Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Présentation Zhang Li

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zhang Li

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Présentation Zhang Li   Dim 15 Juin - 16:09

Prénom : Li
Nom : Zhang
Age : 18 ans
Classe : Héros
Métier ou année scolaire: 4ème année.
Orientation sexuelle : très désorientée

Particularité: Elle porte un cerclage tribal au bras droit, un dragon autour du nombril et un autre motif tribal sur la nuque et les omoplates.
Phrase typique: « je m’énerve pas, je lui explique ! »
But/Rèves: Etre enfin libre.

Description physique : Li ne rentre pas vraiment dans les canons de beauté chinois. Son métissage lui a donné une allure androgyne et élancée qui, pour passer très bien dans un shooting photo pour une marque de maillot de bain, passe nettement moins bien dans l’idée qu’un chinois se fait de l’esthétisme féminin. Ses 1m73 portent une corpulence très fine souvent dissimulée par des vestes en cuir large, des chemises de soie un peu trop grandes ou des pull en grosse laine écossais. Le visage de Li est fin, nerveux, voire un peu anguleux. La particularité de Li ne tient pas dans ses caractéristiques objectives physiques mais dans son allure. Elle a une classe rare parce que totalement naturelle et non calculée. Lorsqu’elle marche ou qu’elle bouge, elle en impose pas cette étrange impérialité que lui donne sa gestuelle féline et cadencée. La haute couture dirait d’elle qu’elle est une grande dame sur laquelle on pourrait ficher le dernier des draps housses qu’il ressemblerait à un tailleur Gucchi.

Mais Li a toujours été très loin de ces questions existentielles sur l’esthétisme, non pas qu’elle se laisse aller, mais elle n’est pas du genre à disserter trois heures sur l’opposition presque théologique du « robe ou pantalon ?». Elle aime le noir, la soie et le cuir. Toute sa garde robe se décline donc sobrement autour de ses trois notions. Elle porte un carré court plongeant dont les mèches indisciplinées lui cachent souvent une partie de son minois racé de chat sauvage.

Elle n’est pas particulièrement avenante ni souriante, mais il n’y a pas non plus d’agressivité sur ses traits. Elle ne fait simplement pas particulièrement d’effort pour plaire, jugeant qu’être elle, c’est déjà bien assez dans l’art de la relation humaine.
Cependant, son atout séduction est incontestablement sa voix qu’elle a de rauque et légèrement voilée sur les aigues. Elle parle bas, change rarement de ton comme si elle l’économisait, ce qui donne à ces sortes de murmures de rockeuse une charge sensuelle forte. Ce n’est pourtant pas une tombeuse, elle ne joue pas sur son allure de rebelle qu’elle a pourtant naturellement, sans doute par mécanisme d’auto défense.

Description psychique : Li est une jeune femme qui, au premier abord, passe pour avoir mauvais caractère, c’est toujours celle qui râle et qui est rarement contente de ce qui arrive. Un brin bagarreuse, un brin révoltée, bref pas vraiment la jeune fille qu’on présenterait à sa famille, sauf si on veut lui en faire voir de toutes les couleurs. Elle est assez moqueuse et a ce qu’on appelle la dent un peu dure avec ceux qu’elle croise. Bref, a priori c’est la fille qui a une mauvaise réputation parce qu’avec son sale caractère, c’est sûr qu’il y a toutes les chances qu’elle nous en colle une si on la contrarie un peu trop. Mais Li, malgré ses aspérités de quartz fumé, est une sensible et une grande empathique. Elle a beau dissimiler la chair tendre de son cœur derrière des murs d’indifférence ou de provocation, les autres la touchent.

Li ne triche pas, ne sait pas faire semblant. Elle dit ce qu’elle pense et pense ce qu’elle dit, sans détours, sans sournoiserie et sans manipulation. Elle déteste les faux-semblants, les jeux de rôles que de nombreuses personnes de son âge pratiquent pour s’essayer à l’art de la manipulation et du machiavélisme. Il n’y a pas de surprise avec Li, les autres savent tout de suite ce qu’elle pense d’eux. Elle n’est donc absolument pas douée pour les conversations mondaines et est incapable de prendre sur elle quand il faut éviter de faire des vagues. C’est quelqu’un d’assez nerveux et d’assez angoissé parce qu’elle perçoit les choses de façon exponentielle. Sa sensibilité à fleur de peau la rend souvent révoltée et coléreuse. Rien ne la laisse indifférente en ce monde et elle le revendique dans tous ce qu’elle fait, notamment dans les causes qu’elle choisit de défendre.

Malgré l’absence totale d’éducation et d’autorité parentale sereine qui aurait dû lui donner le sens des valeurs, Li a une âme de porte-voix. N’ayant jamais eu peur d’ouvrir la bouche quand tous les autres se taisent, elle se fait souvent l’écho de ceux qu’on a tendance à réduire au silence. Son implication dans des causes sociales et humanitaires très peu appréciée dans son pays d’origine lui ont d’ailleurs valu quelques nuits au poste de police. Ca n’a en rien limé ses griffes et ses crocs de louve qui s’exercent encore chaque fois qu’elle tombe sur quelqu’un qui a besoin d’aide ou se trouve dans une situation de grande détresse. C’est plus fort qu’elle et malgré le fait qu’elle sait qu’à trop s’impliquer on prend le risque de souffrir de l’absence de l’autre, elle ne peut s’empêcher de s’investir et d’aider ceux et celles qui en ont besoin.

Cette propension aux luttes contre toutes sortes de systèmes imposés cache l’injustice qu’elle ressent à sa propre condition de laissé pour compte et au travers de ceux qu’elle aime et soutient, c’est la petite fille perdue et maltraitée qu’elle aime et soutient. C’est certainement pour elle une façon d’exorciser ce passé en s’investissant auprès de ceux qui sont dépendants d’elle.


Histoire : Li est née des amours contrariées d’une jeune paysanne Chinoise et d’un scientifique Allemand. Installé dans la région de Dukou, son père faisait des recherches sur l’impact des changements climatiques sur certaines espèces de végétaux. C’est à cette période qu’il a rencontré sa mère, une jeune fille de dix sept ans, avec qui il a une liaison très passionnelle qui donne rapidement naissance à Li. Face à l’opprobre général du village de la jeune mère, le père préfère fuir ses responsabilités et regagne son pays en laissant sa fille à la charge d’une adolescente incapable de s’occuper d’un bébé. Très vite, sa mère se désengage de son rôle parental, préférant rejoindre la ville pour tenter d’épouser un bon parti et d’oublier cette histoire et son village.

Li est donc élevée par la communauté, allant d’une maison à une autre et subissant de plus en plus l’austérité et la rudesse d’une éducation agressive envers elle censée lui rappeler ce qu’elle doit au village qui a accepté de la recueillir malgré tout. Car malheureusement pour elle, elle tient beaucoup de son père. Elle grandit vite, devient forte, curieuse et son esprit vif et retors commence à lui faire poser des questions qu’elle n’aurait pas dû poser en tant que femme et en tant que bâtarde.
Quand elle commence à rejeter les brimades et les coups, qu’elle commence à tenter de se défendre, la tyrannie se resserre. Les femmes du village qui en ont la garde veulent la briser et pensent que c’est un service qu’elles lui rendent pour sa vie de femme plus tard. Mais les mauvais traitements et les humiliations ont l’effet inverse et renforcent le caractère de Li.

A l’âge de dix ans, elle s’enfuit de son village et va elle-même frapper à la porte d’un orphelinat bouddhiste, comme il y en a tant dans les régions agricoles chinoises. Impressionnés par ce petit bout de femme si mature et si obstiné, ils la prennent avec eux et lui assurent une éducation solide et stricte.
Li a une volonté de vivre qui lui permet de rattraper son retard scolaire. Malgré un réel problème d’acceptation de l’autorité et de la discipline, elle finit par comprendre que sa seule chance de parvenir à faire ce qu’elle veut de cette vie est d’avoir un niveau d’étude élevé. Elle passe très tôt les concours qui lui permettent d’intégrer un collège privé à Hong kong et c’est là qu’elle commence à s’intéresser à la politique et à la lutte sociale de son pays. Toujours considérée comme orpheline et pupille de l’Etat, elle demeure dans un foyer tenu par des moines bouddhistes dans la grande ville. Si ses résultats scolaires sont toujours irréprochables, particulièrement en sciences et en informatique, elle commence à participer à des manifestations pour défendre toutes sortes de causes.

A l’âge de quinze ans, elle subit sa première arrestation. Poussée par les instances de l’orphelinat qui voient bien son potentiel mais qui aimeraient qu’elle soit assez vite indépendante compte tenu de ses problèmes, Elle passe alors un certain nombre de concours en informatique et mécanique appliquée de façon à pouvoir intégrer des écoles préparatoires que certains lycées proposent à l'international, notamment au Japon. A 17 ans, elle est major d’un de ces concours et c’est son billet de sortie de la Chine. Elle vient s’installer à Tokyo où pour la première fois, elle peut enfin s’installer seule dans une minuscule petite chambre familiale.

Elle n’a pas vraiment perdu ses contacts en Chine, mais pour la première fois elle essaye de penser un peu à elle en tentant de se créer une nouvelle vie au Japon, loin des ennuis dans lesquels elle a habitude de se fourrer bien malgré elle. Elle trouve un petit travail plus ou moins déclaré comme créatrice de systèmes informatiques et craqueuse de codes binaires qui lui assure un petit train de vie modeste et tranquille. Elle n’a qu’une idée, c’est de rejoindre une grande université afin de pouvoir entamer et terminer une école d’ingénierie civile qui lui permettrait, du moins le pense-t-elle, de faire quelques inventions pour aider le quotidien de certaines minorités. Mais ces vieux démons de colère ne sont pas tous étouffés et elle sait qu’elle pourrait facilement basculer dans l’illégalité et passer à côté d’une vie enfin apaisée.

C’est alors qu’elle envisage de passer par anticipation ses premiers concours d’entrée en école supérieure qu’elle reçoit une lettre du pensionnat Ryuuketsu lui proposant une filière plus qu’alléchante en mécanique appliquée et informatision des systèmes.

Attributs:

Force : 6
Vigueur :6
Combat :6
Intelligence :6
Volonté :6
Perception :4
Charisme :6
Chance :5

Points de vie : 60

Compétences de classe :

*Connaissance des milieux
**Informatique
*Investigation
*Survie
**Conduite
***Mécanique


Dernière édition par Zhang Li le Dim 15 Juin - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuno Sakiko
Vermillion "Band2bouZ" Admin
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: Aristo
PV:
40/40  (40/40)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation Zhang Li   Dim 15 Juin - 16:24

Bonjour et bienvenue,

Alors, avant que je puisse lire ta présentation, je vais demander une petite signature dans ce sujet.

Sinon, en ayant survolée, je peux dors et déjà dire que l'année scolaire devrait être "4ème" si ce personnage à 18 ans. Ou alors, "3ème année" et elle aurait alors 17 ans.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zhang Li

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: Présentation Zhang Li   Dim 15 Juin - 17:06

Merci ^^ Je fais les modifications et je signe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murr
Simple chat ?
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 36
Date d'inscription : 17/04/2008

Fiche de perso
Classe: Glauque
PV:
30/30  (30/30)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation Zhang Li   Mer 18 Juin - 23:18

Bien, nouveau post qui remplace l'ancien:

Saches que ta fiche est validée (bonne nouvelle).

Par contre, si nous accèptons cette fiche étant donné sa qualité, nous somme singulièrement fachés par le fait qu'il s'agit d'un second compte qui ne fut pas demandé avant d'être posté! (ça, c'est moins cool).

Merci de demander avant de faire de genre de chose, au lieu de poster en pensant qu'on ne remarquerait rien, il ne faudrait pas nous prendre pour des billes non plus.

Bref, tu ne pourras jouer avec ce perso que dès que tu auras fait tes 50 message avec ton premier, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation Zhang Li   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation Zhang Li
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Tour de garde. [ShuiLong Zhang]
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Hors Jeu :: Fiches de personnages :: Fiches validées :: Lycéens validés-
Sauter vers: