Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Kurayami Kubo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurayami Kubo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 20/05/2008

Fiche de perso
Classe: Le Taré
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Kurayami Kubo   Mar 20 Mai - 3:54

Prénom : Kubo Udonge.
Nom : Kurayami, qui signifie "Ténèbres".
Age : 18 ans.
Classe : Le Taré, puisqu'il souffre d'anhédonie et surtout d'un grand trouble de l'identité sexuelle.
Métier ou année scolaire: 4eme année, là depuis 3 ans.

Orientation sexuelle : Kubo est pansexuel. Il s'agit d'une orientation sexuelle décrite comme la capacité d'aimer quelqu'un sans considération pour son genre ou son sexe, à la différence de la bisexualité qui ne traite que le sexe. Il s'agit pour Kubo d'une remise en cause du système binaire dans lequel on ne peut être qu'un homme masculin avec des organes mâles ou une femme féminine avec des organes femelles. Ainsi, une personne pansexuelle reconnait les identités transgenres, intergenres ainsi que de la transexualité et les intersexes. En gros Kubo aime les garçons, les filles, les androgynes, les travestis, les transsexuels, peu lui importe, il ne fait aucune différence, ouvert d'esprit. On appelle parfois cette orientation par le néologisme "Omnisexuel".

Particularité: Kubo est un être complexe. Souffrant d'anhédonie depuis sa rupture avec son seul amour, Minamori Yuto, il perd petit à petit la capacité de pouvoir ressentir des émotions positives comme négatives. Cette incapacité est fréquemment associée à un sentiment de désintérêt diffus, et à une très forte dépression, englobant des notions aussi différentes que celles de fatigue, paresse, ennui, accablement, désintérêt, mélancolie, spleen romantique, et dans le cas de Kubo, une psychose affective et des envies suicidaires. Quant à son trouble de l'identité sexuelle, il est assez simple, mais perturbant : Kubo ne se sent ni homme ni femme, curieusement des deux et pourtant n'appartenant à aucun genre, ou plutôt transgenre. Son identité sexuelle n'est pas contraire, mais ambigüe, et sa personnalité est purement hermaphrodite. En gros, Kurayami-san n'est dans sa tête ni un garçon ni une fille, étant à la fois les deux et pourtant aucun des deux, étant pour autant incapable de jongler entre deux apparence. Sa dépression est caractérisée par une souffrance intense et persistante relative au sexe assigné, mais sans rejoindre l'autre. Il souffre d'être un homme quand on le désigne comme homme, d'être femme quand on le désigne comme femme. A la base Kubo est une fille, mais n'a jamais trouvé sa place, dans aucun des deux sexes. Il est un transsexuel Female-to-male, ayant subit une phalloplastie, qui est une opération de chirurgie plastique visant la fabrication d'un phallus. Cette opération le plus souvent requise afin de compléter un changement de sexe, à la suite d'une hystéro-ovariectomie, fut la suite d'une ablation des glandes mammaires. Il n'a cependant pas souhaité passer l'étape finale, la chirurgie plastique du visage, préférant garder le côté androgyne que lui conféra le traitement hormonal. Cela dit le jeune homme se vêt la plupart du temps en fille, ajoutant le travestissement à son identité transsexuelle.

Phrase typique: "Vous savez, une telle douleur si j'avais pu la prévoir, j'aurais su comment la subir."

But/Rêves: Aucun, plus aucun. Ou alors, essayer de ne pas perdre le goût de jouer du Biwa.

Description physique : Kubo est une jeune personne à la beauté androgyne et totalement époustouflante, fine et dénuée de poitrine, grande même pour un homme japonais puisque mesurant environ un bon mètre quatre-vingt. Cela accentue chez lui (puisqu'il est à présent un homme "officiellement sur ses papiers", puisqu'il est pourvu d'un pénis) un côté fragile et extrêmement ambivalent, source de moult confusion, tant elle peut ressembler à un jeune garçon efféminé mais en même temps à une belle fille androgyne. Le transsexuel est gracile, son physique délicat et sa peau d'ivoire accentuant un côté "poupée". Mince, voir maigre car on devine sans mal le tracé de ses côtes, son principal atout est un visage d'une grande beauté, aux traits délicats, une petite bouche ronde aux lèvres gourmandes semblant faite pour les baisers, et de grands yeux bleus Iceberg, très en amandes, et un petit nez court et rond, le rendant très mignon. Il a des mains fines et délicates, terminées par des ongles longs et durs, achevant l'idée de l'artiste aux mains délicates. Son visage n'est pas très mobile; en effet il lui arrive souvent de montrer une absence de mimique, les yeux grands ouverts, rappelant encore une fois l'idée de poupée, et il se dégage de Kubo quelque chose de très plaisant, un charme étrange et fragile, comme s'il était faite en porcelaine, prêt à se briser au moindre geste brusque. La preuve en est son sourire très rare, mais sincère, qui fait fondre pas mal de gens.

Kubo porte ses cheveux bleus très court, à la garçonne, pour une question pratique. La couleur très sombre de ses cheveux offre un contraste saisissant avec sa peau d'albâtre et ses yeux d'un bleu très clair. Le jeune transsexuel porte en permanence un bracelet tressé au poignet gauche, ne l'enlevant absolument jamais, même pas pour se doucher. Il porte parfois des petites lunettes ovales qui lui donnent un petit air de faux intello. Quand il va en cours, Kubo porte l'uniforme féminin, suite à une dérogation approuvé par le directeur, bien qu'il souhaite être considéré par les élèves comme un homme, bien qu'ayant été une fille portant l'uniforme masculin jusqu'à l'année dernière. Il est physiquement totalement androgyne, et a moins que vous ne soyez très perceptif, il est normal de se tromper au premier regard, voir carrément de ne pas savoir si vous avez affaire à un homme ou à une femme. D'ailleurs on en revient à se dire qu'il aime cette situation et joue de son ambiguïté sexuelle avec un certain délice... bien que ce soit vraiment très relatif. Il ne s'y complait pas, puisque cette absence de maturité sexuelle le fait souffrir, mais éprouve du plaisir à porter des vêtements des deux sexe, peut-être un peu par fétichisme. Le transsexuel devenu biologiquement homme plébiscite cependant les pull longs sur des jupes le plus souvent plissées, avec des bas, toujours. Parfois unis, le plus souvent rayés, il aime à se donner une allure un peu enfantine mais moderne, portant des Rockin' désignée par Vivienne Westwood hors de prix, ou encore des ceintures à clous, en passant par toutes sortes de bracelets colorés qu'il tresse lui-même. Comme il adore les sucreries, on le voit la plupart du temps avec des sucettes en bouche ou en train de mâchonner quelque chose, et il a toujours une délicieuse odeur de bonbon qui lui colle à la peau.


Description psychique : Kubo est une personne plutôt timide, d'apparence distante ou soumise, pourtant il n'en est rien. Le regard baissé la plupart du temps, dans une attitude rêveuse ou égarée, il semble incapable de regarder les gens dans les yeux en réalité, et rougit d'un rien. Cela lui donne un côté terriblement mignon. Aussi maladroit dans ses gestes que socialement parlant, le transsexuel semble très docile, et vite gêné, peu enclin à la discussion. Incroyablement silencieux, semblant assez gentil, l'échec le frustre à un point inimaginable.. Au point qu'il le refuse en bloc. Ayant toujours peur de gêner ou de blesser les gens, Kurayami san a apprit l'art délicat du mensonge par omission, disant très rarement ce qu'il pense. Dire clairement "non" lui est difficile, et la plupart du temps il semble relativement désintéressé du monde qui l'entoure, vivant dans sa petite bulle. Ses manières polies et visiblement héritées d'une éducation traditionnelle trahissent son appartenance à l'aristocratie nipponne, il n'y a pas besoin d'être devin pour le voir. Pour ce qui est de son intimité, Kubo est malheureusement plutôt mal dans sa peau, et ses rares expériences lui ont laissé un goût amer de la part de ses partenaires. Ainsi, même si il semble cultiver un côté très romantique, elle ne croit pas en l'amour. En outre, sa vision du romantisme inclue l'amour morbide, le suicide par amour, la souffrance et la mort, l'impossibilité de réciprocité, et enfin, la non-existence du bonheur. Se passionnant pour la lecture mais principalement les arts japonais, excellant en peinture et en musique traditionnelle, Kubo est un artiste talentueux, mais son goût de la perfection l'empêche d'être réellement spontané, dans l'art comme dans les relations sociales, et il ne fait guère plus d'effort. A quoi bon?

Kubo est fuyant ou introverti, pessimiste et noyé par sa dépression qui le tue à petit feu. D'un naturel docile et plutôt conformiste, le jeune transsexuel est plutôt à cheval sur les règlements et autres devoirs, ce qui en fait souvent aux yeux des autres une élèves modèle ou un rabais-joie. Kubo n'aime pas l'agitation, ni les disputes, mais est trop lâche pour tenter d'aider les autres... de toute façon lui personne ne l'aide, et il faut savoir être égoïste pour essayer de survivre dans ce monde si laid. Kubo a une faiblesse pour tout ce qui est sucrerie, et est très plutôt intelligent, ayant un certain sang-froid, ou plutôt une vision si sombre de la vie, pétrie de pessimisme et de laisser-aller, que plus rien ne semble trop l'inquièter. Il lui arrive cependant de passer par des épisodes moins dépressifs, mais le rendant encore plus instable, recherchant une conduite à risque. Recherche effrénée et brutale d'amour immédiat, hypersexualité typique des adolescents, Kubo recherche l'apaisement dans ce qu'il trouve sur le moment. Après cette conduite lui passe et il culpabilise beaucoup. Ces "pétages de plombs" sont extrêmement rares mais destructeurs pour lui et son entourage. Cependant Kubo n'est pas une simple victime pleurnicharde et faible mentalement, il a aussi un petit vice caché, qui le fait horriblement culpabiliser. Lorsqu'il se sent délaissé ou rejeté, le transsexuel ne peut pas s'empêcher de se venger à sa manière, à savoir mesquine et indirecte. Souffrant réellement des actes qu'il fait, Kubo passe la plupart du temps pour la victime, et joue un peu de ses charmes pour chercher la pitié des autres. C'est comme ça, c'est compulsif, et il en souffre. Mais pourquoi souffrirait-il et pas ceux qui le font souffrir? C'est justifié après tout... et ce n'est pas sa faute.


Attributs:
Force : 5
Vigueur : 5
Combat : 5
Intelligence : 6
Volonté : 4
Perception : 7
Charisme : 8
Chance : 5


Points de vie : 50

Compétences de classe :

> Estampe. **
> Séduction. *
> Savoir-Vivre. *
> Discrétion. **
> Chant* (Style Gagaku, spécialisation Utamono Saibara,)
> Musique. *** (Instrument joués : Shamisen, Biwa, Kokyū et Koto.)


Dernière édition par Kurayami Kubo le Sam 24 Mai - 4:44, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurayami Kubo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 20/05/2008

Fiche de perso
Classe: Le Taré
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Kurayami Kubo   Mar 20 Mai - 3:55

Histoire : L'histoire de Kubo est un secret, mais vous aller l'explorer quelque peu. Originaire d'Aomori, au nord de Honshu, l'île principale du Japon, et enfant illégitime d'une femme de l'aristocratie japonaise, dont la famille s'était reconvertie dans la filière industrielle, la jeune fille fut reconnu par le mari de sa mère sans raison apparente, mais cela n'a que peu d'importance. Kubo, enfant unique, fut chérie, gâtée, entourée d'attention, élevée à la mode traditionnelle, ce qui lui forgea un caractère soumis et conciliant, future petite épouse modèle, apprenant tout ce qu'une bonne demoiselle devait connaître pour être une femme exemplaire... Ikebana, cérémonie du thé, Kubo s'essaya même à la calligraphie, et là ses parents découvrirent que la petite fille était un véritable prodige aux doigts d'or. Sur le papier se révélait grâce au fin pinceau, de magnifiques arabesques d'encre de chine, des paysages oniriques en bleu horizon, dévoilant tour à tour une mère déchaînée, des montages lointaines et enneigées, ou encore une maisons de Geisha pleines de vie et de séduction. Kubo avait la beauté au bouts des doigts, et quand ces derniers touchèrent les cordes rudes du Shamisen, ce fut un son métallique divin qui sortit de l'instrument, gratté avec talent par la tout petite jeune fille. Le Bachi en ivoire à la main, elle en fit pleurer sa famille entière, enchaînant avec un plaisir non feint des mélodies toutes plus belles les unes que les autres, souvent composées par elle-même, et ce malgré son jeune âge. Sa mère avait pour elle, enfant unique, un amour immodéré et sans limites, capable de lui passer une tonnes de caprices qu'elle ne fit jamais, en bonne petite fille sage et modèle.

La jeune fille développa ses deux passions en même temps qu'un certain goût pour la solitude. L'adolescence venu, la timide Kubo découvrit que son corps ne grandissait pas comme sa famille et elle-même l'avaient espéré, mais conserva beaucoup de traits de l'enfance, lui offrant une apparence très androgyne. Souvent on la confondait avec un jeune garçon, ce qui lui valut de se faire moult fois éconduire par les hommes, et attirer les filles folles des Bishounen. Rapidement blasée par cet état de fait inverse d'une "jeune fille normale", la jeune musicienne subit pas mal de chagrins d'amour à cause de son apparence, jusqu'au jour où sa route croisa celle de Minamori Yuto, un jeune garçon de son âge passionné de musique traditionnelle lui aussi. Uniquement attiré par les garçons, Yuto flasha totalement sur l'androgyne demoiselle, la prenant pour un homme. L'attirance était pourtant réciproque, et les deux jeunes gens étaient timides. Kubo n'osa pas avouer à son ami qu'elle était en réalité une fille, car elle avait réellement des sentiments à son égards, et désirait ardemment les vivre avec lui... pourtant la mascarade de Kubo ne dura pas. Pour être heureuse, elle avait choisi de mentir à celui qu'elle aimait profondément, et lui brisa le cœur. Yuto découvrit la vérité sur "son petit ami" un soir où il tenta d'avoir son premier rapport intime avec elle. Yuto, se sentant trompé, quitta immédiatement Kubo.

Pourtant, au fil du temps passé avec lui, la jeune artiste avait de plus en plus le sentiment qu'il était l'homme de sa vie. la chute fut rude, tout deux eurent le cœur brisé, quand bien même Kubo tenta de conserver son amour à ses côtés, prétextant que son sexe ne comptait pas. Mais Yuto demanda à être changé de lycée, et elle continua sa scolarité seule, sans son seul ami et son premier amour véritable, le cœur brisé. Quelques mois durant, Kubo commença à déprimer, incapable d'oublier Yuto, et chuta lentement, se renfermant de part sa musique et ses peintures. Elle tenta à plusieurs reprise de se suicider, doutant de plus en plus de son identité sexuelle véritable, sans plus arriver à se fixer sur rien. Son attention chuta, ainsi que ses résultat scolaire, et bien vite elle du être hôspitalisée pour avoir refusé de se nourrir. La dépression se fit de plus en plus prenante, et Kubo exprima à sa mère le besoin de changer de sexe, de devenir un homme, de devenir autre chose. Sa mère, dans sa bonté, usa des relations qu'elle avait dans le milieu hospitalier et de son argent pour que Kubo soit admise en clinique pour commencer un traitement hormonal en vue d'une oppération. Cela fait, le temps passa et la future transsexuelle se remit plus ou moins. Une lettre d'un pensionnat de luxe sur une île isolée parvint à la famille Kurayami, y invitant leur fille à y continuer sa scolarité, prenant en charge les personnalité maladives comme la sienne. La décision fut prise assez rapidement, de même que celle de la complémentarité de changement de sexe : l'ablation des glandes mammaires , effectuée entre sa deuxième et sa troisième année, suivit de la construction d'un pénis entre sa troisième et quatrième, pour que Kubo soit enfin un homme. Elève studieuse et discrète, Kubo passa ses premières années sans trop d'encombres, se faisant peu connaître de ses camarades, relativement rêveuse et distante. Mais peu à peu, sa douleur s'estompa, mais jamais sa culpabilité, si bien qu'elle développa un espèce d'égocentrisme coupable, croyant souvent être la source des maux des gens, une peur proche de la paranoïa légère.

Ne s'étant que peu lié avec ses camarades, toujours un peu à l'écart, mais ce de façon voulu, Kubo n'arrivait guère à se sortir de la dépression qui l'accablait, culpabilisant d'être de sexe féminin, passant son temps à se travestir du mieux qu'elle pouvait, en prenant en cachette des hormones que sa mère lui envoyait à l'insu de son père. Le projet du changement de sexe fut décidé il y a deux ans, suite à des tests psychologique évaluant que la jeune fille n'arrivait pas à vivre une quelconque féminité. Lorsqu'on lui construisit un pénis, ce fut encore pire, car après une année à tenter de se familiariser à son corps totalement masculin, Kubo redécouvrit sa part de féminité. Kubo était devenu biologiquement un homme, qui se mit à réfléchir sur "le sexe de son esprit", et non plus celui de son corps. Qu'était-il en réalité, au fond de lui-même? Peu importait un pénis ou un vagin, il se demanda ce qu'il avait envie d'être. Kubo voulait être les deux, se mettant dans une position mi-homme mi-femme, hybride des deux et pourtant aucun des deux... d'autant plus que ses rapports avec les femmes étaient totalement néants, alors que si il avait des rapports avec les hommes (ce qui ne lui est pas arrivé depuis mais on extrapole) il serait ouvertement "Seme", c'est à dire dans un couple Gay, le sujet dominant, malgré les apparences qui laisse de lui une idée frêle et délicate. Kurayami-san est totalement incapable d'être Uke. Passant son temps entre le salon et sa chambre, perdu dans ses toiles et mélodies, le transsexuel mit du temps à guérir de sa blessure amoureuse, qui le laissa plutôt amer, mais il recommence lentement à se rouvrir aux autres, comme une lente rééducation sentimentale.

Cependant, Yuto est dans son cœur, son corps et son âme, et rien n'y fera plus. Ses trois années passées à Ryuuketsu l'aidèrent à remonter lentement la pente mais paradoxalement l'éloignèrent de plus en plus de la réalité et des autres adolescents, se morfondant dans une très forte dépression, tendant vers l'égoïsme et la lâcheté. Après tout il est plus facile de s'apitoyer sur son sort que de le résoudre... Mais dans le cas de Kubo, le problème est totalement insoluble. Sa personnalité hermaphrodite, son amour dévorant pour Yuto, ce fantôme du passée, ne changeront jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuno Sakiko
Vermillion "Band2bouZ" Admin
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: Aristo
PV:
40/40  (40/40)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Kurayami Kubo   Mer 21 Mai - 4:42

Bonsoir Kubor ^^

Contente de revoir ce personnage sur la V2, je vois qu'il y a eu un remaniement du personnage, c'est Yuto qui va être content *sort*.

Bon, homme ou femme aile masculine ou féminine ? allez je tranche, le couleur, pile entre les deux ! pas de chambre pour toi *lui balance un sac de couchage*

Bienvenue, rien à redire, je valide ! Pour la chambre je te ferais parvenir un mp sous peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ookami Masago
Admin et Garoute en chaleur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 326
Age : 34
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: La Bouffonne
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Kurayami Kubo   Ven 23 Mai - 1:46

Petite édition effectuée avec l'accord du Staff. La fiche est définitivement verouillée. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kurayami Kubo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kurayami Kubo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fukyuu - Kurayami Rikimaru
» Mission de Rang A : L'Emprise d'Orden, Partie 1 [Yashira Mugen, Seki Rikku, Kurayami Raiko]
» Calepin d'Ayano Kurayami
» ''JE VEUX DEVENIR PLUS FORT !!!'' [PV Kurayami- Irène]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Hors Jeu :: Fiches de personnages :: Fiches validées :: Lycéens validés-
Sauter vers: