Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 8 avril, 20h10 - Table du fond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sôma Himatsu
Grincheux je-m'en-foutiste à double tranchant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 01/05/2008

Fiche de perso
Classe: Glauque
PV:
70/70  (70/70)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: 8 avril, 20h10 - Table du fond   Sam 10 Mai - 10:39

> Grand hall - 8 avril, 20h10

Himatsu avait eu beau être rapide il n'avait pas pu échapper à l'exclamation indignée de la naine colérique. Un joyeux "Va te faire foutre!" convivial en guise d'accueil. Caractéristique. Il ne s'en préoccupa pas outre-mesure. Ses yeux balayaient le sol alors qu'il avançait en souriant avec ce petit air mesquin qui lui était habituel. On n'avait pas idée de mettre des tapis aussi somptueux dans un endroit pareil... Une bataille de nourriture et ce serait des jours et des jours de ménage pour les maids... Mais bon qui s'en souciait après tout? Pas lui en tout cas. Il avança tranquillement dans l'allée principale. La salle était vide, ce qui n'était pas trop surprenant en soi. Premier soir, des tas d'élèves pas encore arrivés, d'autres ayant déjà mangé, d'autres encore ignorant peut-être même jusqu'à l'heure de service du repas. Il finit par tourner à droite dans une allée perpendiculaire pour prendre place à l'une des tables du fond. Il tira l'une des chaises à lui et s'y installa, en croisant ses jambes l'une par-dessus l'autre de telle manière que sa cheville droite se trouvait sur son genou gauche. Il retira ensuite ses gants noirs l'un après l'autre et les posa près de son assiette.

La pièce entière était emplie d'odeurs toutes plus délicieuses les unes que les autres. Le chef, cette fois comme toutes les autres, semblait encore s'être surpassé. Mais le jeune homme se fichait un peu de ce qui se trouvait dans son assiette, tant qu'il mangeait. D'ailleurs, il avait tout juste remarqué le raffinement des fumets s'échappant des plats posés au centre des tables. Il n'avait quasiment aucune culture du goût, et pouvait se contenter de plats bien moins élaborés; un peu comme tous ces garçons à la cantine qu'on est surpris de voir redemander la nourriture pourtant abjecte qui y est servie. C'est juste histoire de ne pas se retrouver le ventre vide. Himatsu était quand même loin d'être un goinfre, mais il lui fallait sa dose quotidienne. Il n'aimait pas vraiment manger, il le faisait par obligation. Au sens strict c'était une perte de temps, mais il avait également conscience que c'était une obligation s'il voulait pouvoir être bon à quelque chose.

Il avançait sa main vers l'un des plats au centre de la table quand il remarqua, adossée à la porte d'entrée, la petite peste qui l'observait. Ou du moins c'est ce qu'il pensait, parce que la salle était tellement immense qu'il pouvait difficilement distinguer avec précision les traits de son visage. Et puis il était seul dans la pièce. Pourquoi se serait-elle tenue là sinon? Pour danser peut-être? Nouveau sourire sarcastique de sa part. Il ne parvenait pas à l'imaginer en train de danser dans une longue robe de soirée, élégamment coiffée et se comportant avec grâce et distinction. Il jeta un œil vers la salle de bal. Celle-ci était encore plus grande que la salle du réfectoire. Ces gens-là avaient décidément le goût de l'énorme. Il reporta son attention sur ce qu'il allait manger et commença à se servir. Après tout, qu'y avait-il d'intéressant à faire dans un réfectoire, sinon manger?

Il mangea assez rapidement, mais sans en foutre de partout comme certains porcs qu'il avait vu. Quand même, il lui restait un minimum de savoir-vivre. Il ne prit ni entrée ni dessert, mais se resservit du plat principal, histoire d'être sûr. Quand ce fut chose faite, il prit un rince-doigt pour se laver les mains, et resta encore un peu à table le temps de prendre une pastille à la menthe forte (genre Fisherman Friends, qui vous arrache bien la gueule) et de remettre consciencieusement ses gants. Il apprécia un peu le calme des lieux... C'était rarement comme ça par ici, et le fait d'y être seul était encore plus délectable.

Mais trêve de fainéantise, il était temps qu'il aille défaire ses bagages. Pour le peu qu'il avait entrevu de sa chambre, il y serait seul, au moins pour le début, donc autant en profiter. Il posa ses couverts dans son assiette vide, puis se leva de table et repoussa la chaise contre. Il repassa sa veste puis se dirigea vers la sortie. Quand il passa dans l'encadrement de la porte, il n'eut aucun regard ou aucune réaction pour Hime. Si elle l'envoyait se faire foutre quand il était "gentil" avec elle, autant l'ignorer comme elle semblait l'apprécier. De toute façon, son esprit était déjà dans la mise en place de sa chambre.


> Chambre n°1 Lycéens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
8 avril, 20h10 - Table du fond
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Savoir Vivre] Les bonnes manières à table
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» les debut de ma table de jeu .
» 21 AVRIL 1971 /21 AVRIL 2010 DISPARUTION D'UN LEADER VISIONNAIRE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Manoir Ryuuketsu :: Rez-de-chaussée :: Salle de bal et réfectoire-
Sauter vers: