi ce dawa! La gravité de la situation monte enfin dans son esprit. La fumeuse reste bouchée bée quelques instant avec seulement quelques rageantes pensées comme : Qui sait le pas doué qui a fait ça ? Qui est l'imbécile qui a shooté dans la porte comme ça ?
Enervée, la miss se redresse puis entame quelques pas précis et dur vers la violente, l'interpelant dans sa marche
:

"Tain de merde! Mais c'est quoi cteu conne?! J'te jure va falloir rembourser mes 'teilles là!"

C'est qui ce grand à coté d'elle là? Il a pas une tête cool celui là, m'enfin ce que maintenant que la yankee remarque la compagnie de la demoiselle... C'est tellement mieux quand les gens sont seuls. De toute façon, ce n'est pas sa présence qui la dérange, elle est toujours là avec un regard de défi à reluquer la kickeuse de façon oppressante. Pas de bol pour eux, Yuko possède une volonté impressionnante en cas d'embrouille. N'empêche que le gars en costume n'était pas sorti d'affaire non plus, et comme pour lui faire prendre conscience de sa situation elle lui dédiât un regard bien noir à son égard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://totalairgear.free.fr/
Amane Misa
Impassible déblayeuse de blays
avatar

Féminin
Nombre de messages : 110
Age : 27
Date d'inscription : 24/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Dim 25 Mai - 2:02

Misa n'eut guère le temps de calculer ce qu'il se passa par la suite. Le musicien fut projeté en avant, tapant dans Yuko par la même occasion. Plus grave encore, le bruit qui parvint à ses oreilles. Elle baisse doucement la tête, et se rendit compte du sac à terre, et des dégâts incommensurables qu'il devait régner en anarchie là dedans. La brune regarda de nouveau son amie qui semblait être sacrément en pétard en ces temps durs. Il lui fallait du temps à la yankee pour comprendre pourquoi, tout ce qui percutait son esprit embrumé était que des bouteilles étaient mortes ici ce soir, devant la porte d'un lieu méconnu d'elle, amen. Une chose lui revint en tête, une bouteille restait dans son sac, unique, l'élue de cette soirée. Elle regarda les deux personnes qui venaient tout juste de sortir, Yuko sembla être bien partie pour s'en occuper. Misa reprit une taffe rapidement, perturbant grandement sa manière de penser. Lorsqu'elle prenait de ce genre de substance illicite dans les naseaux, elle changeait, laissant libre court à ses idées, cessant d'être gênée par le respect de l'éducation qui lui fut jadis apportée. Elle reporta son attention sur Shiro, Yuko devait bien se débrouiller toute seule, et puis elle préférait éviter de lui mettre le moindre petit bâton dans les roues.

"Tu l'as dis il faut montrer l'exemple aux plus jeunes. Pour commencer, tu devrais montrer un peu plus de respect envers tes ainées." Entama t'elle sur un ton des moins réjouissants. Son air devint grave, sérieux. Elle s'approcha du jeune homme ses fins sourcils froncés avec légèreté, comme exprimant une certain inquiétude, air habituel que recouvrait son visage. Rebelote, elle imita sa congénère puis l'attrapa par le col une fois prêt de lui, mais avec bien moins de brutalité. La brutalité, elle la garda pour le pousser vers la porte fermée, toujours le tissu en main. Elle retira un dernier coup sur le pet avant de le reprendre en main puis souffla une fois de plus vers le visage de Shiro. "Bien bien bien. La base de ton éducation. File moi ton fric, ça remboursera les bouteilles. Crois moi, c'est mieux comme ça, vu l'énervement de Yuko je ne te garanti pas toutes tes dents si tu te laisse pas gentiment faire.." Elle planta son regard dans le sien, avide de connaitre sa réaction.

[Shiro si y a le moindre blem fais le moi savoir j'éditerais Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukushi Kiyoshi
Le Tabasco sur la joue ça piKaNoeil
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 03/05/2008

Fiche de perso
Classe: Combattant
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Dim 25 Mai - 5:13

Un claquement puissant, celui de la porte que venait de shooter Hime pour la refermer, le fracas du verre se brisant... A peine Kiyoshi avait il avancé de quelques pas que ces sons lui parvinrent aux esgourdes. Kiyoshi n'était pas particulièrement curieux, jetant juste un oeil en arrière par réflexe, mais ne s'y intéressa pas. rien à foutre de ce qui se passait près de la porte... Ceci dit il vite volte face, une fille gueulant non loin, au son de sa voix, elle s'était rapprochée légèrement. Kiyoshi avait désormais plus une vue d'ensemble sur la scène. Près de la porte, la tarlouze qui semblait se faire emmerder par une des deux gonzesses, non loin Hime, et se rapprochant de cette dernière la seconde meuf.

Kiyoshi se rapprocha alors, se tenant juste de biais derrière la frangine, inclinant la tête comme pour mater derrière la yankee qui se trouvait être la plus proche. Ouaip c'était clair, des bouteilles pétées, une porte claquée juste après que Hime et lui aient quittés le hall, pas besoin de faire un dessin , un abruti aurait comprit ce qui avait put se passer. En attendant ça faisait une belle merde... non pas que Kiyoshi craigne la meuf qui se pointait, ça pas de risques, il aimait les ennuies, non mais du gâchis, des bouteilles pétées comme ça, quoique de toute façon ce n'était pas les siennes. De toute elles n'auraient pas finies dans son gosier, le rinçant comme il se devait, elles pouvaient terminer dans le caveau qu'il s'en branlait. Kiyoshi sorti les mains de ses poches, passant très légèrement sur la gauche de Hime, balançant quelque chose à cette dernière sans trop se retourner vers elle, usant de deux doigts pour lui expédier non loin du visage, l'appelant pour qu'elle s'en rende compte.

"Ca devrait suffir... t'en auras ptet de trop..."

Très clairement Kiyoshi s'adressait à Hime, mais ne quittait pas la nouvelle venue des yeux, la regardant un rictus malsain, carnassier sur le visage, ne se gênant pas pour la reluquer. Bien foutue, pas une bombe mais pas mal, ceci dit ce qui l'animait en ce moment ce n'était pas le désir, juste l'envie de voir comment ca tournerait, son sourire assuré et satisfait en disant long sur sa façon de voir les choses. Il venait de balancer une pièce de 500 yens à Hime (une misère), manière de faire partager à cette dernière sa pensée sur la situation, même s'il connaissait suffisamment Hime pour savoir qu'elle allait pas se mettre à genoux et supplier un pardon. Pour l'instant il restait juste comme ca, croisant ses bras, mais étant toujours aux aguets, connaissant ce genre de meufs qu'ils voyait souvent dans les rues, du moins ce qu'il semblait penser. De vrais bulldogs en général, prête à morde à la moindre occasion. Kiyoshi restait sans bouger plus pour l'instant, curieux de voir la réaction de la merdeuse de frangine, en attendant il ne ferait rien de plus, après tout à elle de se démerder un peu, c'était plus une pisseuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukushi Hime
Minipouss sur deux roues, admiratrice de Sakiko
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Dim 25 Mai - 10:00

Du bruit de verre cassé, étrange comme son. Hime pensa que quelq'un venait de faire tomber sa collection de parfum. Mais une odeur très forte de lotus ou bien de vanille ou autre aurait du apparaître de suite. Bien que non, peut être pas, elle n'était pas une connaisseuse et surtout elle s'en foutait de ce qu'il se passait derrière elle.

"Tain de merde! Mais c'est quoi cteu conne?! J'te jure va falloir rembourser mes 'teilles là!"

Une voix féminine qu'elle reconnaît parfaitement. Pourquoi ? Car cette voix c'est la sienne. Elle n'aurait pas employé tout a fait le même jargon mais l'intonation, le mordant y est. Le genre de nana qui gueule plus qu'elle ne frappe. Enfin non ça c'était Hime peut être qu'elle était plutôt du genre je frappe et ensuite je cause. Hime soupira. C'était la combientième fois en même pas une heure qu'on la cherchait ? Qu'on la faisait chier ? Elle continua donc son chemin, si l'autre voulez gueuler qu'elle le fasse à son cul ! Mais Kiyoshi se retourna pour se mettre à sa portée, pas trop loin. Ouais j'interviendrais pas mais je voudrais bien te voir te mettre sur la gueule ... Quelle gentille attention connard ! Hime le regarda en penchant la tête, c'était vraiment un enfoiré ce type ! A chaque fois qu'elle ne savait pas où mettre sa frustration, elle le mettait sur son frère, son putain de frère ! Ca lui faisait du bien, ça la détendait. Elle finit donc par se retourner, les mains toujours dans les poches et le marcel qui commençait à son corps menu. Même si un moment donné il se collerait vraiment à sa poitrine, il n'y aurait pas rand chose à voir ...

Elle finit donc pas remarquer un petit "frenchy", c'est la première chose qui lui vint à l'esprit pour ce type avec son costume. Il devait se croire au carnaval. Hime remarqua les bouteilles, l'objet du délit. Elle avait la poisse ce soir. Puis elle vit une bigleuse s'en prendre au mecton. Ouais le genre de cible facile, comme celui qu'elle venait de quitter. Sauf qu'elleS, elleS n'hésitaient pas à en venir au main ... Ouais donc on allait avoir un combat dans la boue entre deux filles ? Elle et l'autre ?

"Ca devrait suffir... t'en auras ptet de trop..."

Hime tourna son regard vers Kiyoshi pour sortir sa main et attraper la pièce. Elle aurait eu l'air fine si elle l'avait loupée. Elle finit par regarder la "tige" et Hime ne dit rien pendant quelques secondes. Il faisait tous chier ce soir. Mais il en faudrait encore pour qu'Hime craque vraiment. provoquer c'était son dada, la baston, pas du tout. Et ouais certains Yankees ne font pas que frapper, ça en jette un froid !!!

"Les bouteilles sont interdites ici. Et si ton mecton n'est pas capable de tenir "ton précieux", c'est pas mon problème."

C'était dit d'une voix blasée. En elle, elle se marrait car elle pensait à la bouffonne qui serait fière d'elle ! Ouais elle avait dit que les bouteilles étaient interdites, bon pas sur son ton pédant mais elle l'avait dit. Ca la faisait marrer de jouer à l'intello de service. Elle finit par se retourner pour reprendre la direction que son frère et elle avait prit. Elle savait que si l'autre l'attaquait par derrière, son frère ne ferait rien, et elle s'en foutait. Elle leva sa main à son visage et elle jeta en arrière la pièce qui vint attérir au pied de la tige.

"Cadeau, me remercie pas, c'est pas la peine ..."

Hime ne se retourna pas quand elle dit ces mots mais dans son esprit il venait enfin d'y avoir eu un tilt : enfin des nanas avec qui elle aimerait bien traîner pour foutre sa merde.

(Même si Hime parait décontracter, main dans les poches à avancer et tournant le dos, elle écoute tout de même si on la charge pas pour lui foutre un pain. Elle essaira donc d'esquiver si c'est le cas.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.recueildunivers.fr
Gambino Shiro

avatar

Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2008

Fiche de perso
Classe: Perso Basique
PV:
43/50  (43/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Dim 25 Mai - 12:16

Le bruit des bouteilles résonnait dans tout le parvis du manoir, et le grand silence vocal le suivant fut brisé par la demoiselle si agressive envers lui. A l'instant même où ses yeux se posèrent sur les cadavres des bouteilles, elle reporta son attention sur cet "assassinat" et la seule responsable était cette jeune fille énervée qui venait de claquer la porte. Et ça les mèches rouges le comprirent, c'est pourquoi sa fougue se posa sur l'auteur de ce crime. Ce qui n'empêcha pas Shiro de sortir :

"Oh....Désolé...."

Alors que le fils new-yorkais essaya de voir les suites des propos de sa racketteuse préférée, la comparse de cette dernière vint prendre sa place au niveau du col de Shiro. Elle le prit comme Yuko auparavant, tout en restant moins brusque, mais cette fois exigea les choses plus clairement. Avant tout elle cracha sa fumée en pleine face du jeune homme au chapeau, il n'aimait pa vraiment cette façon de faire, et surtout lorsqu'il ne s'agissait pas de cigarettes "légales". Fermant donc les yeux pour éviter de se les exploser, Shiro fit une grimace pour montrer son dégoût. Mais la demoiselle n'avait vraiment pas l'air de savoir s'y prendre, aux Etats-Unis sa méthode n'aurait même pas marché sur un enfant de 10 ans. Sur ce point les yankees d'ici avaient beaucoup à apprendre. Shiro posa alors tranquillement sa main sur celles qui le retenaient.


"Et la base de toute éducation est de dire "s'il te plait"...."


Shiro ne soutint même pas le regard de son interlocutrice, il posa plutôt le sien vers les 2 personnes non loin. L'une d'entre elle, un musclor façon gothloli en chaleur, lança une pièce vers sa "compagne", si l'héritier Gambino avait tout pigé, c'était le remboursement des bouteilles tombées à terre. Ca allait chauffer car connaissant, très peu certes mais avec un contact rapproché, la yankee demandant réparation, ça n'allait pas s'arrêter là. Surtout lorsque la fille en marcel se retourna et snoba véritablement les mèches rouges. Elle aura fort à faire face à 2 adversaires. Même si heaman (Kiyoshi xd) n'avait pas montrer de signes hostiles, l'atmosphère se faisait de plus en plus tendue. Shiro sans rater une miette du spectacle, parla doucement pour que seul la personne collée à lui puisse l'entendre.

"Tu crois quand même pas que laisser ta copine seule contre ces 2 euuuuuuh énergumènes va te faire passer pour la copine sympa qui respecte la fierté de sa pote ? Parceque vu d'ici tu risques fort de ne plus rien avoir à respecter dans quelques minutes. Mais bon après tout c'est ton choix de t'attaquer à la personne la plus faible du groupe, c'est une bonne stratégie. Mais y'aurait plus de gloire à casser la gueule à ceux là qu'à racketter un pauvre petit gars qui n'a pas grand chose en poche, tu sais maintenant que y'a internet le cash est devenu virtuel, je me trimballe pas avec des milliers de dollars sur moi. Mais avec ta gueule d'ange vaut mieux ne pas risquer ta peau et empocher quelques centaines de Yens (100 Yens = 60 centimes d'Euros à peu près), plutôt que d'affronter des personnes qui semblent moins dociles et avec qui tu risques vraiment quelque chose."


Enfin ses yeux reprirent leur direction droite, il regarda à son tour Misa dans les yeux.

"Si tu veux je t'épargne ce choix cornélien, bouge pas"

Shiro tendit une main pour agripper la poignée de la porte qui n'était pas si éloignée que ça, il n'eut pas à bouger ses pieds donc.


"Suffit que j'appelle un surveillant !"

Le pire c'est qu'il avait dit ça sérieusement non pas en pensant que ce surveillant viendrait le sauver mais plutôt qu'il permettrait de régler ce conflit sans effusion de sang et ainsi éviter que les autres se fassent mal. Son sourire au moment de tenir la poignée n'était donc pas moqueur mais sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machida Yuko
Fumeuse à temps partiel, chieuse à temps plein
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Age : 29
Date d'inscription : 18/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Dim 25 Mai - 15:25

Les dents serrés, Yuko attendait avec hâte que les deux nouveaux venus lui donnent l'argent qu'ils lui devaient. Vu comment cette soirée aussi merdique soit elle venait de commencer, fallait pas rêver non plus pour qu'elle touche du bifton. M'enfin, elle est confiante la lanceuse de couteaux. Jusqu'au moment où l'autre grand tendit une pièce à la plus petite. Juste une ? Mais ils ne moqueraient pas de sa gueule par hasard là ? Bah si tient. Le plus drôle dans tout ça fut les paroles de la coupable, l'alcool interdit? Bah voyons comme ci ça allait stopper nos yankees comme ça.
Oh putain le culot! La fille en marcel lui jette finalement la pièce avant de lui tourner le dos comme ci elle n'était qu'une petite racaille de quartier qui ne mérite pas cinq minutes d'attention. Cela faisait bien longtemps qu'on ne lui avait pas fait un coup de pute comme ça! Egale à elle même comme à son imprévisibilité, elle se marre un grand coup et ce de vive voix tout en entama trois pas vers Misa.


"File moi ça steupl', sinon je vais pas me contenir plus de 5 secondes"

*Kiffant ce culot qu'elle a pas celle là*

Souffle t-elle entre deux coup de rigolade avant de prendre son bien, son pétard. Elle tira alors une magnifique grande latte sur ce dernier, terminant l'objet de la zen attitude. D'un coup, contrairement au effet de ce que vaut un bon gros cône, notre Yankee changea radicalement de visage, plus de sourire plus de rigolade. Elle porte un regard à Misa, du genre bien défoncé, style les yeux lubriques et j'en passe tout en lui bafouillant de nouveaux quelques mots :

"Bon... 1... 2...3...4....5...6...7... Rah fais chier!"

Et zou elle fait volte face, on dirait que le pet ne l'a aidé à rester en place que deux secondes de plus. Quoiqu'il en soit, elle prend une bouille enfin sérieuse malgré ses yeux rouges alors que deux épais long du fumée quittent lentement ses narines. La miss accélére le pas vers la pièce. S'accroupit puis la ramasser d'un geste nonchalant avant de la poser en pichenette au bout de ces doigts pendant que sa main droite elle, se siégeait dans la poche arrière du fut.

"Hey! Tu as pas un peu l'impression de te foutre de ma gueule là?"

Dit-elle d'une voix glaciale, appuyant bien sur chaque syllabe, l'effet pétard faut pas chercher. Aussitôt sa phrase terminée, celle-ci appuya geste à sa parole puis jeta la pièce récemment ramasser par terre d'une pichenette dans la direction de sa lanceuse avant de s'avancer de nouveau vers elle. On pouvait lire sur son visage qu'elle ne comptait laisser tomber cette histoire, ces yeux fixes et sombres plongeaient dans ceux de la fille aux yeux verts après avoir furtivement croisés ceux de son accompagnateur.

"C'est bien mimi d'avoir ton répondant, mais avec moi c'est pas du blabla et une attitude comme la tienne qui risque de me calmer! C'est quoi cette posture de lâche qui veut pas assumer ses actes?!"

Elle respire quelques instants, ferme les yeux, soupire un coup puis redémarre dans son tripe d'une façon plus violente que sa précédente phrase, tout ce jouait sur le ton qu'elle employa :

"Putain! Je suis pas une petite wesh de la campagne, tourne moi encore le dos et je te..... Plante."

Elle insista sur le dernier mot ce fut même le seul qui fut le seul dit de façon calme dans l'histoire. Elle ne cilla pas d'avantage maintenant à trois mètres, sa main droite était toujours dans sa poche arrière et son regard plus qu'agressif, on sent qu'elle a de la volonté dans ce qu'elle entreprend la petite yankee.

*Et moi qui voulait bien démarrer cette nouvelle année, finalement je suis vraiment capable de rien!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://totalairgear.free.fr/
Amane Misa
Impassible déblayeuse de blays
avatar

Féminin
Nombre de messages : 110
Age : 27
Date d'inscription : 24/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Lun 26 Mai - 21:13

C'était pas facile à voir comme ça, mais c'est qu'il en avait dans le fut le nabot ! Un léger sourire prit place sur ses lèvres suite à la longue phrase, elle ne prêtait pas vraiment attention à ce qu'il se passait derrière. Yuko savait ce qu'elle faisait, à priori. Et puis elles s'étaient déjà retrouvées dans des merdes bien pires que ça, sans ne les avoir déclenchées par elles-même. Elle entrouvrit légèrement la bouche, laissant quelques paroles en découler de la sorte. "Ba, parle pas d'un truc que tu ignores." Lui répondit elle simplement pour l'histoire de la fierté. Et bien oui, si la miss voulait s'occuper de la yankee seule, et bien soit. Il fallait la connaitre aussi la Yuko, elle semblait être bien en pétard. Mais si l'espèce d'armoire à glace intervenait, là c'était sûr que vu comme ça. Pauvre petit gars. Mais c'était qu'il se dénigrait lui même en plus. Ce n'était tout de même pas sa faute si c'était une lopette quoi merde. Entre temps, son acolyte revint vers les deux histoire de reprendre la chose illicite qu'elle lui tendit de sa main libre. Une petite taff, ça ne fait jamais de mal à personne. Elle tourna de nouveau la tête lorsque Shiro parla de choix cornélien, non mais de quoi il se mêlait à présent? Puis aller chercher un surveillant, la main sur la poignée de porte. Elle lui donna une tape sur le coté du crâne, pas pour lui faire mal, juste comme qui dirait lui remettre les idées en place. Comme pour les mômes, choses humiliante.

Elle le relâcha, puis s'éloigna d'un pas tout en conservant son regard dans le sien.
"C'est ça, barre toi si ça te chante, vas y je te retiens pas. Tu n'as pas tord, une petite gonzesse dans ton genre n'a rien d'intéressant, s'en est même frustrant. Par contre avise toi d'aller chialer dans les jupons d'un pion là ça risquerait de mal se passer pour toi. Va dans ta piaule et reste y." Ensuite si il n'avait rien sur lui rien n'interdisait à la miss d'aller s'offrir une petite balade dans sa chambre afin d'y récupérer quelque chose d'utile. Ou juste pour le faire chier même. Misa se retourna, perdant de vue le jeune homme, l'ignorant royalement. Elle se pencha puis ramassa le sac à terre qu'elle garda à bout de bras, puis se rapprocha des trois autres personnes, puis adopta la même posture que Kiyoshi, autrement dit à l'écart des deux autres. Elle croisa les bras, puis les observa sans un mot. Elle n'avait pas l'intention de se battre, peut-être yankee, mais elle n'aimait pas les effusions de sang inutiles. Plus du genre à réfléchir et à parler, sauf sous l'emprise de drogue peut-être, mais dans ce cas là la balance est toute autre.

*J'ai tout de même un gros doute qu'ils remboursent... Z'ont pas l'air fin les deux zozios.*

La brune remarqua la chose que ramassa Yuko avant de la lancer. Une pièce, ah ba peut-être qu'elle se plantait. Ce devait vraiment être une broutille, mais ceci la mettait trèèèès légèrement dans son tord. Suite à cela, la miss redressa un sourcil face aux dires de son amie. "Wesh...?" Ça y était, mort de chez mort, elle pétait un câble maintenant. Misa poussa un soupire, non mais c'est vrai quoi, on plante pas les gens pour trois bouteilles explosées à terre. Ça en vaut le coup de risquer de devenir meurtrier, puis passer le reste de sa vie en taule. Elle rouvrit la bouche, avant de prononcer quelques paroles d'une voix un peu rauque, contraire à sa voix habituelle. Peut-être l'effet du pet, ou un soupir mêlé... "Yuko... Evite de nous foutre dans une grosse mouise... Bats toi si ça te fais plaisir, mais pas ça. Même pas entrées dans c'te grosse merde de baraque qu'on en sera déjà virée, on aura pas l'air fines après." Et puis la motarde l'avait dit lors de leur petite visite au lycée. Elles iraient chopper quelques bouteilles dans les piaules, puis il en restait une... Pas grand chose, mais ça dépanne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukushi Kiyoshi
Le Tabasco sur la joue ça piKaNoeil
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 03/05/2008

Fiche de perso
Classe: Combattant
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Lun 26 Mai - 21:45

Tiens... Hime qui se mettait à faire la morale à l'autre yankee, marrant... manière de s'en débarrasser peut être ou... autre chose. Kiyoshi quand à lui trouvait la situation amusante de son côté, de nouvelles gueules qui voulaient sans doute se la péter, peut être marquer leur territoire, manquait plus qu'elles pissent partout dans tous les coins du manoir pour le faire tant qu'on y était. Nouvelles aux yeux du combattant, en effet leurs tronches ne lui revenaient pas, les nanas il faisait particulièrement gaffe et ces deux là il avait pas encore eu l'occasion de mater leurs culs. Quand Hime leur balança la pièce il sut que ça partirait en vrille, mas n'était ce pas ce qu'il cherchait ? Enfin on pourrait le penser, après tout il s'était fait chier toute la soirée, la merde il connaissait, la rue il la fréquentait volontairement... enfin son but restait connu de lui seul, bien qu'Hime le connaissait suffisamment pour deviner en partie ce qui le motivait. Hime semblait repartie pour se barrer mais il se doutait que l'autre emmerdeuse lâcherait pas l'affaire. Un instant il eut toutefois un doute, quand elle se barra pour rejoindre sa copine, peut être que c'était juste de la gueule tout son cirque et qu'elle rejoignait sa pote pour emmerder une cible fastoche.

Kiyoshi se tenait près de la frangine, mais quand Yuko se marra et commença à tirer sur son pétard il sut vraiment qu'elle serait insistante. Clair que c'était bon, fallait régler l'affaire, lui avait sa propre solution pour le faire, enfin pour l'instant il laisserait faire Hime, voir comment elle se démerderait. Le grand baraqué restait à peut être un mètre de sa jumelle, si elle avançait un peu il la suivait sinon il resterait immobile à ses côté. Son faciès montrait désormais une indifférence totale, se grattant l'oreille d'un doigt de sa main gauche comme s'il s'en foutait de tout ce bordel. La yankee le fixa un instant, Kiyoshi ne bougeant pas d'un cil, souriant ce court instant ceci dit. Cette fois elle devenait lourde, ses paroles lui tapaient sur les nerfs, elle se la jouait un peu trop à son goût et s croyait en territoire conquis. Autant Kiyoshi entretenait une relation étrange avec sa soeur, semblant éprouver une haine réciproque l'un pour l'autre, il n'appréciait pas que la yankee l'ouvre trop... Pas seulement ses paroles mais son comportement envers Hime qui lui tapait sur les nerfs, protection d'un frère envers sa soeur ? sûrement pas... mais quelque chose le dérageait sans que lui même ne puisse l'identifier. De plus, elle l'ouvrait et se la jouait trop, cette gueule devait être fermée. Quand Yuko en rajouta, il fut instantanément visible qu'elle lui tapait sur les nerfs, malgré qu'il n'était pas la cible de ses invectives.

Une grande gueule comme il ne peut pas les blairer, c'était capout. La soirée avait mal débutée, entre l'ennui, Hime qui lui avait fait chier, et tout un tas de petites choses comme cet aristo dans le hall, il lui en fallait peu pour que ça pète. Là cette meuf avait décroché le gros lot, le faciès du combattant exprimant son irritation, très clairement il avait fini de plaisanter. Yuko se tenait non loin, ainsi elle avait une lame ? Ou disait elle ça dans le but d'apeurer la frangine ? Elle croyait que ça les ferait plier, trembler et se lamenter, demandant pardon ? Rien à foutre, bien sur que c'était toujours un truc à craindre, un coup bien placé et t'es ad patrès, mais là il avait plus envie de lui mettre la gueule en sang qu'autre chose sur le coup. Vraiment il détestait les grandes gueules, c'était comme les intellos, viscéral... ça le foutait toujours en rogne, l'autre aurait mieux fait de ne pas trop la ramener et de fumer son pet dans son coin.

Après ce fut sa copine qui se ramena, elle aussi pour se la jouer ? pour l'instant il l'avait un peu oubliée, se focalisant sur la teigneuse. Non, elle semblait déjà plus détendue que l'autre emmerdeuse. Elle semblait même la raisonner. Mais à quoi bon ? Pour le combattant cette meuf voulait se la jouer et lâcherait pas l'affaire, lui même avait passé un stade non retour, en ayant écouté assez. Lui aussi se mit à l'ouvrir, un ton moqueur, cynique en sa voix qui porta, avançant légèrement vers Yuko, dépassant un peu Hime, toujours à passé un mètre d'elle sur sa gauche, Il s'avançait donc, juste assez pour que Yuko n'aie pas de mouvements brusques, applaudissant, se foutant clairement de sa gueule.

"C'est magique quand tu l'ouvres. Vraiment tu ferais mieux de fermer ta gueule... tu parles de planter et de lâcheté à la fois ? T'as besoin d'une lame pour te défendre ? T'es merdique à ce point ? Enfin pour braquer une tarlouze comme l'autre là bas fallait pas que tu sois courageuse non plus... une sale petite pisseuse "


Très clairement il la provoquait en se foutant de sa gueule, intelligent ? peut être pas... mais qui a dit qu'il l'était ? Il avait de l'assurance, trop sans doute. Son visage quand à lui se montrait intimidant tout comme sa posture, géant inquiétant qui semblait avoir perdu tout amusement dans ce jeu, son regard, ses yeux grand ouverts montraient un grain de folie, l'envie sanglante qui le titillait, rajoutant bien vite sur un ton haineux et empli de menaces qui montrait clairement qu'il était vraiment sérieux, étant intimidant au possible.

"Tu ferais mieux d'écouter ta copine, elle a l'air moins conne que toi. T'es prévenue d'avance, sors une lame devant moi et tu finiras en petits morceaux. Je prendrai vraiment un malin plaisir à disloquer chacun des os de ton corps... lentement... douloureusement..."

Il avait très largement insisté sur ses deux derniers mots, un air plus que sadique sur le visage, pourléchant sa lèvre supérieure d'un geste vif une fois fini. Imaginer cette vison, celle de cette yankee se disloquant sous ses coups était effectivement quelque chose auquel il prendrait plaisir, elle la fermerait pour un moment... si elle continuait sur ce chemin c'est bien ce qu'il viserait. Pour l'instant il était aux aguets, bras décroisés, bien appuyé sur ses jambes, si elle tentait quelque chose il serait plus apte pour l'éviter, si elle se rapprocherait il frapperait avant qu'elle ne soit à proximité, il avait l'allonge pour lui. Il savait bien que la yankee était peut etre dangereuse et il n'était pas non un émule de Chuck Norris de son côté*sifflote*, il fallait un minimum la prendre au sérieux, qu'il soit en pétard ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukushi Hime
Minipouss sur deux roues, admiratrice de Sakiko
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Mar 27 Mai - 20:51

Hime continuait donc d'avancer sans se soucier de ce qu'il pouvait bien se passer derrière elle. Il faut dire qu'elle avait un problème d'un tout ordre, se mettre au sec car elle commençait à avoir les pieds sales et marcher sur le sol, cela faisait mal !

"Hey! Tu as pas un peu l'impression de te foutre de ma gueule là?"

???

Elle tourna légèrement la tête en continuant sa route pour voir la yankee lui lancer la pièce qui s'écrasa par terre et elle continua son chemin vers elle.

"C'est bien mimi d'avoir ton répondant, mais avec moi c'est pas du blabla et une attitude comme la tienne qui risque de me calmer! C'est quoi cette posture de lâche qui veut pas assumer ses actes?!"

???

Hime leva un sourcil et elle s'arrêta toujours les mains dans les poches, mais elle ne tourna pas son corps, juste sa tête. Ainsi donc elle la traitait de lâche ? Intérieurement Hime riait beaucoup. Qu'est ce qu'elle croyait l'autre ? Elle se ressemblait trait pour trait ! Des grandes gueules, prêtes à taper sur tous le monde, mais surtout à tout faire pour faire enrager l'autre. Alors utiliser le mot "lâche", elle connaissait. Non il faudrait autre chose pour qu'Hime sorte de ses gonds. Mais extérieurement, elle faisait toujours la même tronche, en fait non, elle avait une attitude de blasée. Elle se fichait complètement de ce qui se passait actuellement. Faut dire pas mal de monde avait par arrêter de la chercher ... Ou peut être elle ... Mais pour elle c'était eux ...

"Putain! Je suis pas une petite wesh de la campagne, tourne moi encore le dos et je te..... Plante."

???

Hime la regarda de nouveau sans rien dire, il faut dire que la suite des événements s'enchaina assez vite avant qu'elle ne puisse elle même prendre la parole. Elle remarqua bien sûr la main dans la poche arrière, un endroit où l'on pouvait caché un petit couteau facilement. Elle avait une phrase toute préparé, une réplique seche et elle finirait par se tourner vers elle pour attendre patiemment que Madame la plante mais c'était sans compter sur son frère ...

"Yuko... Evite de nous foutre dans une grosse mouise... Bats toi si ça te fais plaisir, mais pas ça. Même pas entrées dans c'te grosse merde de baraque qu'on en sera déjà virée, on aura pas l'air fines après."

???

Virer ? Juste virer ? Pour cet acte c'était la taule direct ... Etaient elles vraiment des yankees ou des racailles à la petite semelle ? Mouais finalement la bigleuse donne un air un peu "wesh" à cette scène, rendant Yuko du coup moins "agressive".

*clap-clap-clap*

???

"C'est magique quand tu l'ouvres. Vraiment tu ferais mieux de fermer ta gueule... tu parles de planter et de lâcheté à la fois ? T'as besoin d'une lame pour te défendre ? T'es merdique à ce point ? Enfin pour braquer une tarlouze comme l'autre là bas fallait pas que tu sois courageuse non plus... une sale petite pisseuse "

Des applaudissements ? Son frère qui se mettait plus ou moins entre Yuko et elle ? Qu'est ce qu'il faisait ? A quoi il jouait ? Il était entrain de la défendre ? Il savait qu'elle savait se défendre un minimum, certes face à une lame elle n'avait aucune chance, mais elle avait un "gros calibre" dans le froc ... Elle ne comprenait pas sa réaction et elle n'arriva pas à cacher sa surprise. Il n'avait jamais ainsi, du moins sans qu'elle s'en rends compte vraiment. Elle inclina un peu la tête sur le côté, visiblement choqué et surprise. Nul doute que Yuko en profiterais pour balancer un truc du style "c'est ton frangin qui te protège ..." Et patati et patata ...

"Tu ferais mieux d'écouter ta copine, elle a l'air moins conne que toi. T'es prévenue d'avance, sors une lame devant moi et tu finiras en petits morceaux. Je prendrai vraiment un malin plaisir à disloquer chacun des os de ton corps... lentement... douloureusement..."

Ces paroles étaient dites de façon très franche, il était sincère et le sadisme dans sa voix donna un léger frisson à Hime. Il lui faisait toujours peur quand il agissait ainsi. Bien sûr, elle le cachait et ne le montrait jamais aux adversaires et encore moins à son frère ! Hime regarda la scène une dernière fois, puis finalement elle tourna de nouveau sa tête vers son but. Elle n'avait plus rien à faire ici.

-> Le Dojo

(HRP : Bien évidement je ne posterais pas au dojo avant d'avoir lu vos réponses pour voir si je dois toujours être ici ou non. Mais c'est ce que Hime tente de faire, merci.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.recueildunivers.fr
Gambino Shiro

avatar

Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2008

Fiche de perso
Classe: Perso Basique
PV:
43/50  (43/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Mer 28 Mai - 2:23

[HRP : Euuh j'ai jamais dit que Shiro était petit :p Wé j'ai pas dit qu'il était grand non plus mais si vous pouviez me demander avant de dire que c'est un nain je vous en serez reconnaissant XD]

Il allait ouvrir la porte et appeler un surveillant, mais une petite tape sur la tête le coupa et l'obligea à tourner son regard vers celle qui venait de porter la main sur lui. Mais ce n'était vraiment pas une tape méchante, elle était PRESQUE amicale, du moins c'est dans ce sens que Shiro la prit.


"Aoutch.....J'avais une bestiole ? je te remercie, je suis allergique aux piqûres d'insectes, tu m'as peut-être sauvé la vie !"


Il venait vraiment de remercier celle qui l'avait frapouillé (une petite frappe quoi :p). Après tout il n'avait pas compris pourquoi elle avait fait ça, plutôt il avait compris de travers d'où le quiproquo. Bref après ça l'amie de sa bienfaitrice revint pour tirer une latte marmonner quelque chose et repartir de plus belle vers de folles aventures. Laissant pour le moment les préliminaires de la bagarre Shiro fut soulagé d'entendre les paroles de son interlocutrice, il n'avait pas réellement envie de trainer dans les parages et sa "libération" tombait à pic.

"Et ben je vais pas me priver de suivre ton conseil, et merci de ton autorisation d'ailleurs. Je te souhaite une bonne soirée à la prochaine."


Shiro s'apprêta à vider les lieux et laisser les autres régler leurs affaires entre eux, mais lorsque la Yankee en première ligne, parla de son couteau ou plutôt de l'action de s'en servir, il s'arrêta sur place, il n'aimait pas trop les effusions de sang, et ce depuis sa plus tendre enfance, lorsque son père l'avait amené à la "punition" que lui et sa bande avait infligée à coup de lame à une balance. Bref ce souvenir refit surface et le fit réfléchir, et wé ça lui arrive parfois, il vit alors au sol les tessons des cadavres. Prenant son courage à deux mains il fit volte face et se lança dans une attitude inhabituelle chez lui.

Il se dirgea donc vers la jeune femme en blouson de moto et ce non sans passer aux côtés de son acolyte à couettes pour lui lancer un léger :

"N'empêche qu'après mon discours t'as décidé de me lâcher et d'aider ta copine, enfin 'aider' est un bien grand mot. Laisse moi faire et regarde comment réagisse les vrais hommes, prends en de la graine et devient un grand homme toi aussi !"

Wé wé il parle à un femme (sans doute enfin je crois enfin je dis ça je dis rien hein) mais faut toujours pas chercher à comprendre. Bref il arriva juste devant les mèches rouges et sorti de sa poche l'équivalent de l'alcool foutu en yens, rajoutant même encore un peu. Il lui jeta alors les dédommagements.

"Tiens, ça devrait couvrir les dégâts. Après tout c'est aussi un peu de ma faute. Et si ça peut te calmer un peu ça sera sympathique."


Il voulait mettre un terme à cette querelle, sachant pertinemment qu'il risquait d'y laisser quelques dents. Il était planté entre Yuko et Kiyoshi, ne prenant pas acte des faits et gestes de Misa ni de Hime. Il allait s'attaquer au plus dur.

Prenant volontairement une démarche très féminine, accentuant sa voix vers les aigues et liant les gestes aux paroles, il ne se démonta pas (encore) et se mit en face de la montagne de testostérone.

"Quand à toi monsieur muscle sans peurs et sans reproches, tu savais pas que l'homophobie est lié à l'homosexualité latente ? Alors viens dans ma chambre un soir je te la rendrais éclatante et je te ferais découvrir ce que c'est que de crier de plaisir et de douleur en même temps mon chou."

Il lui fit alors un clin d'oeil équivoque et très évocateur. Bien sûr Shiro n'était pas de ce bord mais l'armoire à glace le pensait alors autant jouer avec lui même si dans quelques instants sa mâchoire peut se décrocher (enfin ETRE décrochée). Il reprit pourtant du recul en tournant les talons et imiter la jeune femme en marcel en s'éloignant de la scène d'action, mais à l'inverse lui se dirigeait vers l'internat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machida Yuko
Fumeuse à temps partiel, chieuse à temps plein
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Age : 29
Date d'inscription : 18/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Mer 28 Mai - 3:05

A peine avait-elle prononcer ces mots que Misa était déjà à ses fesses. Comme ci elle allait tuer quelqu'un la Yuko. Pas son style, encore moins pour quelques bouteilles cassées. L'intégration c'est tout une histoire mine de rien, c'est toujours les premières impressions qui restent. Et ça, notre yankee en est bien consciente, si elle fait ça c'est bien pour montrer que c'est pas une lycéenne rebelle, mais bien plus. Le must serait de par la même occasion marquer un ou deux esprits, c'est des embrouilles en moins d'assurées. Pour revenir aux paroles de Misa, elle n'y répondit rien mais sourit en revanche. Et ce jusqu'à ce que le grand mec ouvre sa gueule. C'est marrant, elle l'avait oublié celui là, pas étonnant vu le comportement de sa copine, les deux semblaient nier l'indifférence jusqu'à ce qu'elle fouine dans sa poche. C'est le genre de scène qui amuse Yuko comme pas permis d'ailleurs, juste le mot "planter" ou "couteau" réveil toujours chez l'entourage un mal être, des paroles ou une réaction, mais d'un coup, on fait attention à elle!

Pour revenir au mec là, on peut voir que sa réaction ne plait pas vraiment à Yuko, il se foutait de sa gueule en l'applaudissant et sortant son baratin inutile. Il parlait de lâcheté cet idiot, mais y a t-il des règles dans un combat de rue? Aucune à la connaissance de Yuko, si ce n'est que d'assumer ses actes. Enfin ça c'est plutôt le gang qui trimballait cette mentalité là, ça a bien déteint sur elle. Ensuite, il l'insultait de petite pisseuse, ça c'est vexant pour son estime... Tellement vexant qu'elle porta enfin son attention sur lui, à en oublier enfin la défonceuse de porte. Elle marche comme ça Yuko, celui qui l'a fait chier en dernier attire sa colère.
Sourcils maintenant froncés, son poing ainsi que ses dent se serrèrent alors fortement. Le coup va bien finir par partir, il se débrouille bien.


"Petite pisseuse hein?"

Dit-elle d'une voix haineux en le dévisageant alors qu'il continuait de lui parler, se foutant clairement de son début de phrase. Le reste par contre... Forcément qu'elle l'écouta, ce ton elle ne pouvait pas le manquer, mais le pire dans tout ça, c'était son regard qui soutenait à merveille ces paroles. Sur le coup, elle eut le sang glacé la yankee, peut être pour ça que finalement elle ne lui porte pas de coup. Quelques secondes de silence, et elle sourit à demi carnassier au jeune homme. Sacré changement hein? C'est l'adrénaline ptet le temps que ça monte, vous savez ce genre de mec, c'est son type, enfin son type de baston hein? C'est chiant de se battre contre les petits branleurs mais avec un mec aussi intimidant, sadique, sur de lui, c'est le pied. Après la défonce c'est une de ses passions, combattre contre un homme de sa trempe, être guidée entre la peur et l'envie de lui faire fermer sa gueule une bonne fois pour toute. Forcément, on combat de façon différente dans ces situations. Chercher la meilleure combinaison de coup, les plus dangereux, les plus expéditives, les plus proches de la victoire, ça c'est un vrai kiff pour notre yankee.

Son attitude face à ses paroles? Bah elle bouge plus et garde alors son récent sourire, y avait tellement de chose qui traversait son esprit à ce moment là. Non pas la vision de son corps disloqué par ce mec, mais plutôt la façon de s'occuper de lui en prenant compte de tous les facteurs qui l'entouraient. Elle semblait bien observatrice, ces yeux scrutaient la distance qui les séparait ainsi que Kiyoshi de haut en bas, la longueur de ses bras, jambes, son ossature et j'en passe. Enfin elle fit cela jusqu'à ce que le petit en costard aille rejoindre le groupe. Il parlait mais elle ne l'écoutait pas bien, ce fut juste l'argent dans son champ de vision qui l'a ramena parmi eux. Qu'il est mignon! Voila qui arrange un bon gros problème, m'enfin ça ne semble pas suffisant :


"Tu crois que seulement ta thune va me calmer?"

Elle avait perdu son smile et marmonna ces quelques mots d'un ton ténébreux tout en saisissant de l'argent (Bah ouais XD..). Sa main agressive aux yeux de tous resta tout de même dans sa poche et semblait remuer. Du moins les personnes en face ne pouvaient que voir son avant bras gigoter par ci par la. Petit à petit et ce lentement pour n'évoquer aucune agressivité à son égard, la miss relevait tout doucement le bras alors qu'un air sérieux et combatif se dessinait lentement sur son visage. La main quitte enfin la poche et voila le beau, le magnifique, le sublime... Pétard! Youhou, ce n'était que sa boite en métal avec ces pets préroulé qui trainait dans sa poche de baggy! Enfin ptet autre chose mais pour l'instant c'est bien un pet qu'elle a entre les doigts. Sans dire un mot, elle l'allume, tire une bonne latte, recrache le tout dans un jet de fumée opaque. Et là, d'un coup, elle se met à exploser de rire :


"MWAHAHAH Bande de pédales!
Vous avez flippés hein? Mes petites tapettes? Sans dec mec, tu crois vraiment que je vais perdre mon temps à te planter toi ou ta copine? Vous allez souiller mes lames c'est même pas la peine d'y penser. "


La feinte. Elle est pas non plus sortit de la dernière pluie la petite Yuko. Tuer quelqu'un c'est pas son fort surtout qu'après, voit les embrouilles. Et dire que Misa n'a même pas lu dans son petit jeu c'est bien dommage elle se serait bien marrée elle aussi. Après sa petite vanne, la voilà qui agite les billets vers Misa en souriant :

"Allez go on a mieux à faire, J'ai bien envie d'aller au blood, c'est un bar pas loin."


Souligne t-elle en tournant le dos à Kiyoshi et Shiro, juste deux petits mètres qu'elle se retourne de nouveau puis s'adresser au grand chevalier protecteur de femme, m'enfin elle claque des doigts dans sa direction, semblant chercher son nom :

" heu.... heu... Toi là le grand betâ, l'odeur que tu dégages me plait, identique à la mienne si ce n'est supérieur, sache que sous peu je te trouverais et crois moi je ferais en sorte que les conditions de combat soit bonne, je m'occuperais un peu de ta gueule. Je vais m'adapter à ta condition de tapette et ranger toutes mes lames, si elles te font peur je veux pas que tu pisses dans ton froc normal quoi..."

En parlant d'odeur, elle pas parle de parfum non mais plutôt de l'agressivité ainsi que l'impression de force, de sang, d'assurance et d'arrogance qu'il dégage. Dommage pour la fille qui part plus loin, jusqu'ici elle lui plaisait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://totalairgear.free.fr/
Amane Misa
Impassible déblayeuse de blays
avatar

Féminin
Nombre de messages : 110
Age : 27
Date d'inscription : 24/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Ven 30 Mai - 13:43

Soupir soupir soupir... Soit ce type était vraiment con, soit il était super naïf. Qu'est ce qu'elle en avait à foutre la Misa que cette femmelette dans son costume trois pièces crève dans l'immédiat. Rien, rien du tout. Laissons le croire ce qu'il veut, les rêves yeux grands ouverts aux gosses. Il en avait une grande gueule, ça, il surpassait tous les yankees/combattant réunis ici même d'ailleurs. Elle conserva ses bras croisés et la mine neutre, ne prêtant plus grande attention à cet avorton pour ne se focaliser plus que sur la scène qui se déroulait juste devant l'entrée. La brune observa l'espèce d'armoire à glace qui semblait avoir zapper sa matière grise dans un coin du manoir, il voulait à tout prix énerver Yuko ? Quoi qu'il en soit, elle n'en fit rien, aux mèches rouges de réagir, de plus si c'était elle qui le faisait son amie risquait bien fort de le prendre mal.

*Blablabla...*

C'était pas qu'elle s'en foutait, mais un peu. La drogue influait sur son cerveau, et tout ce qu'elle voulait faire pour le moment, c'était bien bouffer. Se caler avec un bon truc, et ne plus ressentir cet espèce de creux à la place de l'estomac. Pas moyen d'avoir la paix deux minutes, voila que le "jeunot" vint en remettre une couche... D'ailleurs, elle lui avait pas dit de se casser à celui là? Ba, tant pis pour lui, c'était surtout un service qu'elle lui rendait, maintenant il n'avait qu'à assumer entièrement comme un grand ses actes, rien à battre de ce qui adviendra par la suite. Quand aux paroles qu'elle lui adressa, elle redressa un sourcil, le regardant d'un air de dire cause toujours j'en ai rien à battre. "Néh? Un grand homme...? Toi, la demi-portion, un grand homme? Ben merde, quitte à devenir un mec je préfère ne pas te ressembler." Et aussi une nouvelle envie irrésistible de lui coller son poing dans la gueule. Dans le moment précis, valait encore mieux garder ses pulsions meurtrières bien cachées au fond de soi. Elle le regarda d'un oeil à moitié éteint se rapprocher de Yuko, puis... Là elle cligna des yeux, successivement.

"Hin... Le grand homme finit tout de même par filer son fric."

Misa ne pensait qu'une chose : il est con lui ou quoi? A sa place elle n'aurait pas filer de fric, plutôt crever et qu'on vienne lui récupérer sur sa dépouille ouais. De toute manière elle n'avait pas grand chose. Mais bon, ça leur faisait toujours ça en plus, c'était le seul truc qui comptait après tout. Elle haussa son deuxième sourcil en voyant Yuko exploser littéralement de rire, et leva les yeux au ciel suite aux paroles qu'elle prononça. Elle se sentait... soulagée. On ne peut jamais savoir ce qu'il va passer par la tête de quelqu'un d'influencé par les drogues après tout. La binoclarde rendit le sourire fait par son amie, puis fit également un pas vers elle. "Si tu veux..." Puis elle la laissa finir de parler à Kiyoshi par la suite, avant de reprendre une nouvelle fois la parole à son égard seul. "M'enfin... Ca te dirait pas d'aller bouffer avant?" Une main sur son estomac douloureux, et tant qu'à faire poser leurs affaires dans la piaule, ça pourrait les décharger un peu, plus de liberté. Elle regarda une nouvelle fois Kiyoshi, puis Shiro. Mouais... Au plaisir de ne pas les recroiser. Quoi que le caractère du grand dadé ne lui déplaisait pas tant que ça, un bon rebelle comme il se doit, peut-être qu'un blabla dans une autre situation serait plus agréable.


[Trop mal au crâne pour faire un pavé comme les vôtres, je ne fait donc qu’éviter de bloquer x).]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukushi Kiyoshi
Le Tabasco sur la joue ça piKaNoeil
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 03/05/2008

Fiche de perso
Classe: Combattant
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Dim 1 Juin - 16:51

Kiyoshi s'invectivait sur Yuko, son attention reportée entièrement sur elle alors que son flot de paroles haineuses et moqueuses se déchargeait. Non, il ne faisait pas attention à Hime, ne pouvant l'apercevoir que de coin, se trouvant légèrement devant elle, ne le faisant pas sachant qu'il ne devait pas relâcher son attention envers Yuko. Il ne vit donc pas son air interrogateur suite à sa propre réaction. La yankee chercheuse de merde quand à elle réagissait, répétant comme une conne l'insulte qu'il lui avait balancée dans la gueule... visiblement la provocation avait touchée, son égo peut être atteint, le ton de sa voix prouvant qu'elle n'appréciait pas particulièrement l'insulte... Ceci dit il ne lui avait pas laissé le temps de s'exprimer plus en avant, continuant en mettant en garde Yuko... oui elle pouvait sortir sa lame, mais elle le paierai si elle ne ferait pas mouche, les menaces exprimées par Kiyoshi étant clairement sérieuses.

Un instant il eut l'impression qu'elle tournerait les talons, d'ailleurs à la base il était quasi certain de ce fait. Souvent les grandes gueules à lame n'étant justement que des grandes gueules et visiblement elle n'avait pas de réaction immédiate. Ceci dit, Kiyoshi remarqua vite qu'elle avait un minimum de couilles, enfin seulement par l'expression, en réalité cela aurait été étonnant si elle en aurait eut *sifflote*. Peut être était ce de l'inconscience. le sourire carnassier qu'elle lui rendit illumina son propre regard, celui ci devenant immédiatement plissé, toujours menaçant mais attentif. Son rictus sadique ne se dépeignait pas de son propre visage alors qu'il la vit le fixer; attendant qu'elle fonce dans le tas, ce qu'il lui ferait regretter dans l'immédiat... C'est ce moment que choisit la chochotte en costard pour se pointer et attirer l'attention, attention que ne lui accorda pas Kiyoshi, regard toujours tourné vers l'emmerdeuse, du moins au début.

En effet comment échapper au show de cet abruti, lui qui balançait sa thune par les fenêtres, voulant se la jouer bon prince redresseur de torts à deux sous. Enfin, qu'il branle ce qu'il veut de sa thune, rien à foutre. L'autre meuf aussi semblait n'en avoir rien à foutre aussi, pourtant lui qui la scrutait remarqua bien qu'elle l'empocha, pas conne non plus. Puis finalement elle sorti la main de sa poche, Le combattant ne sembla pas inquiet, juste prêt à foncer sur sa proie une fois qu'elle lui donnerait une raison plus valable en sortant sa lame... surprise, rien de tout ça, elle s'était dégonflée ? Pourtant son regard parlait autrement tantôt, difficile de savoir quoi penser. Kiyoshi restait toutefois alerte, c'est que cette meuf l'avait bien saoulé et lui foutre sur la gueule lui calmerait les nerfs, il en ressentait l'envie, celle de déformer son minois. Encore plus quand elle l'ouvri, elle doutait de rien celle là. Le combattant n'eut pour seule réponse dans l'immédiat qu'un regard hautain, un sourire moqueur et une réplique cinglante de par son ton méprisant alors qu'elle s'éloignait un peu.

"En parlant de pisse fais gaffe, tu fouettes, t'as sans doute perdue quelques gouttes avant de sortir ton pet"

Sa propre manière de lui dire qu'il en avait rien à foutre, qu'il flippait pas, que cette meuf pourrait venir, il l'attendrait, d'ailleurs s'il n'y aurait pas eu l'autre mecton il l'aurait sans doute pas laissée partir comme ça, trop besoin et envie de se défouler sur elle suite à cette succession d'emmerdeurs. Elle perdait rien pour attendre celle là. M'enfin, Shiro s'était entre temps adonné à son petit manège, se trouvant peut être intéressant, jouant sa fiotte (Hrp : ainsi pense mon perso, pas moi hein è_é) et se trémoussent comme une tantouze. Mais c'était quoi ce mec ? Il le cherchait ? clairement que soit il était maso et cherchait les emmerdes, ou alors qu'il était juste débile profond, du moins selon Kiyoshi. Celui ci se départi de son sourire, regardant froidement Shiro, il ne semblait pas tenté de lui dire de la fermer, non son regard disait juste que le merdeux dégusterait. Le combattant avait désormais reposé toute son attention sur le gaillard, en faisant plus attention aux yankees, à la frangine à ce qui l'entourait, alors que Shiro se dirigea vers le manoir. Il le choppa ni nue ni deux par le bras d'un geste vif alors qu'il s'en allait, le tordant en un coup sec, juste histoire de le stopper.

"Bouges pas toi... Tu veux une étreinte ? Tu vas être gâtée ma grande..."

Son ton était clairement inquiétant, menaçant, promesse qu'il allait s'amuser avec lui à sa manière. D'ailleurs il ne lui laissa pas le temps de réagir. (hrp : pour ce geste et l suit, m base sur les compétences et attributs) D'un geste vif, à peine une fraction de seconde plus tard, il changea la position de sa main, prenant appui sur le poignet de Shiro, lui retenant le bras en son dos, se positionnant derrière et faisant passer son autre bras sous son épaule libre pour le bloquer, tout en ramenant sa seconde main sur la mâchoire de Shiro qu'il enserra fortement... de plus en plus... la compressant... l'empêchant de trop l'ouvrir, l'étreinte de ses mains se renforçant petit à petit alors qu'il prenait toujours bien appui au sol. Certains trouvaient lâche de frapper un mec qui ne savait pas se défendre, lui trouvait normal de fermer sa gueule à un gars qui se croyait un peu trop balèze et l'ouvrait trop, le mec avait été trop loin, il avait envie de s'amuser un peu avec.

"Alors ? Assez proche à ton goût ? Pas besoin de chambre tu vois... j'espère que tu aimes vraiment quand ça fait mal... on va voir si tu sais vraiment crier de douleur"

Toujours en tenant sa mâchoire, entravant ses mouvements, empêchant les mouvements que ce dernier pourrait se permettre, Kiyoshi choppa vivement la main, la retourna pour le bloquer, appuyant violemment de trois doigts sur l'auriculaire de ce dernier, tentant de lui lui tordre la phalange dans le but de la briser. Il continua d'enserrer sa mâchoire, la comprimant pour mieux filtrer les sons qui pourraient en parvenir si celui ci se mettait à crier trop fort, dans le cas contraire il la relâcherait. Une fois quelques secondes passées, le combattant relâcha sa cible, la balançant telle une vieille loque, un simple jouet dont il ne voyait plus l'utilité alors que lui même s'éloignait en direction du dojo, quelques mots lâchés à cet instant.

"Vraiment trop fragile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gambino Shiro

avatar

Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 06/05/2008

Fiche de perso
Classe: Perso Basique
PV:
43/50  (43/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Lun 2 Juin - 13:56

Shiro ne comprit pas de suite ce qu'il se passait, il avait fait son petit speech voilà il était content mais d'un seul coup il se retrouva un doigt brisé, a genou, les larmes aux yeux et les sanglots dans la gorge. Durant toute "l'étreinte" les seuls sons qu'il pouvait sortir étaient du style :

"hmpfpfgrompf !! pfmronrf !! grmffpupff grumffpupff !!"

Traduit dans une langue compréhensible ça voulait dire

"Excuse moi !! Pardon !! Give up give up !!"

Il l'avait bien cherché après tout, mais bon c'était plus fort que lui. Bien sûr si ça n'avait pas été une fille en face de la grosse brute, ou alors si il n'avait rien eu à voir dans cette histoire, il serait parti sans remords, il est pas fou non plus. Faut pas croire qu'il s'attaque à plus fort que lui pour le plaisir. Et encore "attaquer" est un bien grand mot. Lui voulait juste qu'il n'y ait pas de blessé, là c'est lui le blessé. Il avait un peu les foix, les chocottes lorsqu'il parlait à la tête de psycho apparemment sadique. Mais avec son père il avait appris à ne pas montrer sa peur, même si elle était très grandement présente.

Une chose par contre qu'il n'a jamais réussi à dissimuler c'est la douleur. Et les larmes coulant le long de ses joues, sa position à moitié assis par terre se tenant le doigt et sa voix bancale en était bien la preuve. Néanmoins il ne put s'empêcher de sortir encore un mot, mais cette fois pratiquement inaudible. Il ne pouvait pas se taire mais ne voulait pas se voir casser un autre doigt, donc d'une manière lâche il vanna la brute mais sans qu'on l'entende.


"T'as.........t'as aimé hein.......J'ai cru sentir une bosse......quand tu m'as serré contre toi"


Il avait volé sur quelques mètres lorsque son agresseur le jeta plus loin comme un fétu de paille. Il s'était rapproché de la porte du hall. Il se releva non sans mal, il récupéra ses affaires et titubant de douleur (wé c'est pas un costaud le shiro) il s'apprêta enfin à entrer dans le manoir. Il réfléchira peut-être à deux fois la prochaine fois qu'il veut intervenir dans un conflit.....Nan je dec' il recommencera sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machida Yuko
Fumeuse à temps partiel, chieuse à temps plein
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Age : 29
Date d'inscription : 18/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Mer 4 Juin - 3:27

Roh Misa et son ventre, c’est grave ça elle peut pas gêner un peu et reconnaître que se bourrer la gueule dans un bar le ventre vide ça monte plus vite au cerveau ? Elle ça se voit qu’elle a l’habitude d’avoir de la pince. Si elle était une vraie pince digne de son nom, elle aurait acceptée d’aller picoter et passer une bonne soirée plutôt que de claquer des yens dans un sandwich. Et la flemme tiens ! Elle semblait l’oublier, mais avec ce qu’elle avait fumé notre Yuko, elle préférait se poser dans un endroit bien calme et laisser monter tout seul le goût de sa weed. Vous savez cette petite verdure qu’on fume là ? C’est magique parce que contrairement au bout de marron que Yuko fume parfois, bah on peut dire que ce système de défonce se réserve être à retardement. Faut dire, dans une bonne verdure, on a pas tout les produits chimiques que dans le bout marron qu’on brûle ? Pour une bonne santé, fumez du cannabis et ralentissez sur le chichon ! (Petit message de prévention de YukoWeed). Bref, notre yankee finit tout de même par lui répondre d’un ton pressé :

"Bah on ira toper de la bouffe sur la route. "

A chaque problème il y a solution. Pour obtenir son objectif principal, à savoir une démonte et bonne cuite au Blood, et ce vite fait, elle devait forcément prévoir son plan ainsi. L’achat comme l'obtention de la nourriture sera bien plus rapide si elle trouve un casse dalle dans le coin. Ouais, maligne la Yuko hein ? Le truc marrant dans sa phrase, c'est le verbe qu’elle utilisa en voulant parler de nourriture, en temps normal c’est de l’herbe ou du shit que l’on tope, mais pas un menu big mac dans un Domac. Quel tox celle là.


Pas le temps de réfléchir à l’endroit où elles allaient rassasier leurs bidons, y a le grand imbécile qui lui répond une petite vannerie. Quel grand comique celui là, sur le coup elle était vraiment déçue de son répondant, tellement qu’elle lui afficha un regard méprisant du genre : Tu as pas trouvé mieux ? Vu le niveau qu’il lui affligea, elle ne sut elle-même pas quoi répondre et ce décida à tourner des talons. Chose qu’elle n’eut pas vraiment le temps d’entreprendre, en effet Kiyoshi avait migré son derrière, vers le mec en costard. Tripant le spectacle, Yuko n’en loupa pas une miette et dévisagea ce spectacle avec sourire. Avec un couteau l’affaire aurait été vite réglée, avec une attaque dans le genre, un petit coup de sous la gorge au lieu de retenir sa mâchoire et le coup était fait. C’est ce que pensa immédiatement Yuko quand elle observa l’étreinte qu’il lui porta. M’enfin y avait plus rapide pour tuer un homme en lui découpant la carotide avec une arrivée par derrière. Et ça Yuko le savait très bien mais c’est plus fort qu’elle, à chaque action il faut qu’elle cherche la meilleure finalité possible, sûrement pour ça que sa spécialité repose sur le Close Combat.

" Allez, on va retrouver ma moto ? "

Dit-elle en souriant après l’entente des dernières paroles de Shiro avant qu’il fuit comme un lapin. Main dans les poches et pet à la bouche, elle aspira sur son cône tête baissée, sourire aux lèvres sans daigner déranger le pétard, qui malgré ce fin rictus, tenait à merveille à la fine étreinte de ses lèvres. Ressortant la fumée par les narines, alors qu’elle retournait sur ces pas, sa main dans la poche glissait lentement les billets entre le pouce et l’index. Bah ouais elle comptait à peu près combien il y avait pour se faire une idée approximative du pognon, la flemme de le sortir de la poche pour tout dire. Le chemin n’étant guère long, quelques pas et elles y étaient. Enfournant la clé dans le contact, Yuko posa la lanière du casque sur le guidon gauche, ne comptant pas l’utiliser sur le chemin. Y avait plus qu’à prier pour qu’elle retrouve le chemin, elle n’avait encore jamais mis les pieds dans ce bar, elle connaissait seulement sa réputation. Là bas on pouvait fumer en paix autour d’un bon verre, qu’importe l'âge ! Et je ne parle pas de cigarette, of course.

HJ : La flemme d’aller au réfectoire sérieux Misa XD J’ai l’autorisation admin pour dire qu’en rp on peut s’arrêter bouffer un truc en speedou ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://totalairgear.free.fr/
Amane Misa
Impassible déblayeuse de blays
avatar

Féminin
Nombre de messages : 110
Age : 27
Date d'inscription : 24/04/2008

Fiche de perso
Classe: Yankee
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   Ven 6 Juin - 19:16

Bon ba, pas de quoi se remplir l'estomac sur le moment. De toute manière, ça pouvait bien attendre un peu, même longtemps, en finalité la proposition de Yuko était bien plus intéressante. Un bar, inutile de blablater plus longtemps sur le concept, chacun en est au courant. Misa haussa des épaules, mimant de la sorte un "comme tu veux". Elle suivait, voila tout. Seule chose qu'elle aurait aimé faire, c'était bien de poser les sacs, marre de les avoir sur l'épaule ou le dos. Mais non, elle semblait encore bonne pour se les trimballer, du moins durant le trajet à moto. "Ça devrait se trouver assez facilement." Elle commença à entamer une marche, faisant un pas, puis deux, avant de se stopper. Ses tympans perçurent un bruit suspect, et ce fut le tour de ses iris de se délecter d'une vision tout à fait à son goût. L'espèce de demi-portion là, elle semblait bien moins la ramener à présent, comme quoi la grande gueule ne fait pas tout un homme. Croisant les bras, elle vint se placer aux cotés de son acolyte, puis observa tout ceci avec un air vigilant.

*On ne sait jamais, si cet espèce de grand dadé n'en a pas assez avec ses pulsions meurtrières.*

Il semblait tout de même en baver le type en costard. Boarf, rien à battre, qu'il assume ses propos maintenant, c'était un prévoir. Trop de muscles chez l'autre, le cerveau devait être atrophié. Une fois la petite démonstration terminée, le mini vol plané exécuté, la binoclarde se remit en route une fois avoir répondu de manière brève aux propos lancés à sa portée. "Yep" Une fois arrivées à la moto, Misa réajusta rapidement les deux sacs que son dos afin de ne pas les perdre en route -chose qui serait par ailleurs bine fâcheuse-, puis mit son casque, en gentille fifille. Pas suicidaire pour deux sous la miss. Même si elle avait confiance en Yuko au niveau de la conduite, mais c'était les autres avec leur bagnole là, à déambuler n'importe comment de n'importe où, un deux roues? Rien à battre. "Faudra pas qu'on se reperde en revenant ici toute à l'heure. Ce serait fâcheux de se retrouver de nouveau au bahut... Tiens.. Le bahut. J'me demande bien comme ça se déroule là-bas maintenant." Ba ouais, et si les pompiers y avaient débarqué? Ou le dirlo, des autorités quelconque... La classe.

Et voila. Les deux demoiselles se mirent en route, les roues de la moto dévorant à grand va l'asphalte défilant sous elles. Maintenant fallait il savoir le temps qu'elles mettraient pour l'atteindre, et surtout pour le trouver. Pas grave, elles prendraient bien le temps qu'il faudrait, elles n'étaient pas non plus pressées. Peu importe s'il y avait un couvre feu ou non.

==> le bar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~Les premiers pas (8 avril, après 20h)   

Revenir en haut Aller en bas
 
~Les premiers pas (8 avril, après 20h)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Manoir Ryuuketsu :: Parc :: Grilles et alentours du manoir-
Sauter vers: