Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mitsuo Akane

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche de perso
Classe: Kawaii
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Mar 10 Juin - 20:40

< Les grilles


Magnifiques, splendide... Oui, la salle impressionnait énormément la jeune femme. Une telle richesse, elle se trouvait littéralement dans le palais de la princesse Zelda. Enfin, c'est ce qu'elle pensait sur le moment... Ne manquait plus qu'un Link dans les parages et elle serait la chère demoiselle donc les oreilles pointes! Avançant dans ce hall immense, elle manqua de trébucher sur un magnifique tapis rouge qui glissait sur les marches du grand escalier. Les tableaux, elle n'avait jamais trouvé ça vraiment jolis... Mais ceux là se mariaient parfaitement avec les teintes sombres du "Palais de Zelda". Elle était ravie! Sa première entrevue avec l'extérieur lui avait glacé le dos mais cette charmante ambiance chaude et humide qui régnait dans ce hall la réchauffait doucement. La douce lumière projetée par ce lustre imposant calmait les frayeurs de la gamine et lui inspirait tranquillité. Enfin, elle se décida a avancer dans cette immense pièce qu'elle admirait déjà. Au loin, elle aperçut quelques chaises, une table basse et avança vers elle afin de s'y poser... C'est là que son postérieur heurta le meuble avec résonance. Il n'était pas gros pourtant !... Son postérieur... Mais se bruit sourds indiquait qu'elle était exténuée... Exténuée? après deux minutes de marche? Il en faut peu pour être fatiguée, hein Mougli... Akane soupira, regarda ses bagages, les escaliers, ses bagages puis de nouveau les escaliers...

Akane ne remarqua pas tout de suite l'épreuve qui lui restait à accomplir... Elle baissa la tête, resta observatrice devant ses petits pieds et tournicota une de ses mèches de cheveux... Sans savoir vraiment quoi, elle attendait. Son regard venait se poser sur des milliers de petits détails de la pièce; comme ce petit plis qui se trouvait sur la quatrième marche du grand escalier... Ou encore cette petite entaille dans le bois de la rampe... Minuscule entaille... Mais en voyant tout ça, oui, après avoir observé attentivement cet escalier gigantesque, elle arriva à la conclusion que ses petits muscles en caoutchouc ne serviraient pas à grand chose... Et en un redressement paresseux, flemmard, elle leva les yeux jusqu'à l'étage. Courage, c'est le seul mot qu'elle avait besoin d'entendre... Ou bien, elle allait dresser une pancarte "Help me please !" qu'elle planterait dans le sol avant de s'endormir sur le bas côté... Mais enfin, pour l'instant, elle n'avait pas envie de franchir une telle distance et pria dieu pour ne pas qu'il lui en veuille... Ce qu'elle comptait faire? Manger ! Son petit yakisobapan attendait sagement dans sa boite à bento qui c'était réfugiée dans le sac de la jeune femme. Elle ouvrit donc ce dernier, pêcha le paquet, en ôta le couvercle avant de foncer sur son sandwich des plus appétissants. Se régalant comme un petit enfant pauvre et affamé, elle se perdait dans ses songes en observant le tapis écarlate. Son pain dévoré, elle s'essuya la bouche et le bout des doigts dans son mouchoir à fraises où l'on pouvait lire "Happy berry". Après ses petites mimiques de fille sage, elle déposa ses affaires sur le côté, non loin de la première marche de l'escalier.

Là, elle s'assit, posant sa main dans sa paume, attendant une éventuelle venue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utemaro ShunIchi
Hamtaro dit "Hamham"
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 12/06/2008

Fiche de perso
Classe: Perso basique
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Dim 15 Juin - 0:51

[PREMIER MESSAGE]

Ereinté.
Le premier mot qui venait à l'esprit de notre brave et valeureux compagnon d'infortune était la fatigue, fatigue inhérente à la traversée du parc, puis à la montée des quelques marches menant à ce hall d'entrée.
Peut-être aussi cette lassitude était-elle liée au poids de la malle que traînait - car il n'y avait pas d'autre mot pour désigner cela - ShunIchi derrière lui, péniblement, depuis une bonne demi-heure qu'il avait franchi la grille. Là où un vieillard unijambiste aurait mis 5 minutes à pied, notre petit albinos en avait mis près du sextuple, ce qui semblait, pour le moins, suspicieux.

Mettons les points sur les i et les barres aux t. Certes, les grandes traînées dans les gravillons de l'allée d'entrée témoignaient des efforts que le jeune homme avait mis en œuvre pour tenter de ne pas perdre le contact physique qui existait entre son bagage et lui-même. A dire vrai, l'imposant bagage boisé, entouré de lanières de cuir clouté - comme dans les vieux films des années 50 avec Greta Garbo - lui permettait de ne pas décoller les pieds du sol. De fait, l'imposante valise que ShunIchi se coltinait depuis qu'il avait quitté son domicile familial pesait un peu plus lourd que notre cher olibrius, d'environ 5 kilogrammes.

Imaginez-vous une musaraigne porter un steack sur son dos ? Je pense que la raison est évidente : non. L'image collait ainsi parfaitement au jeune homme sous sa touffe de cheveux blanche, qui, telle une laborieuse petite fourmi, avançait inéluctablement vers son but, son fardeau sur son dos.

Arrivé dans ce grand et splendide hall, il laissa bruyamment tomber son poids pour poser son petit postérieur dessus, en soufflant plutôt légèrement pour une personne ayant dépensé autant d'efforts. Mais, à la vérité, un être aussi baraqué et imposant que Shun ne pouvait qu'expirer aussi bruyamment, à en faire trembler... au moins l'air se trouvant à 5 cm de son nez. L'endroit était beau, et imposant. Le regard de notre aimable compagnon sauta de tableau en tableau, représentant des scènes antiques, des personnes qui furent connues, depuis mortes, des paysages...

Les grandes plaines qui s'étalaient sous les couches de peinture épaisse avaient certainement vu les plus glorieuses batailles de toute l'Histoire, en passant de Salamine à Arcole, de Roncevaux à Heilsberg. Toutes ces forces en puissance qui se dirigeaient, lentement, vers le grand escalier qui menait aux chambres, et la coursive sur laquelle les canons de Navaronne auraient pu se placer pour avoir une meilleure vue de l'ennemi qui, d'ailleurs, se trouvait, là, en face, sur une... heu... sur une chaise.

ShunIchi ouvrit un peu plus grand ses deux demi-lunes qui lui servaient d'yeux pour regarder l'individu au loin.


"Heu... Bonsoir ?" tenta-t'il d'une petite voix hésitante.


Dernière édition par Utemaro ShunIchi le Dim 15 Juin - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichijô Shûji

avatar

Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 29
Date d'inscription : 15/06/2008

Fiche de perso
Classe: Aristocrate
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Dim 15 Juin - 19:07

[Premier message]

Ce lâche de chauffeur l'avait abandonné à l'entrée de l'école, prétextant que seuls les élèves et le personnel pouvaient y mettre les pieds. Mais Shûji était persuadé qu'il s'agissait d'une sombre vengeance. Ses « Quand est-ce qu'on arrive ? » et autres « J'dois aller aux toilettes ! » avaient dû être de trop pour le pauvre homme. Il avait cru son sens de l'humour plus développé que ça. Mais étrangement, les employés de ses parents restaient de marbre devant ses traits d'esprit, et leur patience était à toute épreuve. Ce qui n'empêchait pas Shûji de recommencer encore et encore les mêmes blagues. Mais il s'ennuyait, il fallait bien qu'il s'occupe, bon sang !

La route avait été longue jusqu'à l'école, il avait perdu son lecteur MP3 la veille, n'arrivait pas à lire en voiture, et celle-ci n'était pas équipée de lecteur DVD. Tout ce qui lui restait à faire était de rêvasser en regardant dehors et d'embêter son chauffeur. Il n'avait pas le choix. C'était tout à fait légitime, et la vengeance de l'homme était démesurée.
Bien sûr, ses valises étaient à roulette, mais il n'avait que deux mains, et 4 valises et un sac. C'est donc la mine déconfite, le regard assassin et la mâchoire crispée qu'il entra dans le grand hall avec toutes ses affaires, des valises en équilibre sur d'autres, et un sac sur le dos.

Il s'arrêta juste après la porte et lâcha tout. Le bruit de la chute résonna dans la grande et haute pièce, et il crispa et décrispa les doigts pour y faire revenir un peu de sang, les bras écartés sur le côté, l'air absolument terrifiant. Il eut un reniflement très peu élégant, secoua les épaules pour les dénouer, pencha la tête de chaque côté pour faire craquer son cou, soupira bruyamment, puis se recoiffa tranquillement.

Il tira un peu sur son manteau, l'épousseta, et regarda enfin autour de lui. Le hall était grand, beau, mais trop sombre pour lui. Il y avait une petite chose sur une grande malle devant lui, avec les cheveux blancs d'un vieillard. Peut-être le concierge. Il y avait une fillette près d'un escalier, à laquelle il sourit de toutes ses dents, avant de marcher d'un pas conquérant vers le concierge.


« Bonsoir vieil homme, y a-t-il quelqu'un pour s'occuper de mes ... » Il fronça les sourcils en arrivant à côté du soit-disant concierge. Ce n'était absolument pas un vieillard.

« Oublie ce que je viens de dire. » Ordonna-t-il, avant de regarder à gauche, dans l'espoir de trouver le vrai responsable de l'accueil des élèves. Personne.

« D'accord. On dort ici ? » Railla-t-il en retournant près de ses bagages, ignorant le fait qu'il n'avait pas tellement bien salué les deux élèves.

Plus important, où pouvaient bien être les toilettes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuo Akane

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche de perso
Classe: Kawaii
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Lun 16 Juin - 20:54

Ouvrant la bouche, Akane voulu répondre au garçon qui c'était affalé sur sa malle. Malheureusement, La parole de la jeune femme fut interrompue par l'entrée spectaculaire d'un homme avec des airs peu commun... Elle fut écœurée en l'entendant renifler bruyamment et s'efforça de paraitre ravie en le voyant lui adresser un sourire. Ce garçon ressemblait comme deux goutes d'eau au cousin de la jeune femme. Les même mimiques et le même accoutrement... Les habits ne gênaient en aucun cas Akane, elle avait elle même un style hardu à accepter pour certains occidentaux. Elle lui fit un petit salut de la main lorsque celui ci s'approcha du premier venu. Les yeux d'akane devinrent ronds. Un vieillard? Lui? Mais non... Il avait beau avoir les cheveux blancs, il restait un jeune homme comme tous ceux du pensionnat... Mais la naïveté de la jeune femme prenait le dessus sur l'esprit réfléchit de celle ci. Elle cru vraiment que le petit homme était un vieil homme et barbu! Enfin, elle comprit que c'était un mal entendu en voyant le visage crispé du nouvel arrivant... Il avait l'air hautain lui... Enfin comme le fameux cousin quoi!

Akane restait là, à observer la scène, voyant le brun se tortiller discrètement. Avait-il envie d'aller aux toilettes? Malheureusement, Akane n'y pouvait rien si c'était le cas car elle se sentait "étrangement" perdue dans cet immense pièce, aussi vaste que le ciel... La jeune femme avait les mains posées sur ses genoux et s'amusait à tripoter ses faux ongles rose en dégradé. Elle n'avait pas franchement peur de les casser, au pire, elle s'en ferait poser d'autre... Elle y va presque toutes les semaines alors bon! C'est juste pour aller avec son accoutrement... Là, c'était en rapport avec ses cheveux et les quelques froufrous de sa jupe blanche et rose. cette fameuse jupe virait du rose au blanc, avec une petite fleur blanche sur la hanche droite et un cordon pour la serrer à son gout au niveau de la taille. Son haut comportait des fleurs, du même type que celle de la jupe, et était blanc. Seules les fleurs étaient dessinées par un simple contour rosé.

Le petit bonbon se redressa et décida d'aller parler aux deux jeunes hommes. Malheureusement, à part un petit bonsoir et un en chantier, jm'appelle teuz.... (Zavez saisi la blague?) elle n'avait pas grand chose à dire... Elle se gratta un peu la tête avant de regarder les deux autres... Valait mieux se présenter d'abord, les sujets de conversations s'enchaineraient plus tard ! Elle passa alors ses mains dans son dos, debout devant les deux jeunes hommes, elle esquissa un doux sourire en fermant ses grand yeux hyacinthes.


"Bonsoir! Moi je m'appelle Akane! Je suis nouvelle, comme vous non?"

C'était toujours ça de dit, même si c'était plutôt banal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utemaro ShunIchi
Hamtaro dit "Hamham"
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 12/06/2008

Fiche de perso
Classe: Perso basique
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Mar 17 Juin - 21:29

On dit que la répercussion des ondes sonores en un lieu clos peut être telle que celles-ci se voient amplifiées, démesurées, exagérées, jusqu'à, peut-être, faire crouler les murs des plus puissantes cités.
Vous souvenez-vous de Jéricho ? De simples trompettes l'avaient défaite, d'après les écrits. Certes, l'intervention divine n'était pas à négliger, mais il ne fallait rien exagérer. Ces instruments cuivrés avaient tout de même réduit en cendres - ou plutôt à l'état de poussière minérale - une ville "Si superbe en remparts, en héros si fertile" ! Si l'on passe outre le manque de corrélation entre la ville imaginée par notre petit homme aux cheveux blancs et les approximations de ses références, l'on verra immédiatement l'image.

Très bien, second exemple ! Le fameux "Ratenfänger de Hameln", cet odieux personnage qui, par le son de sa petite flûte, avait débarrassé une ville de toute cette marmaille, par punition envers l'ingratitude flagrante de sa population, cela ne prouvait-il pas l'impact de la musique sur... heu...

Un bruit, oui, c'était cela !

Quelques dixièmes de secondes seulement avaient suffi à ShunIchi le bien-nommé pour sursauter plus que de raison en se retournant subito pour faire face à ce qui avait causé ce tintamarre tonitruant. Ou plutôt ce claquement sec, porté à ébullition dans le crâne imaginatif de notre héros préféré.
Ses yeux semblaient, pour une fois, totalement ouverts, ce qui était pour le moins inhabituel.
Un jeune homme se tenait, derrière lui, un peu plus loin, dans un manteau en peau de phoque retournée, mêlée à une sorte d'hermine synthétique, qui devait, selon toute vraisemblance, provenir d'une cuve de production d'une multinationale secrète dont le but avéré était d'éliminer les hermines du royaume de Papouasie dans le but de...

« Bonsoir vieil homme, y a-t-il quelqu'un pour s'occuper de mes ... »

Un sourcil interrogateur se courba au-dessus de l'œil droit de Shun. Un vieil homme, où donc ?

« Oublie ce que je viens de dire. »

"Mmmmh ?"

Décidément, il devait s'agir d'une plaisanterie. Pourtant, Shun entendait l'humour, d'habitude, mais cela devait être un peu trop ésotérique pour lui. Certainement.
Pas commode, le gaillard, il n'arrêtait de gigoter dans tous les sens. Une vraie pile sur pattes... qui l'aiderait sûrement à monter son bagage, il semblait bien être de ces gens portés sur l'aide fournie à autrui.


« D'accord. On dort ici ? »

Ah ! Là, c'était de l'humour !
Inutile de vous préciser qu'un être aussi expressif que notre petit bonhomme sourit alors en pouffant légèrement. Ce qui était déjà beaucoup, et équivalait, en d'autres lieux, à d'autres époques, à ces messages lourds de sens intitulés "Kikoo loooooool !!!!!!"

La petite demoiselle qui se trouvait auparavant sur la chaise au fond s'était approchée. Charmants les petits contours de fleur. Très... bucolique ? Cela n'était pas sans rappeler certaines petites esquisses murales que l'on trouvait dans les vieilles maisons. Sans aller jusqu'au pychédélisme du Flower Power, on pouvait néanmoins assurer que l'on s'en rapprochait, tant les fleurs semblaient danser sur le tissu alors qu'Akane s'approchait tranquillement.

"Bonsoir! Moi je m'appelle Akane! Je suis nouvelle, comme vous non?"

"Heu... Bonsoir... Moi, c'est ShunIchi. Et ben... je suis aussi nouveau ici..."

C'est vrai, ça, comment avait-elle pu déterminer qu'il était nouveau ? Une enquête s'imposait, séant. Plus tard, ce n'était pas vraiment important, après tout. Il commençait à se faire tard, et ShunIchi voulait en finir avec sa cochonnerie de valoche une bonne fois pour toutes.


"Dis, A... Akane, tu sais où se trouvent les chambres ? J'ai qu'une clé qu'on m'a envoyée... "

Ajoutez à cela un regard aussi éveillé que possible, et vous aurez votre image d'Epinal, la légende en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichijô Shûji

avatar

Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 29
Date d'inscription : 15/06/2008

Fiche de perso
Classe: Aristocrate
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Mer 18 Juin - 14:10

Tout ceci commençait à devenir stressant. Shûji n'aimait pas se retrouver ainsi dans un petit comité d'inconnus. Il se sentait obligé de parler, et de parler, et de parler, jusqu'à ne plus se contrôler et passer pour un imbécile, comme ce qu'il venait de faire. Sa pathétique tentative d'humour ne l'aidait pas à se sentir plus à l'aise. Il écouta les deux autres se présenter, étonné qu'ils utilisent si facilement leur prénom. Il pinça les lèvres en se concentrant pour réfléchir à la situation.

Il était bien arrivé à l'école, et c'était le bon pensionnat, il en était sûr. C'était bien l'endroit indiqué pour accéder à sa chambre, c'était certain. Pourquoi n'y avait-il personne pour les accueillir, alors que sa famille avait appelé pour prévenir de son arrivée ? Depuis combien de temps les deux autres élèves pouvaient bien attendre ? Étaient-ils voués à se perdre dans les couloirs et à dormir dans la première pièce venue, entre un pot de fleur et la statut d'un héros du japon, là où un ancien élève avait mystérieusement trouvé la mort en se prenant les pieds dans un tapis ?

« Hmmm ... » Marmonna-t-il, commentant ses propres pensées. Une flexion de l'articulation interphalangienne de l'index, la partie proximale touchant son menton, le pouce caressant la peau d'en dessous, il avait l'air très inspiré. S'il avait su, il aurait gardé le numéro de l'école dans son portable, mais il n'avait plus de place dans son répertoire. Il avait des contacts plus importants que le secrétariat de l'école, si douce fut la voix de son interlocutrice.

Il fit quelques pas en direction de l'escalier central, s'éloignant de ses précieux bagages, fit un tour sur lui-même pour mesurer les possibilités, l'air absolument sérieux, puis haussa les épaules. Il s'intéressa alors à nouveau aux deux autres élèves.


« Ichijô. Ichijô Shûji. Je suis nouveau aussi. » Étrange comme le 'je', très arrogant par habitude, pouvait être plus appuyé que le 'aussi', qui marquait un mimétisme avec les autres individus présents, aveux difficile pour Shûji. Mais il s'en remettrait. Son ego énorme avait la capacité de se régénérer par l'autosatisfaction. Mais au moins, il n'avait pas la prétention (pas encore) de croire qu'il pouvait être connu des élèves avant même d'avoir fréquenté l'école. La célébrité viendrait un peu plus tard.

Il retourna vers eux, et surtout vers ses bagages, et prit une expression à la fois crispée et désabusée.


« Je pense que nous allons devoir trouver nos chambres nous-mêmes. C'est incroyable qu'une telle école ne soit pas capable d'accueillir ses élèves correctement. C'est une très mauvaise première impression, et une marque d'une défaillance dans leur stratégie commerciale. Pire, un manque de respect ! J'en toucherai deux mots à la direction ... » Termina-t-il avec une moue contrariée, les yeux plissés et les sourcils froncés, dans une imitation quasi-comique de son frère lorsqu'il repoussait son bol de soupe miso.

Voilà. Prendre ainsi les choses en main lui permettait de garder un certain contrôle de la situation et de lui-même, pour ne pas déblatérer toutes les âneries qu'il avait en tête. Il n'était pas rassuré à l'idée de s'aventurer dans un bâtiment aussi sombre et surtout, inconnu, mais ce n'était qu'une école, ce n'était que l'endroit où il allait passer un ou deux ans, autant s'y faire le plus vite possible.


« Laissons nos affaires ici, si personne ne nous les apporte, il suffira de refaire le chemin en sens inverse. Je refuse de me perdre avec 40 kilo de valise dans les bras. » Il sourit d'un air entendu en regardant tous à tour les deux élèves, et reprit : « Bien, qui passe devant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremiah Steel
Professeur de musique
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 17/04/2008

Fiche de perso
Classe:
PV:
40/40  (40/40)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Mer 18 Juin - 22:44

[premier message]

Le taxi s’arrêta face à l’escalier menant à l’immense porte du manoir. Ca et là, des flaques éparses témoignaient encore de l’averse récente qui avait étreinte l’île quelque temps plus tôt. De la voiture encore ruisselante sortie un homme entre deux âge dont le sourire mélancolique et les cheveux gris semblaient fait pour se fondre dans le décors triste et sombre de l’établissement.

L’homme paya le chauffeur et pris son unique valise. Il n’avait pas pris d’instrument pour son voyage, il n’avait eu en aucun cas l’intention de jouer pendant son séjour. Le roi l’avait reçu, lui avait proposer un excellent instrument mais il avait refusé de satisfaire la volonté même du monarque. Car c’était ici qu’il jouait, et il venait de dire adieux, définitivement à son ancienne vie. Il avait visité pour la dernière fois la nation qui l’avait vu naître et, contre l’avis des médecins, il avait refusé l’hospitalisation qui était peut être sa seule chance de comprendre et de combattre l’étrange évolution de sa maladie.

Le bruissement des pneus était de plus en plus faible, Jeremiah inspira profondément l’air humide et frais d’après l’ondée et il se senti chez lui. Il avança, le col de son duffel-coat relevé et entra dans la majestueuse demeure.

A peine eu-t-il franchi le seuil que le faste familier de l’établissement transforma son sourire mélancolique en véritable sourire de joie. Là, devant lui, se trouvait le grand hall de Ryuuketsu, ainsi que trois élèves, une jeune fille à la tenue fort fleurie, un jeune noble que des fourrures enveloppait tel un descendant des tsars, et un autre garçon à l’allure plus timide et aux cheveux précocement blancs. A première vue, ils ne semblaient pas trop savoir quoi faire. En guise d’introduction, il se contenta d’une présentation rapide afin d’aider ses futures élèves :

"Good evening lady and gentlemen, permettez-moi de me présenter, Jeremiah Steel, je serais entre autre votre professeur d’anglais. Puis-je vous être d’un quelconque secours ?"

Il avait accompagné ses paroles d’une très légère révérence, son bras libre tendu sur la poitrine et le buste légèrement incliné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsuraki Mayako

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Age : 26
Localisation : Partout où elle peut prendre des photos insolites!
Date d'inscription : 12/06/2008

Fiche de perso
Classe: Artiste
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Jeu 19 Juin - 2:25

<<<----Les grilles.

Lorsque Mayako posa un pied dans le hall, elle fut complètement éblouie par l'aspect du lieu. C'était vraiment magique et presque irréel, elle se sentait un peu comme dans les contes de fées que lui racontait sa mère étant petite. Tout était absolument somptueux: les vases, les tableaux, les tapis qui ornaient le sol, les rampes lustrées de l'escalier... La jeune fille soupira de bonheur. Elle n'aurait pu trouver mieux pour se préparer à la photographie. Posant sa valise sur le sol, elle resta là quelques minutes afin de s'imprégner des couleurs fantastiques que recelaient le hall.

*D'ailleurs, c'est presque trop beau* Pensa-t-elle en haussant un sourcil soupçonneux.

Elle ne pouvait s'empêcher de concevoir des doutes à propos de cet endroit. Pourquoi un endroit tel que celui-ci aurait-il voulu l'accueillir? Son père lui avait souvent dit qu'elle avait du talent mais de là à entrer dans un pareil lieu... Finalement, elle secoua la tête et remarqua que quatre personnes se trouvaient déjà au milieu du grand hall. Elle était tellement occupée à contempler chaque recoin de l'immense pièce qu'elle n'avait pas vu les personnes qui se tenaient pourtant à trois mètres d'elle. C'était souvent comme cela avec Mayako, elle était tellement éprise de la beaûté des paysages qu'elle en oubliait les gens autour. Sur les quatre personnes, trois étaient des adolescents; la quatrième étant un jeune homme d'une vingtaine d'années. Reprenant sa valise, elle s'approcha d'eux avec un sourire qui se voulait chaleureux bien qu'elle fut assez mal à l'aise de "s'incruster" comme ça dans le petit groupe qu'ils formaient.

"Bonsoir, je viens d'arriver et je me demandais où trouver les chambres?"

Le groupe d'adolescents était constiué d'une fille et de deux garçons. La fille semblait étonnamment douce et Mayako lui sourit de plus belle; elle avait de longs cheveux roses que Mayako trouva tout de suite très jolis et de grands yeux d'un rose un peu plus clair. Le premier garçon avait une couleur de cheveux tout aussi étrange que celle de la fille, ses cheveux étaient d'un blanc éclatant et Mayako se demanda un instant si cela était fait exprès. Quand au deuxième garçon, il se tenait droit comme si un manche à balai l'obligeait à ne pas défaillir de sa position; ses traits fins étaient empreints d'arrogance et Mayako n'eut aucun doute par rapport à son origine sociale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuo Akane

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche de perso
Classe: Kawaii
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Ven 20 Juin - 14:04

Et encore une fois, La jeune femme fut coupée. Non seulement par les gestes intrigants du très cher garçon aux grand airs mais aussi par les petites pensées qu'avait la jeune fille dans la tête. C'est vrai qu'à la base, elle souhaitait avoir l'aide de quelqu'un, même de nouveau, pour monter ses énormes bagages. Mais au final... Ou était sa chambre? Aucun plan ne lui avait été livré et vu comme le pensionnat paraissait immense, elle avait évidemment peur de s'y perdre, au milieu de ces spacieux corridors en tournant au mauvais carrefour... Voilà toute la source du problème en fait ! Ou sont les chambres? Akane se tourna donc vers le premier venu, le certain ShunIchi et haussa les épaules. Shûji, lui, faisait encore les cents pas dans cette immense pièce quand soudain, il prit la parole. L'idée fut claire... Mais laisser les sacs ici, était-ce une bonne idée? Personnellement, Akane ne souhaitait en aucun cas perdre toutes ses barrettes Pikachu, ses montres Pucca et encore moins ses robes de collection "Hello Kitty & ses Amis". Elle fit la moue en regardant le petit arrogant et tira la langue discrètement. Enfin une nouvelle entrée... Akane était t-elle vraiment un aimant à garçons...?

Cette fois ci, c'était un adulte. Plutôt grand (pour la jeune fille, c'est pas difficile d'être grand à côté d'elle...), les cheveux d'un noir triste, presque gris, une mine quelque peu rêveuse. Mais, cet homme, avait l'air d'un occidental. Bizarrement, Akane trouvait qu'il avait ce petit quelque chose sur le visage qui rends noble, enfin, à une certaine époque hein... Elle trouvait qu'il ressemblait à ces compositeurs de la coure, qui créent des opéra majestueux. Enfin, elle s'arrête de le dévisager lorsqu'il commença a approcher en regardant le groupe. Alors qu'il regardait Shûji, elle en profita pour espionner les bagages de celui ci... Il n'avait pas grand chose, juste une valise. Lui, il allait surement pouvoir aider la petite rousse qui désespérait en repensant à la proposition de Shûji. Elle allait alors demander, d'une voix douce, un peu d'aide pour ses deux valises, sont sac de voyage et son sac à dos peluche... Sa petite vanity, elle, était restée posée là, sur la plus grosse des valises, celle avec des motifs de fraises flashies...


"Excusez moi, mais... Je n'ai que très peu de force et que j'arriverais surement pas à soulever autant de bagages... Hors de question que je les laisse ici, quelqu'un ou quelque chose, je ne sais quoi, pourrait tout faire disparaitre et..."


Et la porte s'ouvrit de nouveau. Akane tourna la tête vers celle ci. Ouf! Ce n'était pas encore un homme, Akane commençait à croire que cet amas de mâles lui voulait quelque chose de mal... Elle soupira et se tourna vers la nouvelle arrivante qui semblait, elle aussi, émerveillée par le hall. Enfin, Akane la vit, là, plantée devant elle, en train de la dévisager avec un sourire radieux... L'effet kawaii? Akane en rougit avant de se gratter la tête. Apparemment, elle aussi souhaitait découvrir la chambre qu'on lui avait attribuée et malheureusement, akane ne pouvait l'aider...


"Ecoute, moi aussi je cherche ma chambre et surtout, un moyen de trainer "ça" à l'étage... Peut-être que nos chambres ne seront que très peu écartées, on pourrait y aller ensemble non?"

Disait-elle sans se douter du numéro de la chambre de la nouvelle arrivante, sa future colocataire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utemaro ShunIchi
Hamtaro dit "Hamham"
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 12/06/2008

Fiche de perso
Classe: Perso basique
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Dim 22 Juin - 14:17

[HRP : désolé du retard]

Du monde. Beaucoup de monde. Trop de monde, surtout en si peu de temps. Si l'on faisait le rapport "nombre de personnes" sur "temps écoulé", en gros, si l'on dérivait violemment la variable "personne" en fonction du temps, l'on aurait un splendide pic de Dirac, du moins selon de le théorème de ShunIchi, qui se trouvait un de ceux que les mathématiciens n'avaient encore su résoudre, et ce malgré les supercalculateurs qui avaient été dépêchés à cet effet. En définitive, la pièce commençait à se remplir joliment, ce qui perturbait un peu notre petit albinos, qui observait de ses yeux pâles la société qui s'offrait à lui.
Le jeune homme en fourrure semblait prendre les choses en main, même si, honnêtement, Shun ne comprenait pas forcément de quoi il parlait.

"Stratégie commerciale" ? En quoi ? Ce n'était pas le pensionnat qui, justement, les avait invité ? Aucun besoin de stratégie commerciale, semblait-il... Mais, après tout, pour ce qu'il en savait, et surtout, pour ce qu'il en avait à faire...


« Bien, qui passe devant ? »


"Heu..." fut la réponse - presque habituelle - de ShunIchi.

Alors qu'il rassemblait ses idées lorsqu'un sauveur arriva : le professeur d'anglais, semblait-il.


"Good evening lady and gentlemen, permettez-moi de me présenter, Jeremiah Steel, je serais entre autre votre professeur d’anglais. Puis-je vous être d’un quelconque secours ?"


Le visage si lunaire du sieur Utemaro sembla alors s'illuminer : voilà que Prométhée arrivait, amenant le feu dont il allait faire présent aux humains.
Bien qu'habituellement plutôt lent à la détente, il fut, de manière fort surprenante, plutôt rapide à répondre, sans pour autant paraître pressé dans sa formulation, ce que l'on comprendra aisément.


"Hmmm... heu... Hello... Sauriez-vous où sont les..."

Mais il ne dut pas parler suffisamment fort, car une nouvelle arrivante - encore une personne en plus ! - arriva calmement et demanda alors :

"Bonsoir, je viens d'arriver et je me demandais où trouver les chambres?"

Ah, très bonne question ! D'accord, c'est que Shun voulait demander, mais au moins quelqu'un l'avait clairement énoncée.

"Ben... non, en fait..." dit-il timidement.

Il était difficile de parler à des personnes inconnues, et ShunIchi avait quelques difficultés à s'intégrer dans un groupe de gens, et le cas présent ne faisait aucunement exception. Il se forçait juste un peu, car devoir traîner son enclume géante l'avait quelque peu éreinté, et il ne tenait aucunement à rester dans une quelconque hall pour passer la nuit.


"Ecoute, moi aussi je cherche ma chambre et surtout, un moyen de trainer "ça" à l'étage... Peut-être que nos chambres ne seront que très peu écartées, on pourrait y aller ensemble non?"

ShunIchi acquiesça silencieusement. Au moins, à plusieurs, cela leur permettrait de faire rapidement connaissance le temps du trajet (qui s'annonçait assez long pour notre brave héros body-buildé) et aussi éviter de se perdre, seul, dans les couloirs du manoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichijô Shûji

avatar

Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 29
Date d'inscription : 15/06/2008

Fiche de perso
Classe: Aristocrate
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Dim 22 Juin - 15:57

Son magnifique plan tomba à l'eau lorsqu'un professeur entra dans le hall en leur offrant son aide. Ce n'était pas plus mal, Shûji était fatigué, et donc pas assez en forme pour mettre à l'oeuvre ses talents de bellâtre du grand monde. Et à vrai dire, ça ne l'intéressait pas tellement de le faire.

Il était étrange de voir un étranger parler ainsi leur langue, comme si la scène avait été doublée. Excessivement bien doublée d'ailleurs, puisque d'habitude, le décalage entre les dialogues et le mouvement des lèvres des acteurs était si important que ça en devenait risible. C'est d'ailleurs pourquoi il ne regardait que les films en VO, dans la mini salle de cinéma qui jouxtait sa chambre. Il s'endormait souvent dedans, d'ailleurs. Surtout devant "Pirates des caraïbes", il n'y avait rien de plus soporifique selon lui.

Il laissa Utemaro tenter de répondre, n'ayant plus envie d'ouvrir la bouche. Il salua simplement le professeur d'un sourire poli en s'inclinant légèrement. Il lui excuserait sans doute son mutisme, il était tard, et la situation ne se prêtait pas tellement aux longues présentations, aux échanges de politesse habituels, et à l'échange de cartes. Tiens, il avait d'ailleurs oublié les siennes. Ces jolies petites cartes avec son si joli nom gravé dessus, et un espace vide où devrait être inscrit sa profession. Il aurait été trop arrogant d'y noter "Riche héritier", bien que ce soit la stricte vérité. Cette perspective ne l'enchantait pas vraiment, pour être honnête.

Une jeune fille entra à la suite du professeur, et alors qu'elle parlait, ses yeux se promenaient doucement sur le groupe qui s'était formé. Il n'aimait pas tellement le regard qu'elle lui envoya. Bien que clairement dissimulé, Shûji avait tellement l'habitude de voir ce léger dégoût qu'il devenait presque normal de le voir sur les gens qui l'observaient. Il se contenta d'esquisser, une nouvelle fois, un court sourire poli, mais sans courbette. Après tout, elle était aussi une élève, et elle ne s'était pas présentée à lui.

Il semblait qu'il lui suffirait d'emboîter le pas à cette troupe. Il avait l'habitude de se tenir en tête de groupe, leader auto-désigné, mais pour ce soir il se contenterait d'une petite place dans les rangs, trop pressé qu'il était de trouver un lit douillet dans lequel s'écrouler. La fatigue lui donnait froid, et il serait très bientôt d'une humeur exécrable. Il valait mieux qu'il se cache loin des yeux du public dans ce genre de situation. Son image risquait d'en pâtir.

Prêt à attraper ses bagages, Shûji garda son regard posé sur le professeur d'anglais, qui semblait être l'homme de la situation. Il serait bientôt dans sa chambre. Dans son lit. Dans ses rêves. Il lui tardait d'y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremiah Steel
Professeur de musique
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 17/04/2008

Fiche de perso
Classe:
PV:
40/40  (40/40)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Mar 24 Juin - 22:24

Le jeune homme à la fourrure se permit un simple salut aristocratique et silencieux, quand aux deux autres, leur paroles en dire suffisamment sur la situation :

"Excusez moi, mais... Je n'ai que très peu de force et que j'arriverais sûrement pas à soulever autant de bagages... Hors de question que je les laisse ici, quelqu'un ou quelque chose, je ne sais quoi, pourrait tout faire disparaître et..."

"Hmmm... heu... Hello... Sauriez-vous où sont les..."

Steel s’avança alors vers la jeune fille aux nombreux bagages, sans doutes n’avait elle pas l’habitude de vivre en pensionnat pour transporter une masse aussi importante d’affaires personnelles. Qu’importe, elle était jeune, l’âge où l’on peut se permettre des erreurs. Il s’apprêtait à parler quand la porte fit entrer une nouvelle élève au regard perdu dans la contemplation du lieu.

"Bonsoir, je viens d'arriver et je me demandais où trouver les chambres?"

Le jeune homme timide tenta alors une réponse un peu gauche.

"Ben... non, en fait..."

"Ecoute, moi aussi je cherche ma chambre et surtout, un moyen de trainer "ça" à l'étage... Peut-être que nos chambres ne seront que très peu écartées, on pourrait y aller ensemble non?"

La jeune fille avait rougit, le sang affluant dans les vaisseaux de son visage la rendant particulièrement craquante et sans défense…Jeremiah ne put s’empêcher un bref sourire en pensant que ce joli minois n’aiderai en rien le jeune garçon aux cheveux blanc, qui avait déjà un sérieux problème d’élocution. Il prit doucement un des lourds bagages de celle-ci, il ne pouvait soulever plus, sa maladie et son voyage l’épuisant trop, et il s’adressa à l’ensemble du petit groupe.

"Je vous propose de monter ensemble. Vous pouvez laissez votre surplus de bagage dans le hall, et les rechercher un peu plus tard. J’aurais par contre besoin de vos numéros de chambre afin de vous y emmener, je vous remercierait donc de me les décliner. Nous commencerons bien évidemment par celles de ces demoiselles, si vous n’y voyez pas d’inconvénients ?"

Sa dernière question s’adressait évidemment aux deux gentlemen qui, bien qu’ils n’étaient certes pas du même monde, devait avoir le même sens de la galanterie, du moins l’espérait-il. Sur ce, il commença à gravir le grand escalier en direction du premier étage.


> Corridor côté fille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsuraki Mayako

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Age : 26
Localisation : Partout où elle peut prendre des photos insolites!
Date d'inscription : 12/06/2008

Fiche de perso
Classe: Artiste
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Jeu 26 Juin - 21:25

Le jeune homme aux cheveux blancs semblait particulièrement timide et c'est en balbutiant qu'il lui répondit qu'il ne savait pas justement. Mayako lui sourit gentiment. Il ne devait pas avoir l'habitude d'être ainsi entouré. Elle non plus d'ailleurs, même si elle était très sociable et s'intêgrait vite dans un groupe quel qu'il fut. Bien sûr, à certains moments, elle pouvait ne pas apprécier la compagnie mais ce n'était pas l'un de ces instants; d'ailleurs, elle avait besoin de savoir où trouver sa chambre et elle ne la trouverait pas seule.
La jeune fille aux cheveux roses proposa aux autres de chercher ensemble leurs chambres et Mayako sourit doucement. Oui, c'était une bonne idée. Peut-être aurait-elle l'occasion de mieux connaître les trois autres élèves en se rendant à leurs chambres. Le trajet s'annonçait très long et Mayako retint un soupir de découragement.
En face d'elle, l'aristocrate paraissait ailleurs, perdu dans ses pensées, mais il se reprit vite quand le professeur prit la parole à son tour. Il leur dit de laisser les plus lourds bagages dans le hall et Mayako secoua la tête vivement:


"Je me débrouillerai très bien. Après tout, je les ai ammenés jusqu'ici, je peux les monter là-haut."

Non, elle ne comptait pas abandonner ses valises dans le grand hall. Elle était venu avec et elle ne les laisserait pas là. D'autant que tout son attirail pour la photo se trouvait dans le bagage le plus lourd.
Comme il leur demandait leur numéro de chambre, elle lui donna le sien: 18.
Attrapant ses afaires, Mayako suivit le professeur d'un pas irrégulier en traiînant ses lourds bagages dans une attitude qu'elle espérait cependant élégante. Elle se tourna vers les trois autres avec un sourire:


"Au fait, j'ai oublié de me présenter: je suis Matsuraki Mayako. Je suis enchantée de vous connaître."

---->>>Corridor côté filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuo Akane

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche de perso
Classe: Kawaii
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Mar 1 Juil - 14:17

ShunIchi paraissait, lui, désorienté. De plus, il avait un mal fou à prendre la parole... Akane avait de la peine pour lui et vint poser sa fragile main sur la petite épaule du jeune homme. Elle eut alors soudain une peur énorme lorsqu'elle pensa que ShunIchi serait peut-être vexé ou intrigué par se geste. Elle hotta donc sa main avec une fluide rapidité et fit un petit sourire forcé. Baissant la tête, elle laissait ses oreilles prendre les commandes et écouter le discours silencieux des jeunes gens. En relevant la tête, elle remarqua le regard du professeur. Ce regard attendrissant qu'il lui lançait ne faisait que la faire de plus en plus rougir, déjà que Mayako avait actionner l'engrenage des rougissements intensifs... Enfin, Akane écouta patiemment son professeur, comme tous les autres d'ailleurs... Elle se sentait légèrement visée mais se serait prétentieux de sa part de penser que le professeur ne songeait qu'à elle vu qu'il parlait bien évidemment des deux jeunes femmes... Elle lui adressa une petite courbette de remerciements avant de prendre en main son petit sac à dos peluche... Il fallait qu'elle prenne le maximum car demander à tous de porter ses bagages serait méchant, oui, très méchant...

Puis enfin, Mayako prit la parole... Il est vrai qu'Akane ne souhaitait en aucun cas laisser ses bagages ici ! Et si quelqu'un venait lui voler?! Ouh... Ca lui faisait froid dans le dos... En fait, ce n'était qu'un courant d'air mais elle avait quand même ressentie un petit frisson... et puis enfin, le numéro de la chambre... Quelle coïncidence ! Le numéro dix-huit? Attendez... Faudrait pas que Akane passe pour une quiche... Elle ouvrit alors son porte monnaie en forme de bonbon et farfouilla dedans pour trouver la lettre que le pensionnat avait transmise. Là ! Voilà ladite lettre ! Enfin, Akane déplia le papier en croisant les doigts et annonça un petit youpi en sautant sur place. Elle rattrapa Mayako dans les escaliers en criant un petit "attendez !".


"Excusez moi, Matsuraki-san, mais je crois que nous sommes dans la même chambre ! Vous êtes bien dans la chambre numéro dix-huit si j'ai bien compris? Car moi aussi ! C'est drôle tout de même non...?"

Peut-être qu'Akane était la seule à rire mais c'était certain, elle était heureuse de connaitre déjà sa colocataire! Et évidemment, elle trouvait que le destin était adorable avec elle! Mayako avait l'air particulièrement gentille alors c'était plutôt chouette quoi... Elle retourna près de ses bagages. Prit sa grosse valise avant de la tirer jusque dans l'escalier à l'aide de ses frêles mains... Là elle retourna auprès de Mayako avant de lui sourire en avançant comme une petite souris. Cool... Akane n'était plus seule...

=> Corridor côté filles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichijô Shûji

avatar

Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 29
Date d'inscription : 15/06/2008

Fiche de perso
Classe: Aristocrate
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Dim 6 Juil - 19:28

[HJ - Pardon pour le retard]

Le repos semblait très proche, à présent. Las, Shûji s'autorisa un soupir de soulagement, et attrapa ses lourdes valises. L'effort à fournir était difficile, mais il rejoindrait bientôt son lit, c'est tout ce qui comptait. Il réussit néanmoins à sourire à Matsuraki lorsque celle-ci se présenta à eux, mais ne répondit pas, puisque Mitsuo avait déjà pris la parole.

Shûji avait du mal à se concentrer sur les faits et gestes de ses camarades. Si leur personnalité se dégageait à ce moment là, il y était totalement imperméable, n'ayant pas pour le moment l'intellect suffisant à une observation digne de ce nom. C'était dommage, il n'arrivait pas à mettre en avant sa personne ce soir, alors qu'il le faisait si bien d'habitude. Mais il était préoccupé. L'endroit lui était inconnu, il n'y connaissait personne. Sa seule envie était celle de se cacher dans sa chambre, en priant qu'il n'ait pas encore de colocataire. Il n'avait pas envie de faire semblant, il voulait juste jeter ses affaires dans un coin et s'enfouir sous sa couette.

Mais il prit son courage à deux mains. Peu importait pour le moment qu'il ne soit pas capable de mettre en marche deux neurones pour montrer à son présent entourage qui il était. Il n'en avait ni la force ni l'envie, mais il pourrait garder une attitude digne jusqu'à avoir fermé la porte de sa chambre derrière lui.


"Nous vous attendons ici alors, Monsieur Steel" Fit-il à l'intention du professeur, en reposant ses valises à côté de lui. Il se frotta la paume de la main droite avec son pouce gauche, puis leva les yeux vers Utemaro. Il lui offrit un bref sourire, geste tout à fait mécanique de sa part, mais dans l'état actuel de Shûji, c'était déjà un grand effort.

Il songea pendant quelques secondes à lui dire quelque chose, mais impossible de trouver une remarque intéressante à faire. Alors pour une fois, chose inhabituelle, il décida de se taire. Il plongea les mains dans ses poches, regarda les deux jeunes filles et le professeur s'éloigner, fixa le bout de ses chaussures parfaitement cirées, le tapis, les magnifiques lustres, le tout d'un regard fatigué qu'il n'arrivait pas à cacher.

Il entendait son oreiller hurler d'ici ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utemaro ShunIchi
Hamtaro dit "Hamham"
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 12/06/2008

Fiche de perso
Classe: Perso basique
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   Mar 8 Juil - 12:20

[Désolé et du retard et de la qualité de ce post...]

A n'en pas douter, le professeur savait être homme galant, ce qui semblait se faire plus rare sous ces contrées exotiques. Et pourtant, l'homme nouvellement arrivé se proposa d'escorter les représentantes de la gent féminine jusque dans leurs chambres respectives... Si la situation pouvait prêter à sourire - chacun ses associations d'idées scabreuses - ShunIchi y vit plutôt une marque de dévouement d'un membre de l'administration envers les élèves - fraîchement arrivés, et perdus - du lieu.

"Au fait, j'ai oublié de me présenter: je suis Matsuraki Mayako. Je suis enchantée de vous connaître."

La voix de Mayako avait résonné aux oreilles du jeune albinos, qui s'inclina légèrement - ou plutôt opina du sous-chef - en guise de timide salutation. Cela étant, il ne s'empourpra point, comme à son habitude, demeurant impassiblement livide.

Alors qu'il commençait à attraper la poignée de sa lourde malle, qu'il s'apprêtait à traîner, tant bien que mal, à travers tous les recoins obscurs du pensionnat, ShunIchi vit son mouvement interrompu par la voix du premier jeune homme arrivé, Shûji.

"Nous vous attendons ici alors, Monsieur Steel"

Après tout, il n'avait pas tort. Puisque le professeur se proposait de repasser pour récupérer le supplément de bagages des jeunes filles en fleur, autant rester avec ces objets, pour éviter d'avoir à se démettre une épaule. Surtout que, en ce qui concernait Shun, ses articulations commençaient à crier souffrance, et les quelques organes qui lui servaient de muscles allaient incessamment entrer en grève surprise et illimitée, s'il ne les ménageait pas un peu.
Il n'y avait pas à dire, la tyrannie des muscles et autres organes corporels était une belle infamie, et il faudrait bien quelques décennies avant qu'une révolution ne revienne instaurer des lois claires et équitables, instaurant de nouvelles règles plus démocratiques quant à l'attribution des fonctions de chaque partie du corps, de leur droits, mais aussi de leurs devoirs. Il était inadmissible de penser que certains morceaux, par la place innée qu'ils avaient obtenue, méritaient plus que d'autres. Non, mesdames et messieurs, cela ne durerait pas, un sauveur providentiel attraperait d'un bras courageux et véhément l'oriflamme salvateur pour diriger le peuple, un peu comme cet ancien général, à Arcole, en d'autres lieux, en d'autres temps, et surtout en des circonstances qui n'avaient rien à voir avec les rêveries envolées du petit jeune homme somnolent. Mais qu'importait, l'image était là, puissante, et le symbole en était d'autant plus fort.

"Je... heu... eh bien j'attends ici, aussi..." marmonna-t-il dans sa barbe virtuelle.

Il se rassit sur son bagage, l'air absent, en regardant furtivement la seule personne restante, se demandant si, oui ou non, il fallait l'aborder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dimanche 8 avril - environ 21h - (5 personnes, fermé à tout nouveau joueur)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Relations d'un tout nouveau monde
» Tout nouveau parmi vous: Tophe64
» Un tout nouveau masque [Kirito Akihiko]
» Le tout nouveau Ice Cube System [pv Soran]
» Pub pour un tout nouveau forum !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Manoir Ryuuketsu :: Rez-de-chaussée :: Le grand hall-
Sauter vers: