Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Kuroiryuu Kaimetsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuroiryuu Kaimetsu

avatar

Masculin
Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 04/07/2008

Fiche de perso
Classe:
PV:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Kuroiryuu Kaimetsu   Sam 5 Juil - 18:26

Prénom :Kaimetsu
Nom :Kuroiryuu
Age :16 ans
Classe : *taré
Métier ou année scolaire: deuxième année
Orientation sexuelle : Hétéro

Particularité: Il a un dragon noir asiatique tatoué qui part de son épaule et qui enserre son bras jusqu'à la main.
Phrase typique: Quand il est normal c'est: "Pourquoi? Pourquoi c'est ainsi?" et quand il est en devil mode c'est: "Alors on joue?"
But/Rêves: Se débarrasser par sa propre force du diable qui est en lui.

Description physique :C'est un jeune homme bien portant et qui est assez beau. Il a un magnifique visage dont les traits anguleux donne l'impression qu'il a un visage presque parfait. Pourtant si on le regarde attentivement on voit qu'il a le regard perçant ce qui combinait avec ses beaux yeux d'or donne presque l'impression que ce n'est pas le regard d'un être normal. Ses cheveux noirs en bataille et ses mimiques laissent à penser que dans une vie antérieur il a été un loup ou bien qu'il est l'incarnation d'un esprit de loup. Son corps quand à lui est assez musclé, après tout il est assez fort. Malgré ce fait il reste tout de même assez fin et avec de large épaule, ce qui combinait avec ses 1M90 de haut lui donne une stature de géant. Il ne pèse que 83Kg et il n'a presque plus de graisses dans son organisme, c'est une qualité visuelle qui pendant une activité intense devient une grande faiblesse. Quand à ses vêtements, il porte très souvent de longs vêtement de couleurs sombres et parfois du blanc ou du rouge. Sinon il ne sort jamais sans ses lunettes fétiches.

Description psychique :Kaimetsu est devenu un être indifférent et égoïste. Pour que son âme ne se fasse par totalement dévoré par son démon il a dut devenir un être dur qui ne ressent aucunes compassions pour les inconnus et dont la soif de survivre est immense. Il n'a pas souvent très peur, mais je parle de la vraie peur celle qui vous prend aux tripes et même lorsqu'il l'affronte, il sort toujours gagnant de ce duel pour sauver sa peau. C'est un mec débrouillard et intelligent qui est pourtant très gentil avec ceux qu'il aime bien ou dont il sent quelque chose de positif et de profitable pour lui. Il aime la liberté et ne s'attachera que très difficilement à quelqu'un car il a connut tant de déceptions qu'il ne croît plus en l'humain. Il est malheureusement devenu schizophrène. Ses troubles sont qu'il entend des voix, qu'il rêve de son inconscient et sous le coup d'une immense haine ou de sentiment intense ou tout simplement d'une accumulation il tombe sous le joug du démon qui adore jouer avec lui. Après tout il pense conserver sa conscience éveillé durant cette hallucination qui lui donne une violente envi de laisser libre-cour à ses véritables sentiments. Car même si il le pense profondément, même si il en a très envi, il ne frappera quasiment jamais personnes et il fera tout pour éviter qu'il ne lance des représailles. Car il sait ce que ce démon veut, il sait que ce diable veut qu'il devienne son semblable avant de disparaître. Car ce diable n'a qu'une envi nuire le plus possible.

Histoire :Je suis Kuroiryuu Kaimetsu et je vais vous conter mon histoire telle que je l'ai vécu. Tout cela commence à ma naissance un jour d'éclipse solaire en 1997, je fus à la naissance un beau bébé normal et je fus bien gâté durant ce temps où je dormais presque tout le temps. Puis en grandissant les gens s'éloignèrent de maman et de papa, eux n'abordaient pas le sujet. Mais au fond de moi je savais que c'était à cause de mes yeux jaunes. Je me sentais comme trahis par ma propre personne c'était assez horrible. Un jour quand j'étais encore très jeune je dis à ma maman: "C'est à cause de mes yeux que papa travaille dur et que tout le monde nous fuit. Alors je n'ai plus d'yeux." Je fis un mouvement de la main vers mon œil, mais ma mère avait comprit mon intention de m'arrachait mes globes oculaires. Elle me serra fort contre elle et pleura longtemps elle était si triste, mais en même temps elle m'aimait temps.

Bien plus tard on me mit dans une école primaire assez réputé. On disait de moi que j'étais quelqu'un d'intelligent, et que par ma propre volonté je pouvais avoir un glorieux avenir. On me mit donc dans une classe normale. J'étais a vraie dire un bon élève à l'époque, je savais beaucoup de choses grâce à la télé que j'avais beaucoup regardé sur la chaîne des programmes éducatifs. Mais dans la cour les gens me fuyaient une nouvelle fois à cause de mes yeux et je me sentais si seul... C'est à cette époque que naquit mon petit ange gardien. Lui c'était un vrai ami, même si il était imaginaire. Je l'avais créé sans m'en rendre compte à cause du désespoir d'être seul. Il faut dire qu'à l'époque j'avais le cœur tendre et bon, que je n'ai plus maintenant. Tout se passai bien jusqu'au jour où le seul petit caïd de cette école vint m'embêter. M'étant défendu contre lui que beaucoup craignaient, il se mit en colère contre moi. Il me frappa et moi je le frappai aussi. Au final, rien n'y fit il continua de me détester. Mon ange gardien disparut comme il était venu et je connus une nouvelle fois les affres de la solitude qui a l'époque n'était rien d'autre qu'une malédiction. Mon âme allait lentement, mais sûrement vers ma sombre destiné. Puis en grandissant les enfants devenaient plus cruels, en tout cas c'est ainsi que je vis les choses changées. Le petit caïd avait réunis une petite bande qui passait son temps à me lapider discrètement durant les récréations, l'un d'entre eux faisait le guet les autres m'attaquaient. Devant un tel déchaînement de haine je ne fis rien d'autres que d'avoir plus de haine et de la refoulé. C'est à ce moment qu'il apparut.

Oui un soir durant un rêve qui me semblait plus réel que la réalité elle-même je l'ai rencontré. En fait je me suis comme réveillé dans un salon, j'étais dans un fauteuil confortable dans un costume devant une cheminé. J'entendais un tourne-disque derrière moi qui chantait un jazz envoûtant et démoniaque. Ce morceau je pensais l'avoir déjà entendu quelque part. C'est alors qu'il se mit à danser, un peu diable portant les mêmes affaires que moi s'amuser devant moi. Puis il s'arrêta et me dit qu'il était celui qu'il allait m'aider. Pour cela la condition était simple, juste se laisser aller. Faire ce que je désirai et refoulé au fond de mon être. Oui tout détruire, et tous les tuer. Oui il me disait qu'il fallait exterminer tout l'humanité tel le bétail qu'elle véritablement. C'était horrible pour moi à l'époque de voir mes pensés véritables et refoulés se manifester et devenir encore plus noires. Je lui hurlait alors que c'était faux et à ce moment là il rit et me jeta dans les ténèbres sans fond qui étaient en-dehors de son salon. Dans ces ténèbres j'avais froid, j'avais mal et je me sentais encore plus seul. Finalement jour après jour mes sentiments refoulés devinrent plus forts et mauvais. Soir après soir j'avais le même rêve à la différence que ce diable rouge parlait différament chaque nuit et que chaque nuit il tentait de me convaincre en montrant de vraies et de fausses scènes. Je me sentais devenir fou, mais à l'époque je me disais que si je devenais fou il gagnait. Je ne supportai pas cette idée alors pour contrebalancer tout ce mal, je mis en tête de faire le bien.

J'étais désormais à 2 années du collèges et mes notes restaient excellentes. Ma famille était dispersé et ne m'aimait plus. Je me sentais toujours seul, pourtant il fallait que je fasse le bien. Rien que pour faire disparaître ce maudite diable de ma vie. Et ceux même si je dois endurai l'enfer, je le ferai. Et donc je mis à faire volontairement toutes les corvées de l'école. Parmi les élèves ma popularité grimpé et je découvrais que l'humain est toujours intéressé, même au travers de ses relations. Tous se passa pour le mieux jusqu'au collège. Là-bas, c'était un établissement publique car désormais mes parents n'étaient plus là. Mon père consacrait son temps à son travail et avait de nombreuses promotions, tandis que ma mère avait relancé sa carrière. Il ne revenaient que rarement et me laissaient des courses pour le mois ainsi que de l'argent. J'étais toujours seul, toujours seul. C'était triste à dire, mais je pense sincèrement que je ne suis pas fait pour ce monde. Et c'est à ce moment-là que tout bascula.

Alors que j'étais en seconde année de collège, un groupe de yankees me prit pour cible. A chaque secondes ils tentaient de me rabaissaient. Je me défendais, et même un jour j'ai décrochais la mâchoire à l'un d'entre eux. Malheureusement trop nombreux, je me faisais détruire à chaque fois. Et puis un soir après avoir longtemps pleuré et refoulé ma haine, dans mes rêves le diable me dit à l'oreille; «Demain c'est le grand jour. Le jour où ta vie va basculer.» Il se mit ensuite à rire tel le démon qu'il était. Je n'ai plus aucun souvenirs de se qui se passa ensuite. Je me suis juste retrouvé à ma place dans mon lit, sauf qu'un détail me fit hurler. J'avais été inconscient durant toute une journée. Tout du moins mon esprit, car ensuite des policiers frappèrent à la porte pour me parler. Ils ont pris un air désolé et m'ont annoncé l'accident de voiture de mes parents. Je mis à pleurer, non pas parce qu'ils étaient morts, mais pour faire bonne figure. Car je les haïssaient du plus profond de mon être. On me laissa seul une journée entière afin que «Je digère cette tragédie.» Je suis alors manger et regarder les informations du matin. C'était des informations des plus normal, sauf qu'on disait qu'une bande d'adolescents avaient été torturés puis assassiné et qu'il ne restait aucune indices pouvant mener à une piste viable.. C'est à ce moment qu'il apparut sur mon épaule, ce petit diable rouge en costume. Et il me dit: «Tu te souviens d'hier; de ce qu'on avons accomplit? Moi je m'en souvient c'était extraordinaire, particulièrement lorsque tu les a torturés avec un simple crayon. C'était délire! Oh tu t'en souvient pas? Je vais rafraîchir ta mémoire.» Soudain il y eut de nombreux flash-backs, je me voyait attraper un à un tous ces salops qui m'avaient agressé et tous les réunir dans une même pièce, puis je me m'étais à les torturer, même si je ne leur infligé que des supplices peu efficaces.avant de les empoisonner avec une capsule. Cette capsule s'était ouvert au bout de quelques vingtaines de minutes et ils étaient tous morts des heures plus tard en agonisant. Certes cela avait été très difficile à mettre en place, même que j'ai eu de nombreux hématomes dont je ne m'étais pas rendu en me réveillant ainsi qu'une coupure faite par un couteau au niveau du bras, qui avait été maladroitement recousue. Ensuite je me vois en train de changer les freins de la voiture de mes parents, et ceux grâce à de vieux freins trouvés dans une décharge. Tout cela passa inaperçu dans le tumulte des autres affaires plus importantes. Car après tout ce n'était qu'un simple accident de voiture et l'oeuvre d'un psychopathe. Certainement pas celui d'un enfant. C'est ce qu'ils ont du penser. Je demandais donc pourquoi le diable qu'il était me harceler il me dit: «Je suis ton ombre, tes sentiments refoulés et accumulés, il est trop tard pour m'éliminer. Je serai toujours là tant que tu ne deviendras pas différent de la larve que tu es.» Et ensuite il disparut en riant. Je pleurai encore et toujours je jurai de changer. Oui car je ne souhaitai pas me venger... Tout du moins pas comme ça, je souhaitai juste qu'ils soient prit sur le fait et qu'il ne recommence plus. Je ne suis un être assoifé de vengeance.

Étant orphelin on me mit dans un pensionnat tout neuf pour ma dernière année de collège. Mais moi qui avait toujours vécut dans la sécurité je sentais quelque chose d'étrange ici, un mal aise. Une sorte d'horrible douleur hanté cette endroit. La nuit je ne dormais plus, et un soir je le l'entendis, cet enfant qui hurlai. Il hurlai toujours, comme si on l'agressait. Je l'entendais encore et toujours, c'était étrange. Donc n''ayant plus de nuits viables, je pris l'habitude d'utiliser discrètement l'ordinateur de la bibliothèque la nuit. Bien heureusement j'avais une chambre individuelle et que le pensionnat avait était pensé économiquement. Il n'y pas non plus de caméras juste quelques rondes de gardien. Donc avant que le cri commence je partai de ma chambre tout habillai, je prenais un passe-partout et j'entrai. Tout d'abord je me renseignai sur mes ancêtres, car mon instinct me disait que c'était la que se trouvai la réponse. Je fis donc soir après soir mon arbre généalogique et je découvris des choses fascinantes. Mes aïeuls avaient étaient pour la plupart des onmyodos, car il y en avait été ainsi dans la tradition familial pendant des siècles. Il y aussi des moines bouddhiste, mais ils étaient rares et entraient en conflit avec le reste de la famille. Cette famille avait été très réputé jusqu'à ce qu'elle se reconvertissent dans le commerce par la faute du dernier homme de la famille qui avait survécut à une terrible épidémie. Et à chaque endroit où ma famille s'était installé, nuls meurtres où nuls esprits ne se fut jamais manifestés. Donc il y aurait un esprit ici, je sens que je vais devenir fou. Ainsi je passai chaque nuit sur l'ordinateur à la rechercher de vraies informations sur les religions et le mysticisme. Je ne tombai le plus souvent que sur des canulars. Étant trop fatigué pour travaillé au collège. Je pris pour habitude de dormir et mes résultats devinrent passables. Et soir après soir je découvrais de nombreuses choses sur ma famille, tel qu'un ancien récit qui faisait référence au plus grand de tous. Celui dont on dit qu'il fut capable de survivre à un bijuu et à le repousser en-dehors d'une ville, même si le prix à payer fut sa vue. Bien heureusement il pouvais voir sans voir grâce à son talent et il tenta même de pourchasser de nouveau ce bijuu qu'il le tua facilement, il a vraiment été un idiot sur ce coup là.. Je me consolai car personnes ne venaient me faire des misères et mon âme avait changé pour devenir celle qu'elle est aujourd'hui. Je reçus à mon entré au lycée la lettre du pensionnant qui m'invitait avec une bourse d'étude à m'installer chez eux. Je l'acceptai à cause de cet esprit qui me rendait presque fou, la nuit. Heureusement j'arrive à me contrôler parfaitement depuis mon dernier accident et je me sens enfin près à assumer ma solitude ou à aller vers les autres afin de me libéré de mon ombre qu'est ce diable rouge. Car désormais j'ai changé, je n'ai certes pas encore la volonté pour le maîtriser, mais je me comprend mieux et je sais comment maintenir ma conscience quand je tombe sous son emprise, enfin je crois. Même si dans ma courte existence tout cela n'arriva qu'une seule et unique fois et que je ferai tout pour aller vers les autres et changer.

Attributs:


Force :7
Vigueur :6
Combat :7
Intelligence :7
Volonté :5
Perception :7
Charisme :3
Chance :3

Points de vie : 60

Compétences de classe :


**** 6eme sens
* Psychologie
* Bagarre
** Sciences occultes
* Furtivité
* Crochetage


Dernière édition par Kuroiryuu Kaimetsu le Dim 6 Juil - 12:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatake Saya

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 26/05/2008

Fiche de perso
Classe: Battante
PV:
50/50  (50/50)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Kuroiryuu Kaimetsu   Sam 5 Juil - 23:21

Hoy Kaimetsu o/

Je n'ai fait que survoler ta fiche mais j'ai quand même noté quelque chose :

Kuroiryuu Kaimetsu a écrit:
Je suis alors manger et regarder les informations du matin. C'était des informations des plus normals, sauf qu'on disait qu'une bande d'adolescents avaient été sauvagement torturés puis assassiné et qu'il ne restait aucune indices. C'est à ce moment qu'il apparut sur mon épaule, ce petit diable rouge en costume. Et il me dit: «Tu te souviens d'hier; de ce qu'on avons accomplit? Moi je m'en souvient c'était extraordinaire, particulièrement lorsque tu les a torturés avec un simple crayon. C'était délire! Oh tu t'en souvient pas? Je vais rafraîchir ta mémoire.» Soudain il y eut de nombreux flash-backs, je me voyait attraper un à un tous ces salops qui m'avaient aggréssé et tous les réunir dans une même pièce, puis je me m'étais à les torturer avant de les empoisonner avec une capsule. Cette capsule s'était ouvert au bout de quelques vingtaines de minutes et ils étaient tous morts des heures plus tard en agonisant.

C'est limite Roxxor, stéréotype du mec assoiffé de vengeance qui se dédouble en un machin ultra-puissant. Donc, à mon avis, t'auras légèrement du mal à faire passer un tel personnage sanguinaire à la pervertie criminelle des plus pernicieuses (et vas-y que j'en rajoute une couche o/). Je te rappelle juste Kaimetsu que le contexte est censé rester un minimum "réaliste" - et ton histoire ne l'est pas vraiment. J'avoue que les personnalités complexes c'est pas ce qui manque sur le forum, mais ça reste assez "nuancé" on va dire. Les 4 étoiles pour la compétence 6e sens sont en plus un peu excessives à mon avis, peut-être qu'un 3 (voire un 2, je ne me suis pas approfondie sur ta fiche) serait plus adéquat.

Sinon, il y a quelques petites fautes d'orthographe que tu pourrais corriger rapidement. Miss Sakiko adorerait les déceler sinon Twisted Evil

En espérant avoir étant un peu éclairante. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroiryuu Kaimetsu

avatar

Masculin
Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 04/07/2008

Fiche de perso
Classe:
PV:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Kuroiryuu Kaimetsu   Lun 7 Juil - 15:44

Je te remercie du fond du cœur d'essayer de m'aider. Mais je pense attendre l'avis d'un admin et me rediriger vers un autre type de personnage si ce fou n'est pas accepté et je te remercie de ton accueil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ookami Masago
Admin et Garoute en chaleur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 326
Age : 34
Date d'inscription : 16/04/2008

Fiche de perso
Classe: La Bouffonne
PV:
60/60  (60/60)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Kuroiryuu Kaimetsu   Mar 8 Juil - 16:53

Fiche déplacée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kuroiryuu Kaimetsu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kuroiryuu Kaimetsu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arkhana Kaimetsu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Hors Jeu :: Fiches de personnages :: Tanière du monstre-
Sauter vers: