Pensionnat Ryuuketsu V2

Un pensionnat horrifique dans le Japon contemporain
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Search'n destroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maeda Monson
Père Fouras de Ryuuketsu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 25
Date d'inscription : 26/04/2008

Fiche de perso
Classe: Furyô
PV:
70/70  (70/70)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Search'n destroy   Lun 24 Aoû - 23:37

La pluie tombait toujours abondement sur les environs et les zébrures qui scarifiaient maintenant le lourd ciel nuagueux n'annoncaient rien de bon ou en tout cas, aucune amélioration à attendre de ce côté là. Sous ce déluge en devenir courait une forme assez massive, vêtue en tout et pour tout d'un Yoran, n'appartenant d'ailleurs à aucun de ceux employés dans la région et certainement pas au lycée rattaché au manoir vers lequel elle courait comme ayant le diable au trousse. Le tissu noir, ressortant réguliérement à la lueur des lampadaires, semblait s'être alourdit sous les hectolitre de flotte tombant des cieux, tant et si bien que le jeune homme qui le portait semblait porter une armure d'amidon cocqué que rien ne semblait pouvoir dé-raidir.

"Cong de Cong de Cong! Je suis sous leu regard d'Acalanatha et il m'en veuh j'en suis sûreuh! J'ai pas pris tant de flotteuh sur le coing de la gueule depuis leu dernier Tsunami !"

Fort de ses paroles, le jeune Maeda -car c'était bien de lui qu'il s'agissait- redoubla d'effort afin d'arriver plus vite au pensionnat, son objectif depuis qu'il avait quitté la ville quelque minutes auparavant, toujours au pas de course avant de moins profiter de l'arrosage automatique divin et plus de la chaleur des lieux susnommés. Et puis bon, ça l'entrainait un peu, il ne fallait pas qu'il rouille avec tous ces branquignolles pas fichu de cogner correctement même une grand-mére asthmatique comateuse. A cette pensée, le jeune homme accéléra encore sa course qui atteignit une vitesse respectable en considérant que c'était loin d'être sa spécialité. Un nouvel éclair zébra le ciel ce qui fit bondir le provencial dans un glapissement à la limite du risible avant qu'il ne finisse par reprendre rapidement son sérieux ainsi que son allure.

Au bout de quelque courtes et humides minutes, le jeune fils de bonze finit par apercevoir non sans soulagement la majestueuse et imposante silhouette du manoir Ryuuketsu. C'était une belle batisse, mais de là à donner son style et son époque, Maeda n'en avait rien à foutre -pour ne pas verser dans le vulgaire-, tant que ça avait un toit et que ça permettait de rester à l'abrii, toute baraque à frite devenait digne de la Chapelle Sixtine pour le Furyo-latteur. Sans faire véritablement attention à la grille, qu'il passa avec autant d'expression dans le regard devant la beauté de l'ouvrage qu'un épagneul picard devant un champ de betterave, le jeune homme piqua un ultime sprint pour atteindre l'entrée de la formidable demeure en haletant. Devant la lourde porte de bois, son regard s'éclaira d'une lueur d'espoir tant il était heureux de la perspective de chaleur qui allait s'ouvrir à lui en même temps que la lourde. Presque majestueusement, il posa sans délicatesse aucune sa grande paluche sur la poignée qu'il actionna avec vigueur...pour que rien ne se passe.

"Fermée...merde!"

De là à savoir si la porte était effectivement fermée ou si le Yankee avait oublié qu'il fallait pousser le meuble en même temps qu'on joue du locquet, personne ne le saura jamais. Par contre, tout le hall d'entrée, les étages supérieur; l'administration et plus tard le menuisier, le ferronier ainsi que le fils de feu le serrurier du manoir, sut qu'un char Leclerc tentait d'entrer sans prendre la peine d'user du systéme d'ouverture usé par le commun des mortels. Un premier coup sourd ameuta le hall, un second monta dans les étages par résonnance et les suivants seraient transmis dans un avenir plus ou moins proche aux personnes nommées plus haut. Finalement un coup plus puissant que les autres réussit à entamer le mécanisme de la serrure dévérouillé -tordant dans un même temps la poignée ouvragée non prévue à endurer ce genre de traitement ainsi que les décorations la composant- ce qui eut pour effet de faire sauter le petite locquet mobile sensé tenir la porte ouverte ou fermée, tout en entamant légérement le bois entourant l'ensemble, laissant échapper de belles échardes de bois clair. Dans un bruit d'enfer et à la lumière d'un éniéme éclair, l'héritier Maeda pénétra dans le hall d'un air passablement énervé tout en ayant l'air du type qui sort acheter son pain.

"Quelle idée à la cong de fermer uneuh porteuh à cette heureuh de la soirée!"
Aprés cette déclamation pittoresque, le jeune homme acheva la porte en la claquant derrièrre lui -lui faisant émettre de nouveau cris d'agonis- pour finalement se faire indiquer un changement de chambre ainsi que l'indication qu'un devis de réparation lui serait fournis dans les jours à venir, afin que la malheureuse lourde retrouve son état resplendissant et quasi-neuf. Aprés quoi, le jeune homme commença à essorer son uniforme tout en contemplant de temsp en temps la clé de sa nouvelle chambre d'un air pensif...pourquoi une nouvelle chambre?

"Si ça pouvait pas être trop mocheuh..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Search'n destroy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» déboires internetesques...
» SEARCH AND DESTROY.
» Search And Destroy ! [Kake', Yanosa - S]
» The common thread that links Cuba, Haiti, Guyana and Bolivia
» Naheul'search

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Ryuuketsu V2 :: Manoir Ryuuketsu :: Rez-de-chaussée :: Le grand hall-
Sauter vers: